Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 31 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : les Etats-Unis planifient une éventuelle opération militaire

L'utilisation d'armes chimiques près de Damas le 21 août est "indéniable", a assuré le secrétaire d'Etat américain John Kerry ce lundi.

L' intervention armée est proche

Publié le
Syrie : les Etats-Unis planifient une éventuelle opération militaire

"Des armes chimiques ont été utilisées en Syrie", a affirmé de manière catégorique lundi le secrétaire d'Etat John Kerry Crédit Reuters

La riposte occidentale en Syrie s'organise. Rien est encore acté, mais en coulisses les discussions continuent. A en croire les dernières rumeurs, le scénario d'une intervention militaire prend de plus en plus forme. En effet, les Etats-Unis seraient actuellement en train de planifier les derniers éléments d'une réaction armée à l'attaque chimique contre des civils la semaine dernière près de Damas.

Car désormais plus de doutes. "Des armes chimiques ont été utilisées en Syrie", a affirmé de manière catégorique lundi le secrétaire d'Etat John Kerry. "C'est indéniable" a-t-il insisté.

Le chef de la diplomatie américaine a qualifié d'"indécence morale" l'usage de ces armes, qui auraient fait plus de 1 000 morts dans la Ghouta orientale le 21 août, selon l'opposition au président syrien Bachar al-Assad. Sans toutefois désigner de coupable, John Kerry a assuré que "le président Obama pense que ceux qui ont recours aux armes les plus atroces contre les populations les plus vulnérables de la planète doivent rendre des comptes".

Le président américain, qui n'a jamais caché sa réticence à intervenir militairement au Moyen-Orient, n'a pas encore pris de décision sur la forme que prendrait la réaction de son pays, a cependant précisé son porte-parole Jay Carney. Avant d'ajouter :"Il est dans l'intérêt des Etats-Unis et de la communauté internationale qu'il y ait une réaction à cette violation des règles internationales". "Je ne veux pas m'avancer sur le moment où une réaction ou une décision interviendra", a-t-il poursuivi. Pour le moment, impossible donc de savoir si la riposte pourrait aller jusqu'à des frappes militaires sur la Syrie.

Mais des interlocuteurs de la Maison Blanche et des observateurs ont laissé entendre qu'une décision était proche, et que sa forme ne faisait guère de doute. "Je pense qu'une réaction est imminente, j'ai parlé avec la Situation Room" (la salle de gestion des crises de la Maison Blanche, ndlr), a expliqué lundi matin le sénateur républicain Bob Corker, qui siège à la commission des Affaires étrangères. "Je pense qu'évidemment nous sommes en train d’œuvrer à rassembler nos alliés de l'Otan, nos moyens (militaires) sont en place", a ajouté l'élu sur la chaîne MSNBC, en se disant persuadé que "l'on va assister à une frappe chirurgicale et proportionnée contre le régime Assad en réaction à ce qu'ils ont fait, et je soutiens cela". Les spéculations vont bon train. Une décision définitive devrait intervenir dans les prochaines heures.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Jean-Pierre - 27/08/2013 - 08:08 - Signaler un abus Et si Obama envoyait les Israéliens faire le job ?

    . Les israéliens ont été visés récemment par des obus syriens et ont répliqué. . Les conseillers militaires israéliens ont passé des heures, hier, dans le bureau ovale, ce n'est probablement pas pour débattre de la culture des oranges à Jaffa. . Hier soir, les Echos titraient : "Ruée sur les masques à gaz en Israël"... ce n'est probablement pas pour un concours de mode. . Enfin, l'armée israélienne est sur-armée, avec les meilleurs technologies, et des soldats courageux voire téméraires... . Pourquoi pas quelques raids de Tsahal sur des positions syriennes voire iraniennes (l'ennemi ultime qui est associé à la Syrie) ? Sous la surveillance de la flotte US en Méditerranée etdes avions de chasse franco-britanniques, naturellement...

