Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tony Blair invite les Britanniques à "se lever" et rejeter le Brexit

"Les gens ont voté sans connaître les termes du Brexit. Maintenant qu'ils sont clairs, il est de leur droit de changer d'avis", juge-t-il.

Putsch ?

Publié le
Tony Blair invite les Britanniques à "se lever" et rejeter le Brexit

L'ancien Premier ministre britannique Tony Blair a invité ce vendredi 17 février ses compatriotes à "se lever" pour la défense de leur pays et à rejeter le Brexit. Selon lui, ce dernier est une menace pour l'avenir du Royaume-Uni.

"Les gens ont voté sans connaître les termes du Brexit. Maintenant qu'ils sont clairs, il est de leur droit de changer d'avis. Notre mission est de les persuader de le faire", a-t-il déclaré dans un discours prononcé lors d'une réunion d'un organisme pro-Européen, Open Britain. C'est la première fois que depuis le 23 juin, l'ancien dirigeant travailliste organise une aussi grande intervention publique. Avec le Brexit, a-t-il estimé, se profile le risque d'un éclatement du Royaume-Uni, les nationalistes apparaissant désormais "beaucoup plus crédibles" qu'il y a trois ans, à l'époque du référendum sur l'indépendance de l'Ecosse qui avait vu la victoire du "non" avec 55%.

Bien que l'opinion publique lui reproche sa position lors du déclenchement de la guerre en Irak en 2003, Tony Blair, qui a été au pouvoir pendant dix ans jusqu'en 2007, jouit toujours d'une notoriété en Grande-Bretagne et sa voix compte. 

>>> À lire aussi : Tony Blair est de retour ! Et Il veut bloquer le Brexit

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 17/02/2017 - 14:02 - Signaler un abus Hier c'est hier

    C'est un homme du passé à la réputation entachée par un mélange des genres et un enrichissement personnel .

  • Par ikaris - 17/02/2017 - 14:23 - Signaler un abus quel Blair ce mec !

    Il prend vraiment les gens pour des demeurés en plus en laissant croire que les termes de la séparation de l'UE sont connus ... rien n'est plus faux ! Les "forces du bien" prennent l'habitude dans tous les pays d'appeler plus ou moins lourdement à la sédition et à la rebelion contre les choix électoraux ... on voit bien que pour eux la stabilité de la Nation a moins d'importance que l'alignement aux positions de l'oligarchie mondiale. Parti pris pour la guerre civile ?

  • Par ISABLEUE - 17/02/2017 - 14:24 - Signaler un abus Bien entendu, les sans dents ne savent ni lire

    ni écrire. et ne comprennent rien à la démocratie. Pauvre type.

  • Par Deudeuche - 17/02/2017 - 14:41 - Signaler un abus Le coup d'état des libéraux libertaires

    Continue, après les guerres droitdel'hommiste, La récupération du pouvoir par les élites londoniennes.

  • Par assougoudrel - 17/02/2017 - 14:53 - Signaler un abus Si le pays était en danger,

    La Reine se manifesterait (exceptionnellement). Blair n'a jamais eu un bon flair.

  • Par Anouman - 17/02/2017 - 15:45 - Signaler un abus Blair

    Voilà encore un grand démocrate qui a une haute idée de l'électeur.

  • Par Texas - 17/02/2017 - 16:14 - Signaler un abus Les Travaillistes..

    ...sont à la ramasse avec Corbyn ! . Le Progressisme hémisphérique nous ressort les personnages en cire du Musée Tussaud , parce que le Peuple a encore mal voté .

  • Par Flamel - 18/02/2017 - 03:31 - Signaler un abus Baroud d'honneur ?

    Nous avions eu déjà un article en décembre où Blair annonçait la même chose. Il a certainement raison, mais qu'a-t-il fait depuis ? Le parlement britannique a ratifié le Brexit récemment, on ne voit pas vraiment comment Blair pourrait arrêter ce train en marche, même si effectivement il doit maintenant y avoir une majorité contre le Brexit au Royaume-Uni.

  • Par Aghir - 18/02/2017 - 11:31 - Signaler un abus Dommage

    qu'il n'ait pas fait ce type déclaration, après avoir abusé de ses compatriotes après la supercherie qu'il a lui même organisé pour la guerre en Irak.............

  • Par Deneziere - 18/02/2017 - 14:48 - Signaler un abus Intéressant de voir Blair à la manoeuvre

    Car si des populos tentaient un Frexit, il faudrait que les Européens inventent ici aussi des stratégies de résistance et de contournement. Pour l'instant ce que fait Blair a l'air d'un combat d'arrière garde - dixit Cloette. Moi je pense au contraire que c'est un combat d'avant-garde. Car qu'on le veuille ou non, le brexit n'a pas encore eu lieu, et les négociations de sortie vont être une opportunité de débat public sanglant en Angleterre. On va voir comment Blair joue le coup.

  • Par Citoyen Ordinaire - 18/02/2017 - 15:00 - Signaler un abus Trahison

    de la démocratie ! Il est temps de comprendre ce qui se joue. La prise de contrôle des pouvoirs par des intérêts financiers qui oeuvrent pour un nouvel ordre mondial aux seul profit de quelques uns, Blair a souhaité ce nouvel ordre mondial, comme Sarkozy en 2009, réveillez-vous et poser vous les bonnes questions ! C'est quoi ce nouvel ordre mondial ? L'UE fait parti du projet...... Blair par ailleurs criminel de guerre en Lybie, en violation des droits internationaux pourquoi n'est-il pas en prison ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€