Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 24 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : Vladimir Poutine annonce le retrait des troupes russes

"Les militaires russes ont accompli leur mission en Syrie et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme international", a déclaré le président russe.

Ciao

Publié le
Syrie : Vladimir Poutine annonce le retrait des troupes russes

La Russie annonce le retrait de ses troupes de Syrie. "Les militaires russes ont accompli leur mission en Syrie et inversé la tendance dans la lutte contre le terrorisme international," a déclaré le président russe. Cette nouvelle est une surprise, car on croyait la Russie engagée très fortement aux côtés du régime de Bachar Assad. 

La Russie effectue des frappes militaires en Syrie depuis septembre. De plus, selon de nombreuses sources, elle est également engagée dans une lutte clandestine. Si la Russie prétend combattre le terrorisme, et notamment l'Etat islamique, la plupart des observateurs sont d'accord pour dire que Poutine veut surtout soutenir le régime de Bachar Assad. Notamment, la Russie a concentré ses actions contre les rebelles syriens, et non l'EI, la stratégie étant vraisemblablement de forcer la communauté internationale à choisir entre Assad et l'EI.

Selon un communiqué officiel, la Russie aurait atteint ses objectif de couper les lignes logistiques des "terroristes", et notamment leurs sources de pétrole.

La Russie doit intensifier sa participation aux efforts de paix en Syrie, a ajouté Poutine.

A LIRE AUSSI : Partition de la Syrie en vue : les Occidentaux contraints de remettre les doigts dans des redécoupages de frontières à hauts risques

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 14/03/2016 - 21:01 - Signaler un abus Syrie

    "Rebelles" syriens et Daesh sont une seule et même menace: l'islamisme violent

  • Par kaprate - 14/03/2016 - 22:24 - Signaler un abus Tiens...

    Une action de guerre qui a un début clair, des objectifs, une évaluation des résultats au regard des objectifs et une fin nette? Il y en a qui savent faire ça?

  • Par von straffenberg - 14/03/2016 - 23:03 - Signaler un abus a méditer

    Une fois de plus ce Vladimir prend tout le monde à contre pieds et donne une bonne leçon d'analyse stratégique , de diplomatie aux occidentaux .

  • Par vangog - 15/03/2016 - 02:00 - Signaler un abus Bien joué, Poutine!

    Là où Obama et Flamby-Fabius se sont minablement aplatis devant les dictatures turques et Saoudiennes, Poutine a joué serré, et gagné comme un vrai chef de guerre. Bravo! Les diplomates europeistes et onusiens doivent maintenant prendre le relai pour la partition de la Syrie, et là, je m'attends au pire de la part de ces brêles...inutile de conseiller à Poutine de trop s'éloigner, car il connaît les zozos...

  • Par langue de pivert - 15/03/2016 - 10:13 - Signaler un abus Laissons faire la nature ! ☺

    Il a montré le chemin...et il laisse la "coalition" patauger dans ses contradictions et faire le tri entre les gentils et les méchants terroristes ! Pour éviter le ridicule total l'occident devrait se retirer à son tour des terres musulmans et laisser le monde arabo-musulman se cannibaliser ! Recentrer ses force pour détruire l'islam en occident et laisser l'islam se détruire chez lui : voila la seule voie. Moral, économique, efficace.

  • Par Malaparte - 15/03/2016 - 10:48 - Signaler un abus Merci M. Poutine

    Pitoyable Amérique, indécrottable Europe, vous allez payer cash les violons du bal.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€