  • Par legaulois - 27/08/2013 - 08:36 - Signaler un abus soyons réaliste

    ne recommençons pas comme l'irak l'afganistan le mali des militaires mort pour rien et le problème de la radicalisation d'un islam intégriste n'est toujours pas résolu à moins d'envoyer fabius en tête en rangers avec tout sa bande de baltringue guerroyer en syrie et cela nous débarrassera de tout ces bobos de gauche leur vision du monde sera différente après

  • Par Ali ce - 27/08/2013 - 09:09 - Signaler un abus peo islamiste

    Le gouvernement français actuel est pro islamiste, ce n'est un secret pour personne, ils savent très bien qu'ils porter au pouvoir des islamistes qui massacreront les chrétiens innocents, qui vivent depuis des décennies en Syrie sans problème. Les coptes ne pèsent rien pour eux, la preuve en est, en France les ministres et autres élus socialistes toujours prompts à aller dans les mosquées, soigner leur électorat, jamais dans une église. Les français n'auront pas d'autre choix que de descendre dans la rue, si notre gouvernement envoie les militaires français se faire descendre comme des lapins pour une cause qui peut être résolue par la ligue arabe, elle seule peut résoudre ce problème, les occidentaux sont juste manipulés pour faire le sale boulot. Espérons que le nouveau pape sera plus courageux que le précédent, et ne restera pas bras branlants devant le massacre programmé des chrétiens d'orient. C'est une guerre de religion que notre gouvernement nous prépare, contre notre gré.

  • Par EOLE - 27/08/2013 - 09:41 - Signaler un abus La politique...

    ... des gros sabots! Plouf! Plouf!

  • Par mich2pains - 27/08/2013 - 09:47 - Signaler un abus Quand est-ce que les citoyens AMERICAINS ....

    obtiendront ENFIN leur INDEPENDANCE ? Pourquoi tolèrent-ils de rester sous protectorat Israélien ? Qu'attendent-ils pour faire de Washington la Capitale de leur Pays , plutôt que de rester une simple ambassade Israélienne ?

  • Par andromede - 27/08/2013 - 09:51 - Signaler un abus RIEN DE SURPRENANT...

    De la part de criminels de guerre !

  • Par orchestra - 27/08/2013 - 10:40 - Signaler un abus de quoi je me mèle

    Mr Fabius se souvient-il de l'affaire du sang contaminé ?... J'étais en Arabie en 1993, A l'époque tout le monde américains européens disaient être certains que Sadam employait des armes chimiques, ceci a été démenti après que l'irak ait été détruit. la France (Mitterand croyait ainsi avoir des "contrats" or le seul contrat qui a été passé avec l'Arabie a été le "déminage" Maintenant, nous luttons parait-il contre les extrémistes du Mali et nous désirons aider les extrémistes en Syrie ? Est -ce pour aller à la pèche aux contrats 'armes" Mr. Fabius, vous n'étes pas crédible comme le reste des ministres et notre chef d'état, Tous ceux qui nous gouvernent ne pensent qu'à une chose "allez y vous autres" payez plus, battez-vous pour notre gloriole et enfin foutez le pays en l'air, nous ne serons là que pour dire, comme vous l'avez fait "nous sommes coupables mais pas responsablesVous avez la mémoire courte Mr; Fabius...! je ne vous salue pas bien au contraire!

  • Par slavkov - 27/08/2013 - 10:52 - Signaler un abus veaux

    ... ils ne cessent pas de nous prendre pour des cons et ça marche comme sur de roulettes, un jour nous paierons cash notre lâcheté ...

  • Par Jackturf - 27/08/2013 - 11:18 - Signaler un abus HEGEMONIE AMERICAINE

    Les USA ne sont un grand Pays que parce qu’ils ont toujours mené des actions militaires à travers le monde. L’Angleterre, l'Espagne, le Portugal étaient des puissances grâces à leurs colonies, depuis ils sont redevenus de simples provinces du monde sur le déclin. Les américains ont fait eux le choix de jouer les gendarmes du Monde, afin d'assoir des bases américaines partout dans le monde (28), sans jamais apparaître comme des colonisateurs. http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_bases_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde Les USA ont engagé environ 70 interventions militaires depuis 1775, la plus longue étant celle du Vietnam de 1961 à 1972 (11 ans) et celle de l’Afghanistan débuté en 1979.. http://fr.wikipedia.org/wiki/Interventions_militaires_des_%C3%89tats-Unis_dans_le_monde

  • Par cloette - 27/08/2013 - 12:27 - Signaler un abus ce n'était pas une arme chimique ont-ils dit

    c'était pour "se défendre".ont dit les Américains . .De quoi s'agit-il ? De l'agent orange déversé pendant 10 ans au Vietnam où 36 ans après il y a encore des enfants qui naissent sans bras sans jambes et avec autres monstruosités,. . Monsanto a indemnisé des vétérans qui avaient porté plainte, mais il n'y a eu aucune punition de la part de la Justice internationale saisie par le Vietnam contre l'Etat américain . Rien du tout ...Les Vietnamiens n'ont même pas eu droit à des excuses! Il faudra encore 100 ans pour que tout soit décontaminé !

