Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : le casse-tête des munitions françaises pour combattre l'Etat islamique

Selon Le Monde, Paris aurait envoyé 680 bombes depuis l'année dernière et doit désormais en commander en urgence aux alliés américains.

Chargeurs vides

Publié le
Syrie : le casse-tête des munitions françaises pour combattre l'Etat islamique
''2 500 sorties aériennes, 321 frappes et 580 objectifs détruits.'' Voilà le bilan officiel des bombardements français en Irak et en Syrie, depuis le début de l'opération ''Chammal'' en 2014. En revanche, impossible de savoir le nombre de bombes larguées ni le nombre de victimes humaines. 
 
Selon le Monde, ce sont 680 bombes qui ont été lâchées par les chasseurs français, avec un milliers de terroristes tués à la clé. Et même si Paris a intensifié ses frappes, ces dernières ne représentent que 5% des actions de la coalition, faute d'avions supplémentaires.
De son côté, les Etats-Unis représentent 80% des frappes.
 
Le renforcement des frappes et son rythme soutenu ont aussi mis en lumière un casse-tête à propos des munitions, qui ne devaient être réapprovisionnées qu'à la fin de l'année 2016. Elles se réduisent rapidement à peau de chagrin. ''Une urgence, d’autant que Paris a cédé une partie de ses stocks de GBU à l’Arabie saoudite pour soutenir le royaume dans sa guerre contre les rebelles chiites au Yémen'' explique Le Monde. Sauf que les commandes se font auprès du fournisseur américain qui doit, lui aussi, en livrer aux Saoudiens.''Les munitions ont toujours été le parent pauvre des arbitrages'' se désole une source militaire au journal du soir. Pour quel résultat, finalement ? ''On a ralenti la progression de l’EI, mais on ne l’a pas affaibli au sens militaire du terme.''
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 04/12/2015 - 17:11 - Signaler un abus Quels bras cassés!

    Non seulement nous n'avons plus d'industrie d'armement capable de fabriquer les bombes pour nos canons (un comble, mais tellement socialiste: des canons sans bombes...), mais nous avons fourni nos bombes aux dictateurs arabes qui soutiennent l'EI...on marche sur la tête avec un boulet (celui-là est bien en France!) attaché au cou!

  • Par Ganesha - 04/12/2015 - 17:15 - Signaler un abus Victime Collatérale

    ''Un millier de terroristes tués'', cela me paraît bien approximatif ! Seules les vidéos de l’État Islamique peuvent nous montrer les résultats ! Évidemment, on peut les soupçonner de n’être que de la pure propagande… Mais ce serait tout de même un ''véritable miracle'' qu'il n'y ait aucune ''victime collatérale'', comme disent les militaires. Combien de femmes et d'enfants tués par des bombes françaises ? S'il n'y avait même qu'un seul petit Aylan, ce sera déjà un de trop !

  • Par langue de pivert - 04/12/2015 - 17:49 - Signaler un abus

    Balancez leur Hollande sur la gueule : je vous couvre ! Dépêchez vous il est en train de se barrer !

  • Par jybro - 04/12/2015 - 22:21 - Signaler un abus l'art de la fuite en avant sous couvert d'alliance faisandée

    ppourquoi faire dans le golfe sans munitions?? Tout simplement pour se réapprovisionner puisque papa Oba=hama la main sur la cuisse... lui a dit "tu veux des cartouches? alors vas à ma place là bas j'ai déja donné et c'est moins onéreux pour nous de te fournir à partir de nos énormes stocks sur zone" l'armée française pleine de carriéristes politisés sans vision stratégique :est le jouet de ces politiques au pouvoir: Le Drian ,Hollande. Nos industries d'armement si nobles et réputées ne sont plus que l'ombre d'elles memes alors que ces véreux sont par leur verbe fort et fielleux :dans la lumière de médias à leurs ordres sonnants et trébuchants!!

