Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La suite du programme après la ratification des ordonnances par Emmanuel Macron

Si Emmanuel Macron a bien ratifié ce vendredi 22 septembre les ordonnances de la Loi Travail, l'histoire n'est pas encore terminée. Et techniquement, rien n'est fait...

Episode 2

Publié le
La suite du programme après la ratification des ordonnances par Emmanuel Macron

Les ordonnances signées, rien n'est encore fait pour la loi travail. C'est le processus même législatif qui veut cela. Tout d'abord, le texte va être publié au journal officiel. Mais il n'aura pas force de loi tout de suite. En tout cas pas avant le 20 novembre et la première lecture qui devrait mener au vote du texte final. C'est le principe des ordonnances d'ailleurs, visant uniquement à accélérer le processus législatif. Le Parlement aura alors une semaine pour débattre sur le sujet. 

Entre temps viendra la question épineuse du budget qui devrait occuper l'assemblée pendant plus d'un mois.

Et en tout logique, on devrait aboutir à une lecture définitive du texte en début d'année 2018.

Ou pas, si le texte est rejeté, mais c'est très improbable. Pour rappel, LREM est en grande majorité à l'Assemblée et elle est appuyée sur cette loi par la droite, le centre et même certains syndicats.

 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 24/09/2017 - 13:12 - Signaler un abus Lecture définitive en 2018...

    Et c'était censé aller vite! On comprend la lenteur de la France gauchiste a se réformer...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€