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 13:33 - Signaler un abus Je n'aurais jamais pensé...

    ... à un seul moment de ma carrière qu'un jour j'en viendrai à me dire qu'il faudrait malheureusement que nos lointains cousins étasuniens se prennent une rouste internationale. Le peuple ne le mérite pas mais si c'est nécessaire pour les réveiller, alors il faudra qu'ils en passent par là et virent Monsieur Double-Jeu du bureau ovale.

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 13:39 - Signaler un abus Quant aux Russes...

    ... quoiqu'il arrive, ils ne bougeront pas, devenant ainsi le seul partenaire atomique neutre où se rassembleront derrière lui un grand nombre de pays contre une intervention y compris la part des populations des gouvernements va t'en guerre pro-islamiste qui désapprouvent leurs gouvernements. Près d'un quart de siècle après la chute du mur de Berlin, on va assister à un retournement de situation qu'aucun de ceux qui ont vécu cette époque froide n'auraient imaginé.

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:01 - Signaler un abus "Mon Dieu, gardez moi de mes 'amis', je me charge des ennemis"

    Il nous aura fallu du temps pour comprendre Yalta et que vivre dans l'aire de la tutelle US ne voulait pas dire être des alliés égaux, mais de simples subalternes. Ce ne sont pourtant pas les preuves qui ont manqué, mais nous avons été aveuglés longtemps par la politique de la terreur entretenue et d ela prétendue "défense de l'Occident", alors que ces mêmes personnes bafouent et détruisent nos bases culturelles. On comprend mieux, et c'est triste à dire, que l'URSS se soit sentie attaquée après que la bande d’assassins de 1917 ait été éliminée progressivement par les purges de Staline, qui en patriote, a voulu redonner sa place à un pays qui aurait directement concurrencé les USA au début du XXeme siècle, sans cette révolution menée avec les fonds des banques de New-York. Ce manichéisme de "l'Empire du Mal" ne trompe plus que les simplets et les larbins qui nous servent de gouvernants. On accusait la SFIO (ancêtre du PS de Tonton) d'être à la botte de Washington: rien ne semble avoir changé, ce qui explique la détestation pathologique de De Gaulle chez ces gens.

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 14:22 - Signaler un abus @ Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:01

    Staline un patriote bénéfique à son peuple? Yalta c'était une chose. Depuis il y a eu surtout la chute d'un certain mur, le retour aux choses d'avant tout ce foutoir criminel marxiste, et puis un complexe militaro-industriel étasunien qui accepte très très mal la situation depuis 1989. Même leur cinéma se délocalise toujours plus vers la Nouvelle-Zélande, l'Australie et la Grande Albion quand ce n'est carrément pas derrière l'ancien rideau de fer et les héros cinématographique ne font plus d'émules pour laisser place à de vieux aventuriers de type MI6-007, voire même n'ayant ni flingue, ni bagnole de sport, mais juste une machine à écrire comme cette excellente histoire suédoise connue sous le nom de millénium. C'est ça le problème étasunien, il ne séduisent plus, peut-être n'ont-ils jamais dépassé la séduction que dans le rêve d'un ado qui une fois avoir fini ses études, construit une famille et être devenu un homme (ou une femme) s'est mis à "aimer" son pays plus terre à terre aux dimensions qu'il avait toujours connu.

