Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Survols de drones : canons à eau, brouillage, radars, les pistes du gouvernement pour contrer le problème

Le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) lancera une première campagne de tests fin mars. Une autre est prévue pour le mois de juin.

Quand l'Etat contre-attaque

Publié le
Survols de drones : canons à eau, brouillage, radars, les pistes du gouvernement pour contrer le problème

Dans la nuit de mardi 3 à mercredi 4 mars, une dizaine de drones ont été aperçus dans le ciel parisien.  Crédit Reuters

Dans la nuit de mardi 3 à mercredi 4 mars, une dizaine de drones ont été aperçus dans le ciel parisien. Et en tout, depuis le 5 octobre  "60 survols de drones" ont été constatés au-dessus de centrales nucléaires ou de la capitale, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, mardi. Aussi, devant l’inquiétude de la menace terroriste qui plane depuis les attentats de janvier, le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a promis mercredi des sanctions contre les auteurs de survols de lieux sensibles par des drones.

"Il n'existe aujourd'hui aucune solution immédiatement disponible, tant en France qu'à l'étranger", explique le Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN) qui a remis un rapport sur ce problème le 30 janvier au Premier ministre, Manuel Valls. Le service étudie donc actuellement plusieurs outils, dont certains sont carrément surprenants. Une première campagne de tests démarrera fin mars et une autre est prévue pour le mois de juin.

Le SGDSN testera, en outre, l’efficacité de certains radar dont l’objectif est de combler "le trou dans la raquette" dans l’espace aérien entre 50 m et 100 m d'altitude, selon un expert du SGDSN. Le service étudie également d’autres pistes comme l’emploi de systèmes sophistiqués de brouillage ou encore l’intégration dans les drones d’une puce et d’un transpondeur qui traceraient la trajectoire de l’engin dans l’espace aérien. Pour intercepter les drones, le SGDSN va également tenter l'emploi de canons à eau, et plus généralement "des jets de matière", toujours selon le même expert. Enfin, le service a lancé à la mi-décembre un appel d'offres, doté d'un million d'euros afin de trouver d'autres idées "plus innovantes", explique-t-il.

Mais, au-delà des questions qu’elles posent en matière de défense, les incursions intempestives des drones doivent également être étudiees dans le cadre juridique. Au vu du nombre de pays touchés par ce problème, il est actuellement envisagé de modifier la loi au niveau international. Aussi, plusieurs pays touchés par ces intrusions de drones se retrouveront à Paris le 28 mais pour un colloque dédié à ce sujet.

Les services de Matignon travaillent également à renforcer les sanctions pour les pilotes de drones trop intrusifs. Les "télépilotes" pourraient par exemple être soumis en cas d'infraction à une "peine complémentaire de confiscation" de leur engin en plus d'amendes alourdies. Par ailleurs, si le drone causait des dommages, la responsabilité civile du pilote pourrait être engagée. Enfin, le gouvernement étudie également la piste d’une assurance obligatoire pour les drones, comme c’est déjà le cas pour les autres aéronefs.

 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 05/03/2015 - 10:17 - Signaler un abus Une autre idée à un million d'euros?

    une commission rogatoire avec enquête sur les personnes ayant acheté des drones, depuis deux ans, et une investigation dans les locaux d'EELV, seul parti qui a intérêt à créer une psychose contre le nucléaire et les organes du pouvoir gauchiste qui ne veut plus leur céder de postes...

  • Par Anguerrand - 05/03/2015 - 11:27 - Signaler un abus A vangog pour une fois je suis en plein accord avec vous!

    Ce qui me semble par contre étonnant c'est l'incapacité des pouvoirs publiques avec la technologie actuelle que l'on soit incapable d'intercepter ces drones, voire de les détourner ou repérer les opérateurs . Mystère ou comme vous l'exprimer une stratégie pour conforter les thèses EELV? Hollande soigne sa majorité de gauche, il ne l'a pas avec le seul PS.

  • Par bd - 05/03/2015 - 12:59 - Signaler un abus Suggestions créatives

    Des drones chasseurs de drones? ... avec des filets pour éciter les chutes dangereuses sur la ville. Et pourquoi pas des rapaces (Aigle , éperviers, buses,...) dressée pour la chasse aux drones. Avec leur force, les aigles pourraient même transporter des filets anti-drones.

  • Par jpd - 07/03/2015 - 14:43 - Signaler un abus Pas chère

    Un fusil de chasse calibre 12 ou 16 et du petit plomb 6 ou 8, et une formation chasseur pour les forces de l'ordre. Et évidemment l'autorisation de tirer si survol des zones interdites.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€