Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Télécommunications : ce que l'Etat débourse pour espionner les Français

Le Journal du Net publie les tarifs des requêtes visant à obtenir des opérateurs l'identité de leurs abonnées.

Big brother

Publié le

On savait déjà que les autorités françaises peuvent demander aux opérateurs de télécommunications de leur fournir des informations sur leurs abonnés dans le cadre d’une enquête. Depuis cette semaine on en connaît aussi les tarifs. L’arrêté du 21 août 2013 "fixant la tarification applicable aux réquisitions des opérateurs de communications électroniques" est paru au Journal Officiel. Et le Journal du Net en liste les principaux tarifs.

Il en coûte ainsi 4 euros à l’administration pour obtenir l’identité et les coordonnées d’un abonné à partir de son adresse IP,  4,59 euros à partir d’un numéro de téléphone portable et 15,70 euros en ayant pour seule indice une adresse email.

Pour mettre la main sur le détail des communications, les fameuses "fadettes", les enquêteurs doivent débourser 9,69 euros. Et pour déterminer la position géographique de l’abonné au cours d’un appel, le prix est de 15,30 euros.

"Que les forçats de l'identification se rassurent : des tarifs "de gros" sont prévus", ironise le Journal du Net. Au-delà de vingt demandes, le coût d’identification à partir d’une IP passe à 18 centimes seulement. Pour les fadettes, le mois supplémentaire passe à 1,50 euros. Idem pour l’historique mensuel des géolocalisations. La vie privée n'a pas de prix, vraiment ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par jmpbea - 12/10/2013 - 19:24 - Signaler un abus la messagerie de flamby

    doit être plutôt ......fadasse!!!

  • Par Equilibre - 12/10/2013 - 19:27 - Signaler un abus Je me demande combien j'ai couté à l'état?

    Etat de plus en plus totalitaire qui laissent rentrer et naturalisent les exogènes qui foutent la merde. Et si c'était voulu? Je ne déconne qu'à moitié.

  • Par mediaplayer - 12/10/2013 - 20:48 - Signaler un abus J'ai de la chance...

    Je suis chez SFR !

  • Par Karamba - 12/10/2013 - 23:16 - Signaler un abus A ce tarif là défiant toute concurrence

    On suppose que tous les intervenants sur Atlantico sont soigneusement classifiés...

  • Par Liberdom - 13/10/2013 - 10:35 - Signaler un abus Vive la STASI franchouillarde !

    Imaginez toute la cohorte de fonctionnaires de la DCRI et autres officines plus ou moins légales qui passent leur temps à violer la vie privée des citoyens... avec leur (notre) argent ! Il paraît qu'ils s'espionnent entre eux ! Les petites haines de fonctionnaires entre eux peuvent ici se donner libre cours... Ce petit KGB merdique, cette STASI au petit pied est pitoyable...

  • Par deere - 13/10/2013 - 22:57 - Signaler un abus écoutes

    de tout temps les français ont été écoutés ,hélas

  • Par Anguerrand - 14/10/2013 - 08:28 - Signaler un abus Écoutes nécessaires

    Il faut se demander pourquoi la France est passée à travers de nombreux attentats et ce depuis qq années. Bien entendu les services de renseignement ont besoin de ces écoutes même si celles ci apparaissent peu démocratiques. Les services écoutent les islamistes ils voulaient entre autre dynamiter la cathédrale de Strasbourg ou faire des attentats dans les TGV,gares... Il en est de même pour les criminels et autres malfrats. Les écoutes ,un mal nécessaire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€