Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Tariq Ramadan accusé d'avoir "séduit" des élèves mineures

La Tribune de Genève donne la parole à quatre femmes dont trois qui ont eu des relations sexuelles avec le théologien alors qu'elles avaient entre 15 et 18 ans.

Nouvelles accusations

Publié le - Mis à jour le 5 Novembre 2017
Tariq Ramadan accusé d'avoir "séduit" des élèves mineures

Les témoignages se multiplient contre Tariq Ramadan. La Tribune de Genève a publié un long article sur le théologien suisse, lorsqu'il enseignait le français et la philosophie au Cycle des Coudriers puis au Collège de Saussure, à Genève, dans les années 1980 et 1990.

Quatre femmes racontent ainsi les avances de leur professeur de l'époque. Trois d'entre elles, âgées entre 15 et 18 ans, témoignent avoir eu des relations sexuelles avec lui. "Cela s'est passé trois fois, notamment dans sa voiture" raconte celle qui était alors la plus âgée. "C'était consenti, mais très violent. J'ai eu des bleus sur tout le corps. Il m'a toujours fait croire que je l'avais cherché." En Suisse, "profiter des rapports d'éducation" pour avoir des relations sexuelles avec une mineure entre 16 ans et 18 ans est passible de 3 ans de prison.

La jeune femme qui avait 15 ans à l'époque se souvient des flatteries de son professeur qui voyait en elle une personne mature. "J’étais à l’aise et mal à l’aise. La confusion s’était installée dans ma tête. À deux ou trois reprises, nous avons eu des relations intimes. À l’arrière de sa voiture. Il disait que c’était notre secret" explique-t-elle. Aujourd'hui, tous les cas concernés sont prescrits.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 04/11/2017 - 17:58 - Signaler un abus Ben quoi ?

    Ce bon Tariq est simplement Mahométan, c'est tout, y'a pas de mal à cela en pays de Liberté de Croyance !

  • Par Outre-Vosges - 04/11/2017 - 19:51 - Signaler un abus Nos lois ne sauraient prévaloir contre le Coran ?

    En droit suisse c'est puni de prison, mais d'après la Charia ?

  • Par vangog - 05/11/2017 - 00:59 - Signaler un abus Selon la CEDH, il faut appliquer la charia ...

    couper le membre par où Ramadan a péché...Cooouiiic!

  • Par kelenborn - 05/11/2017 - 10:44 - Signaler un abus hihihi

    Remarquez...j'ai entrevu que Mumu Penicaud disait avoir été harcelée!!! A ce compte c'est bientôt le docteur Petiot qui va avoir mis la main au cul de Pauline Carton et puis...merde...pourquoi Balasko elle y aurait pas droit aussi? C'est quoi cette discrimination contre les "FATWAOMAN"?

  • Par Atlante13 - 05/11/2017 - 11:26 - Signaler un abus Alors les suisses,

    on protège ses ordures?

  • Par vangog - 05/11/2017 - 13:23 - Signaler un abus Les Suisses sont les rois du recyclage d’ordures..

    et Ramadan en est le prince (des ordures)...

  • Par Borgowrio - 05/11/2017 - 14:13 - Signaler un abus Tradition

    Frère Tariq n'a t'il pas l'age de son prophète quand celui ci épousa la petite Aïcha 9 ans , ou plus , difficile de savoir la vérité avec ce sujet Hypersensible ...

  • Par Anguerrand - 05/11/2017 - 17:42 - Signaler un abus Leur religion moyenâgeuse fait des musulmans des malades

    sexuels. Ils prônent une morale d'un autre âge, la Charia répressive mais ils en deviennent fous a force d'interdits et de la parole du prophète qui affirme qu'un bon musulman doit exterminer tous les non musulmans ou se convertir

  • Par tapio - 05/11/2017 - 18:41 - Signaler un abus @Borgowrio

    Aïcha, 9 ans ... Le con sert tôt en sol (d'Asie-)mineur ...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€