Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : le conflit monte d'un cran entre la Turquie et la Russie

Le pays a accusé la Russie de "crime de guerre" après un bombardement d'hôpital et envisage une intervention terrestre.

Guerre mondiale

Publié le - Mis à jour le 17 Février 2016
Syrie : le conflit monte d'un cran entre la Turquie et la Russie

La situation continue d'escalader entre la Turquie et la Russie au sujet de la Syrie. Avec des conséquences potentielles catastrophiques, puisque la Turquie est membre de l'Otan et qu'une guerre entre Turquie et Russie pourrait déclencher une guerre mondiale. La Turquie a bombardé les positions du groupe kurde YPG, les accusant d'être des "mercenaires de Moscou", et menaçant d'une intervention terrestre si la progression du groupe continue. En parallèle, la Turquie accuse Moscou de "crime de guerre après des bombardements d'hôpitaux et écoles à Idlip et Alep, attribués par la Turquie à la Russie. 

La Turquie a de nombreux intérêts en Russie : protéger les rebelles turkmènes, empêcher les kurdes de prendre trop d'influence, protéger ses frontières alors que le pays a déjà accueilli 2,5 millions de réfugiés.

La Russie a pour intérêt de maintenir Assad, son affidié, et la plupart des experts s'accordent pour dire que sa stratégie est de pilloner les rebelles autres que l'Etat islamique, afin de forcer la communauté internationale à avoir à choisir entre l'EI et Assad. Ce qui met la Russie et la Turquie directement en conflit, vu que la Turquie soutient certains groupes rebelles. 

Le conflit est passé de larvé à ouvert lorsque la Turquie a abattu un avion russe pour avoir frôlé son espace aérien. Une provocation que la Russie a feint d'ignorer, mais dont personne ne pouvait imaginer qu'elle ne serait pas suivie d'effet. Depuis, la Russie continue de bombarder les lignes qui relient la Turquie aux rebelles qu'elle soutient. Un conflit qui rajoute encore une couche de complexité et de danger à ce conflit syrien atroce et inextricable.

A LIRE AUSSI : Le tsar contre le sultan : le choc Russie-Turquie en Syrie est-il en train de nous faire plonger vers la 3ème Guerre mondiale ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par von straffenberg - 16/02/2016 - 23:58 - Signaler un abus il est grand temps

    d'agir pour les Etats unis de recadrer de façon extrêmement ferme le gouvernement turc .Quant aux occidentaux notamment la France de méditer une fois de plus sur sa politique étrangère et dans l'art de choisir ses amis à mille lieux de tout bon sens .Quant à Monsieur Poutine qu'il garde ses nerfs d'aciers on lui en sera reconnaissant .

  • Par vangog - 17/02/2016 - 00:30 - Signaler un abus La Russie a bouffé deux ou trois grosses pièces de

    son adversaire. Et son adversaire est turc, turkmène, Al Nosra, ASL et front islamique...les russes ont fait un sans-faute dans la partie qui les oppose à un adversaire sans conviction et affaibli par ses immigrationnistes adepte du communautarisme mondialiste. Et nos pitoyables dirigeants occidentaux, pleins de dhimmitude et de compassion pour les islamistes, modérés par taqyia, ont perdu toute crédibilité. Dernier en date: le pauvre Fabius-le-vampire, lâché par ses amis socialistes, comme il est souvent coutume lorsque l'idéologie socialiste par en couilles...l'UE est au bord du gouffre politique. Les USA ne sont pas mieux lotis, et on ne souhaite pas la victoire à ces deux pantins sans âmes, tellement ils se sont fourvoyés dans la manipulation gauchiste. La seule solution viable passe par la restauration de Assad sur tout son territoire, et la démission d'Erdogan, qui a joué aux apprentis-sorciers du Moyen-Orient (et de l'UE laxiste), et est en train de s'en mordre les doigts...

  • Par prothesor2003 - 17/02/2016 - 11:05 - Signaler un abus Et encore

    Et encore des fautes, des impropriétés. La réforme de l'orthograffe devient une nécessité, kar manifesteman nos jeune journalisses son larguer

  • Par Linux - 17/02/2016 - 12:09 - Signaler un abus L'hôpital qui se fout de la charité ...

    Lire que la Turquie accuse la Russie de crimes de guerre,c'est une nouvelle qui ne manque pas de sel.Il est certain qu'en matière de crimes de guerre,aussi bien la première que la seconde en connaissent un rayon et les Turcs ne craignent pas le ridicule,eux qui n'ont toujours pas reconnu le génocide des Arméniens qu'ils avaient massacrés pendant la Première guerre mondiale.Déjà, à cette époque, lesTurcs, musulmans,avaient désigné les Arméniens chrétiens comme boucs émissaires de leur défaite contre les Russes orthodoxes.Ce conflit entre la Russie et la Turquie ne date donc pas d'hier, et encore aujourd'hui la Turquie soutient en sous-main tous les groupes islamistes sunnites, État islamique compris,y compris également ceux qui attaquent les Russes sur leur propre territoire et dans les anciennes républiques soviétiques.C'est la deuxième raison pour laquelle la Russie tape aussi fort en Syrie : elle ne risquera plus de retrouver sur son territoire tous les islamistes qu'elle y massacrera ! Quant à ceux qui parlent de guerre mondiale,nous ne sommes plus en 1914 : le premier gouvernement européen qui serait assez fou pour s'affronter aux Russes sauterait avant la fin de l'année !

  • Par Gré - 17/02/2016 - 16:07 - Signaler un abus @ von straffenberg

    Vous dites qu'il est grand temps d'agir pour les Etats unis qui devrait recadrer de façon extrêmement ferme le gouvernement turc.Là vous rêvez tout éveillé. Obama ne lèvera pas le petit doigt pour empêcher la Turquie de faire ce qu'elle veut parce que cela affaiblit les russes, de un. Et de deux parce que Obama est un allié plus qu'objectif des musulmans qu'ils soient soi-disant modérés, et même des autres.

  • Par Camtom - 17/02/2016 - 16:31 - Signaler un abus La diplomatie des grands pays

    La diplomatie des grands pays d’Europe est-elle (enfin) en train d'infléchir son approche vis à vis de la Russie ? Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/diplomatie-grands-pays-europe-est-elle-enfin-en-train-inflechir-approche-vis-vis-russie-michael-lambert-2590492.html#5ji6bfI4YBepPqMO.99 Pour ceux qui veulent sourire car pour un grand écart, c'est un grand écart d'analyses! C'est le débat d'idées d'Atlantico!

  • Par Clodo31 - 17/02/2016 - 19:24 - Signaler un abus Et encore, et encore....

    'La Turquie a de nombreux intérêts en Russie : protéger les rebelles turkmènes, empêcher les kurdes de prendre trop d'influence"..... Je ne savais pas qu'il y avait des turkmènes et des kurdes en Russie ? A moins que l'on parle de la Syrie ? On devrait apprendre aux rédacteurs à se relire avant publication

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€