Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Théorie du genre : Valls défend Najat Vallaud-Belkacem

Alors que Nicolas Sarkozy déclare que la ministre de l’Éducation "nous fait honte", le Premier ministre accuse l'ancien chef d'État de "théories complotistes qu'on trouve dans l'islamisme radical ou chez les ultra-catholiques".

École

Publié le
Théorie du genre : Valls défend Najat Vallaud-Belkacem

Depuis le début de la semaine, Najat Vallaud-Belkacem est au centre d'une polémique avec le pape François sur la "théorie du genre". Lors d'un meeting, le mercredi à Montauban, Nicolas Sarkozy a vivement critiqué Najat Vallaud-Belkacem en se rangeant du côté du pape François. "Mme Najat Vallaud-Belkacem aurait mieux fait de se taire, elle nous fait honte.", a lancé l'ancien chef d'État.

" Tout ça pour gagner quelques voix à l'occasion d'une primaire"

Appelé à la défense, Manuel Valls s'est exprimé à ce sujet en marge de la remise des diplômes de la 190e promotion des élèves de l'École nationale d'administration pénitentiaire (ENAP), à Agen. "La ministre de l'Éducation a eu raison de réagir comme elle l'a fait, et Nicolas Sarkozy a bien tort de l'attaquer avec cette outrance" qui "dessert le débat politique, le débat démocratique", a déclaré le Premier ministre. Selon lui, le candidat à la présidentielle de 2017 "démontre une drôle de vision de la laïcité" et "je vois que Nicolas Sarkozy, et d'ailleurs (son ex-Premier ministre) François Fillon, dérapent dangereusement sur ce terrain-là", a rétorqué Manuel Valls.

Visant François Fillon et l'ancien président, il a poursuivi : "s'ils pensent qu'on enseigne la théorie du genre, ça veut dire qu'ils sont sur les théories complotistes qu'on trouve dans l'islamisme radical ou chez les ultra-catholiques". "C'est désolant, tout ça pour gagner quelques voix à l'occasion d'une primaire", a conclu le chef du gouvernement.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par raslacoiffe - 06/10/2016 - 17:49 - Signaler un abus Pauvre Valls!!!

    En plus c'est lui qui s'y colle pour défendre l'indéfendable Bécasse. Cette dernière n'est pourtant pas avare de critiques à son égard. J'imagine qu'il est une nouvelle fois en service commandé par François de l'Elysée pour lui apporter une nouvelle preuve de sa loyauté. Ambition quand tu nous tiens. Décidément ce Valls est prêt à tous les renoncements en bafouant son honneur.

  • Par essentimo - 06/10/2016 - 18:16 - Signaler un abus Minables

    minables ministres !

  • Par Septentrionale - 06/10/2016 - 18:46 - Signaler un abus Merlinpinpin et son bastringue islamo-socialiste

    Valls l'obligé, le regard croisé avec les oreilles danse dans un bal funeste avec la maghrébine soumise à terra nova

  • Par cloette - 06/10/2016 - 19:09 - Signaler un abus Bientot on ne les entendra plus

    Cela nous fera des vacances , ouf !!!!!

  • Par cloette - 06/10/2016 - 19:14 - Signaler un abus oui

    NVB fait honte à la France dans la méconnaissances de son passé de ses racines de ses usages de ses codes . Comment on dit plouc au féminin ? La libertè d'expression est dans l constitution pour les Français, et pour l''équipe gouvernementale un savoir vivre minimum s'impose .

  • Par assougoudrel - 06/10/2016 - 19:35 - Signaler un abus 33 prisons en fin de mandat

    ce n'est pas pour grappiller quelques voix? Le p'tit chapon aboie près le la boîte aux lettres, car il ne peut pas faire "cocorico".

  • Par cloette - 06/10/2016 - 20:43 - Signaler un abus oui Assougoudrei

    Non seulement pas cocorico, mais en début de quinquennat ils etaient nombreux à ne même pas pouvoir dire le mot " France", ils disaient " "République " pour l'éviter ... surréaliste ! Ils avaient sans doute peur de faire facho en le prononçant . ou alors ils se sentaient davantage " citoyens du monde " . Consternant !

  • Par Jean-Benoist - 06/10/2016 - 22:18 - Signaler un abus suspect de la part de Valls

    De defendre celle qui l'a désavoué lorsqu'il a dit que le burkini est symbole de soumission de la femme et le voila qui defend une ideologue franco marocaine musulmane qui detruit notre éducation nationale a vomir

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€