Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Time : les combattants d'Ebola élus "Personnalité de l'année" par le magazine

"Le reste du monde peut dormir la nuit parce qu'un groupe d'hommes et de femmes sont désireux de se mobiliser et de combattre", a expliqué Nancy Gibbs, la rédactrice en chef du Time, sur le site internet de ce dernier.

Récompense

Publié le

Il ne s'agit pas d'un individu en particulier mais d'un groupe de personnes. Ce mercredi 10 décembre, le magazine Time a décerné son prestigieux titre de "Personnalité de l'année" au personnal médical luttant contre Ebola depuis le début de l'épidémie de fièvre hémorragique en janvier 2014. "Pour d'infatigables actes de courage et de compassion, pour donner le temps au monde de renforcer ses défenses, pour avoir pris des risques, avoir persisté, avoir fait des sacrifices et sauvé (des vies) les combattants d'Ebola sont la personnalité de l'année 2014 de Time", a expliqué Nancy Gibbs, la rédactrice en chef du magazine, sur le site internet de ce dernier.

Le Time a distingué "les combattants d'Ebola" dans leur ensemble, mentionnant spécifiquement "les forces spéciales de l'organisation Médecins sans frontières, les travailleurs humanitaires de l'association caritative chrétienne Samaritan's purse et beaucoup d'autres dans le monde qui ont combattu aux côtés des médecins et infirmiers locaux, des ambulanciers et des services funéraires". Pour Nancy Gibbs, les gouvernements n'étaient pas équipés pour la répondre à la crise. "Ebola est une guerre, et un avertissement. Le système mondial de santé est loin d'être assez solide pour nous protéger d'une maladie infectieuse", a-t-elle déclaré. L'épidémie "a frappé les docteurs et les infirmiers à un niveau sans précédent, décimant une infrastructure de santé publique qui était déjà fragile", a ajouté Nancy Gibbs, poursuivant : "Quiconque souhaite s'occuper des victimes d'Ebola court le risque d'en devenir une". "Le reste du monde peut dormir la nuit parce qu'un groupe d'hommes et de femmes sont désireux de se mobiliser et de combattre".

En deuxième place des "Personnalités de l'année", arrivent les manifestants de Ferguson dans le Missouri, aux Etats-Unis, puis Vladimir Poutine, "l'impérialiste", qui s'est donné pour mission de restaurer l'empire russe, note le magazine. Ce dernier désigne ce titre de "Personnalité de l'année" depuis 1927. En 2012, il avait choisi le président Barack Obama, tout juste réélu, et en 2013 le pape François. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€