  • Par MONEO98 - 04/12/2015 - 22:35 - Signaler un abus la realité depasse la friction comme écrivait Frederic Dard

    l'amiral en chef sur le pont de son porte avion regarde décoller les avions qui n'ont plus de bombes qui faut il enfermer? le Président ,ses conseillers ?les militaires qui n' ont pas le courage de dire au Président on ne peut pas aller bombarder sans bombes donc inutile de jouer le fiers à bras..Sapin qui ne veut pas filer les crédits ? on devient la risée du monde

  • Par Lazydoc - 05/12/2015 - 00:32 - Signaler un abus Qu'il demande à la Russie

    Moyennant 1 ou 2 Mistral.

  • Par toupoilu - 05/12/2015 - 08:21 - Signaler un abus 1000 terroristes tués, pour 5% des frappes,

    si on fait un petit calcul à l'arrache, ça ferait 20 000 tués pour toute la coalition( pas de raison que leurs resultats soient moins bon). Sur 20 à 30 000 combattants de l'EI. On les a donc vaincu, ou alors c'est du pipeau.

  • Par Ganesha - 05/12/2015 - 09:20 - Signaler un abus Toutpoilu

    Voyons la situation en face ! Nos Rafale bombardent surtout des bâtiments vides ! Nous n'avons pas d'informateurs sur place pour deviner les bonnes cibles, ni, ensuite pour évaluer les résultats ! La ville de Sinjar a révélé un gigantesque réseau de souterrains… La vérité, c'est que toute cette histoire n'est qu'une gigantesque opération d'enfumage médiatique par cette ordure de Hollande. Avec, tout de même, de temps, quelques femmes et enfants qui se trouvent au mauvais endroit, au mauvais moment...

  • Par de20 - 05/12/2015 - 11:34 - Signaler un abus Manipuler le peuple c est

    Manipuler le peuple c est comme manipuler des explosifs : faut connaître. Notre aimable president chef de la collusion a oublie qu il était celui des Armées. Je doute que les militaires ou forces mobilises supportent de telles incompétences sans réagir. Je crois me souvenir que les militaires possèdent un motif ; ''atteinte au renom de l armée" Imaginez un Pierre Messmer annonçant au General ; les soutes sont vides Mon General.

  • Par pasdesp - 05/12/2015 - 12:12 - Signaler un abus Résumons: Nous n'avons plus

    Résumons: Nous n'avons plus de munitions parce que données à l'Arabie saoudite qui soutient ceux que nous combattons. Mais quel stratege ce Hollande ! Rassurez moi il va quand meme prendre une veste dimanche?

  • Par Quasimodo - 05/12/2015 - 14:22 - Signaler un abus A vendre

    Ce qu'on va lire dans les médias de demain: La France, faute de munitions se fait pirater son Porte-avion, le grand "Charles...". Les pirates tentent de le revendre à son ancien propriétaire.... qui ne peut pas le racheter faute de moyens..... Lol !!!!!!!!!!!!

  • Par winnie - 06/12/2015 - 07:21 - Signaler un abus rien d'etonnent !

    Les politicards ont casser l'industrie dans les années 80 ,dont l'armement en pensant que le monde était merveilleux. La preuve,on achete du Beretta, du Ford, du Uzzi etc... tout ça parce que l'UE est contre la préférence nationnal. Non seulement la France a baisser son pantalon , mais aussi ouvert son trou de balle et l'a enduit de vaseline !

  • Par Djib - 17/12/2015 - 09:14 - Signaler un abus Le stock de bombes cramé pour de la com.

    Sempiternel bilan des retours de mission sur la Syrie: "destruction d'une ou plusieurs usines de fabrication d'IED (improvised explosive devices). Comme s'il y avait des usines de fabrication d'IED dans des zones industrielles, avec enseigne publicitaire et prolos embauchant à 6h en passant des portiques de sécurité. La fabrication de ces engins se fait dans un simple local, en général planqué dans une école ou un hôpital, donc intouchables. Quant aux convois de camions citernes il a fallu attendre les attentats su 13 novembre pour commencer à les bombarder. Avant on se l'interdisait pour ne pas tuer Mouloud qui conduit le camion. Un peu comme si les alliés n'avaient pas bombardé les trains allemands (et même français) par peur de tuer Hans ou Wilfried, employés de la Deutschbahn.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€