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:26 - Signaler un abus Aucune pudeur, le Bama et ses sbires

    Bombardement de Tokio et des grandes villes japonaises avec des bombes au phosphore : plus de 300.000 morts civils. Hiroshima : au moins 300.000 morts dans les premiers jours, bilan incertain des suites. Nagasaki : un peu moins, car tir incertain, mais au moins le même bilan, avec en prime un camp de prisonniers de guerre. Complicité dans les bombardements de villes sans objectifs militaires comme Dresde, plus de 200.000 victimes dont d'innombrables réfugiés disparus dans les brasiers au phosphore, Hambourg, idem... Viernam, Cambodge, Laos : défoliants, agents cancérigènes, bombardements sur des pays non belligérants. Irak : embargo contre la population civile, des millions de morts et d'enfants mal formés par carences alimentaires et manque de soins. Serbie: utilisation massive d'armes à l'uranium appauvri avec dénégation de sa toxicité extrêmement élevée et de la pollution impossible à éliminer. Tout cela pour le Kosovo et la base Bondsteel, relais vers le Proche-Orient et l'Asie Centrale Par ailleurs, refus de signer le protocole international sur les mines et sous-munitions qui font des millions de gamins estropiés à vie... et ça parle de crimes de guerre !

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:46 - Signaler un abus @Glop-Glop : attention aux raccourcis manichéens, justement...

    On ne peut enlever à l'oncle Jo le fait d'être patriote. Ou au moins d'avoir su exploiter le moment venu (discours de juin 41) le patriotisme indéniable du peuple russe. Pour son bien, c'est une autre histoire... j'ai pas dit cela. Je sais bien que c'est choquant, mais réfléchissez et dites moi ce que vous auriez fait à sa place. Il avait en face de lui toute une bande d'assassins sans aucun scrupule, dont Trotski, de son vrai nom Bronstein, n'était pas le moins dangereux comme chef de l'Armée Rouge, mais aussi des Djerzinski, Frontze, etc... Il a du se débarrasser d'eux en manœuvrant très intelligemment, pour ceux qui ne sont pas morts jeunes de maladies bizarres, s'appuyant sur ceux qui connaissaient bien le Parti pour éliminer ces dangers potentiels, puis éliminant ceux qui l'avaient aidé, vu que leurs savoir et relations pouvaient se retourner contre lui... et les remplacer par des petits jeunes qui lui devaient tout. Une révolution mène rarement dans le Monde Merveilleux des Bisounours... L'Empire russe, URSS, étaient des mondes dans lesquels les distances créent des pouvoirs locaux, des satrapies orientales. Il faut un Vodj, un Maitre. Ivan-le-Terrible ou Pierre-le-Grand.

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 15:10 - Signaler un abus @ Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:46

    Non j'ai bien du mal à trouver non seulement du patriotisme ou de la simple compassion dans l'esprit de l'Oncle Jo (Cf. Le sort de son propre fils comme des siens et même de sa femme). Il a surtout défendu sa peau en se plaçant derrière le peuple russe qui globalement lors de Barbarossa accueillait plutôt bien les "assassins" venant de l'Ouest. Ils n'avaient certes pas encore compris ce qui les attendait dans la politique extension vitale de Berlin mais leur fibre patriotique n'a été réveillée que par le massacre qu'ils (les Russes) ont subi, fusillés en cela par des uniformes noirs d'un côté ou des pantalons bleus à ligne rouge de l'autre. Quant aux décisions des uns et des autres, notamment de Washington à propos de la conduite des opérations (bombardements classiques comme nucléaires), il faut seulement se rapporter au contexte de l'époque et au fanatisme qui aurait mené à bien plus de morts tant japonais qu'américains. Jusqu'en 1974, n'oubliez pas que des soldats de l'Empereur sont restés en poste dans de minuscules îles malgré les appels des leurs de rentrer. Les deux derniers connus ont été "maîtrisés" en 2013 ! (un père et son fils).

  • Par Glop Glop - 27/08/2013 - 15:14 - Signaler un abus Le Lampiste - 27/08/2013 - 14:46

    Un patriote ne fait pas tuer les siens mais ceux d'en face. Les traîtres n'étant pas considérables comme "siens". Nombre de Russes Blancs (c'est leur nom) ont été victime de Staline qui n'a jamais été autre chose que la prolongation à long terme des bolcheviques de 1917. Les mémoires d'un grand nombre d'entre eux, comme le Comte Boris Alexeïevitch Smyslovski (mais pas seulement) en apprennent long sur l'Oncle Jo et donc son fameux patriotisme.

