Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 01 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : La situation s'envenime avec l'intensification des efforts d'Assad et des russes

Un "conseiller" russe est mort, alors que les frappes russes touchent des civils et que deux points-clés passent aux mains du gouvernement.

Assad or else

Publié le
Syrie : La situation s'envenime avec l'intensification des efforts d'Assad et des russes

La guerre en Syrie s'intensifie maintenant que la Russie et l'Iran renforcent l'effort de guerre du gouvernement de Bachar el-Assad. La semaine dernière, les troupes du gouvernement, associées aux troupes d'Hezbollah, la milice soutenue par l'Iran, et soutenues par des frappes russes, a repris les villes de Nubl et Zahraa, au nord-ouest d'Alep. Cette action coupe les liens d'approvisionnement entre la Turquie et les rebelles turkmènes soutenus par la Turquie dans le nord de la Syrie, sans doute une réponse russe à la décision turque d'abattre un chasseur russe.

La prise de ces deux points stratégiques, détenus par les rebelles depuis 2012, montre que l'effort de guerre du gouvernement syrien, renforcé par l'aide de l'Iran et de la Russie, alors que le soutien occidental aux rebelles est souvent minime, porte ses fruits. 

Plus récemment, un "conseiller militaire" russe vient d'être tué en Syrie, par un obus de mortier de l'Etat islamique. C'est le troisième militaire russe tué en Syrie depuis l'implication de ce pays dans le conflit. Ces décès montrent l'étendue de l'implication de la Syrie auprès des forces de Bachar el-Assad. En parallèle, Washington continue de dénoncer les frappes russes, qui souvent frappent les civils--les russes utilisent rarement des munitions de précision, plus chères--ainsi que le ciblage par la Russie des rebelles, et pas de l'Etat islamique comme le prétend Poutine. La plupart des experts pensent que l'objectif de Poutine est de frapper les rebelles et de protéger l'Etat islamique, afin que la communauté internationale soit forcée de choisir entre Assad et les rebelles. 

A LIRE AUSSI : Bachar el-Assad en pleine reconquête du territoire syrien : une progression en trompe l’oeil mais une épine dans le pied de l’opposition

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 04/02/2016 - 12:35 - Signaler un abus Evidences

    Bravo les Russes ! Les crétins d'Occidentaux, la larve Hollande et les américains ''toujours à côté de la plaque'' n'ont pas encore compris que la guerre se terminera par la création d'états chiites et sunnites séparés et indépendants ! En politique, les évidences mettent souvent très longtemps à s'imposer !

  • Par vangog - 04/02/2016 - 14:48 - Signaler un abus Les russes sont dans le vrai!

    Grâce à eux, et aux Kurdes, Pasdarans Iraniens, Hezbollahs libanais, les islamistes sont en passe d'être battus sur tous leurs fronts! Et les dhimmis gauchistes, infeodes aux USA et à Israël, devraient être bien heureux d'avoir l'aide de ces vrais combattants, car si on avait compte sur Obama, Flamby et Fabius, les islamistes seraient déjà en train de nous envahir....quoi? Ah bon! Déjà! A mais pourquoi ne m'a-t-on pas prévenu?...

  • Par Gré - 04/02/2016 - 16:12 - Signaler un abus Délirant

    Washington s'insurge parce que les frappes russes tuent des civils. Vaut mieux lire ça que d'être aveugle.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€