Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 27 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Syrie : Assad, l'EI et la Russie s'entendent pour exploiter un champ de gaz

Une société russe a rendu ce champ, précédemment frappé par les Américains, exploitable. Au profit de tout le monde.

Le business d'abord

Publié le
Syrie : Assad, l'EI et la Russie s'entendent pour exploiter un champ de gaz

Il semble que l'alliance objective entre l'Etat islamique et le camp Assad-Russie soit plus qu'objective... Selon des informations révélées par Foreign Policy et confirmées par Le Monde, le champ de gaz de Twinan, à 75 kilomètres de Raqqa, la capitale de facto de l'Etat islamique, est exploitée conjointement au profit du régime d'Assad et de l'Etat islamique, avec l'aide d'une société russe. 

En 2007, le gouvernement syrien avait accordé un contrat de construction clé-en-main d'une installation sur le champ à un consortium de la société Stroytransgaz, détenue par l'oligarque Guennadi Timtchenko, et d'une société syrienne. Des travaux qui ont naturellement été interrompus par la guerre civile syrienne...jusqu'à ce que la zone tombe aux mains de l'Etat islamique. A ce moment-là, les travaux reprennent. L'EI et le régime d'Assad auraient passé un accord où ce dernier payerait au groupe djihadiste un "loyer" et un "impôt de protection" pour le site, en échange de son gaz.

Les deux se seraient également répartis la production d'une centrale électrique d'Alep, alimentée par le gaz de Twinan. 

Depuis l'intervention ouverte russe dans le conflit syrien, la plupart des observateurs mettent en lumière une communauté objective d'intérêt entre le régime d'Assad et l'EI. Les russes prétendent frapper l'EI, mais ils frappent les rebelles non-EI ; l'intérêt étant de forcer la communauté internationale à choisir entre Assad et l'EI. Une telle alliance permettrait également à l'EI de "souffler" en ayant un ennemi de moins. Mais jusqu'à présent, il n'y avait que peu de preuves que cette communauté d'intérêts se traduisait par une coopération réelle. C'est un jeu dangereux : non seulement une coopération avérée avec l'EI serait mauvaise pour l'image de la Russie et d'Assad (qui, certes n'ont pas besoin de cela), mais il est certain que l'EI déteste ces régimes et veut les exterminer. En tous les cas, l'enquête du Monde met en lumière des éléments troublants, nouveaux et importants.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par padam - 03/03/2016 - 15:47 - Signaler un abus Et alors?

    Le cas de figure n'est pas nouveau. Les Etats-Unis et les puissances européennes, du moins lorsqu'elles existaient, se sont amplement prêtés à ce genre de jeux troubles. Encore que l'information demanderait à être confirmée. Mais si c'est Foreign Policy et le Monde qui le disent...

  • Par von straffenberg - 03/03/2016 - 19:18 - Signaler un abus Cela reste à vérifier

    Il est de bon ton de contrer Poutine pour un journal affilié au PS pour ma part je n'exclue pas que certains dirigeants d'EL cherchent une porte de sortie et tissent des liens.....commerciaux ou pas avec l'ennemi ;Comme le dit padam c'est monnaie courante en période trouble et quant il s'agit de sauver sa peau ...

  • Par clint - 03/03/2016 - 19:24 - Signaler un abus Très bien le FN se financerait auprès d'EI via le Russie !

    Ca permettrait de continuer à financer des campagnes !

  • Par vangog - 04/03/2016 - 00:35 - Signaler un abus Les informations des journaux gauchistes doivent être

    regardées avec beaucoup de réserve...les gauchistes ne suivent pas une logique d'information, mais une logique de propagande, vers leur société multiculturelle finale aux valeurs inversées et à la population remplacée...leurs deux grands méchants loups actuels ( outre Marine Le Pen) sont Donald Trump et Bachar El Assad. A leur égard, toujours se méfier des manipulations...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€