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 15:41 - Signaler un abus @glop-glop: non, pas de fleurs en Biolorussie ni devant Moscou..

    le seul accueil favorable des troupes allemandes s'est passé en Ukraine, et principalement dans l'ouest du pays, ceci résultant d'une détestation profonde des cocos pour diverses raisons, dont la famine organisée en 32-33 pour forcer à la collectivisation des terres, la persistance d'une tradition anarchiste ou plutôt autogestionnaire dans les villages, l'Ukrainien étant alors surtout un homme de la terre, le refus d'une autorité centralisée et bureaucratique... et bien sur, les séquelles d'une terrible guerre civile et répression anti-religieuse. Si ces imbéciles de nazis avaient rétabli les libertés religieuses au lieu de considérer les ukrainiens comme des slaves et donc sous-hommes... l'histoire aurait peut-être été autre. A l'entrée des allemands à Kiev, Staline fait sauter le centre ville et la Cathédrale de la Dormition de la Laure de Kiev... cet accueil qui croit voir rétablir la période de relative stabilité de l'occupation lors de la guerre de 14, avant les massacres de la guerre civile, va vite disparaitre avec les exactions et la politique du Lebensraum. Les séquelles de cette illusion donnent lieu aux tentatives récentes de séparer le pays de la Russie. Échec garanti

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 16:16 - Signaler un abus @glop-glop: désolé d'écorner vos héros. Le réel est complexe

    Hiroshima et Nagasaki n'étaient pas destinées à mettre à genoux un Japon qui l'était déjà depuis longtemps, sans avions, sans marine, sans essence, sans aucune ressources. Allons, il suffisait d'attendre un mois ou deux. Après Postdam ? voilà le hic. Ces deux villes, soigneusement épargnées depuis longtemps de touts destruction devaient servir de laboratoire pour une arme dont on voulait connaitre et montrer le potentiel réel. Des laboratoires de la mort nouvelle made in USA. Elles servaient donc, à ce moment là, à montrer à Staline, lors de la conférence de Postdam, qui avait le moyen d'assurer son hégémonie mondiale. Expliquez moi aussi en quoi Dresde a servi à abréger la guerre ou à diminuer le nombre des victimes. Pour ce qui est des massacres de ses propres concitoyens, je vous ai fait grâce de la Guerre de Sécession, prototype de toutes les horreurs modernes au nom du "Droit". L'anti-communisme a souvent servi à cacher d'autres ignominies qui n'en sont pas moins écœurantes et graves. Personne n'est le Chevalier Blanc, le pouvoir rend fou et criminel quand il n'est pas exercé par un homme moral. Et ce ne sont pas les élections qui désignent les hommes moraux. On le saurait

  • Par Gamelledebouse - 27/08/2013 - 16:24 - Signaler un abus Mourir pour le Qatar

    Si les Américains attaquent la Syrie c'est le feu dans la poudrière orientale . Faisons tout pour que la France ne participe pas à cette folie . Il est encore temps , manifestons . Nous ne sommes pas les supplétifs des USA ni les mercenaires du Qatar . Pas question de mourir pour le Grand Israël ou le roi de Prusse . Non , non , et encore non .

  • Par Le Lampiste - 27/08/2013 - 16:48 - Signaler un abus @Glop-Glop : revenons aux mensonges bien présents, mais...

    Un dernier détail : à votre avis, le Comte Smyslovski n'aurait-il pas été victime des accords de Yalta ? . Pour mémoire, réfugié en Allemagne, il a commandé la première armée de russes anti-bolcheviques sur le front de l'Est; incorporée donc dans la Wehrmacht. Ne connaissait-il pas les accords de Rapallo de 1920, la collaboration militaire qui les a suivi, ni le pacte Molotov-Ribbentrop, n'a-t-il pas vu l'invasion conjointe de la Pologne par les deux compères ou était-il aveuglé par la passion pour être si peu lucide ? Il est vrai que sa situation était terrible. Mais les américains n'ont pas hésité le moins du monde à livrer aux bolcheviques tous les russes ou ukrainiens qu'ils ont capturés en Europe de l'Ouest, dans leur zone de tutelle définie à Yalta. Prisonniers de guerre, travailleurs forcés, engagés anticommunistes, tous indistinctement, alors qu'on savait très bien quel sort les attendait. J'ai le témoignage de mon père, agent du contre-espionnage interallié à ce sujet, lors de la reddition des bases en Bretagne, en 44. Puissent les mensonges passés nous prémunir de ceux du présent. On ne sait ce qui résultera de cette volonté des USA de déclencher une prochaine guerre

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€