Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 31 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Suisse : de nombreuses femmes ont porté plainte pour des agressions sexuelles commises à Zürich le soir du Nouvel An

En Allemagne, dans la seule ville de Cologne, plus de 120 plaintes ont été enregistrées la même nuit, dont deux pour des viols.

Fléau

Publié le
Suisse : de nombreuses femmes ont porté plainte pour des agressions sexuelles commises à Zürich le soir du Nouvel An

A Zürich, environ 120 000 personnes étaient rassemblées autour du lac de la ville.  Crédit Reuters

La police de la ville de Zürich a annoncé ce jeudi que plusieurs femmes ont porté plainte à la suite d'agressions sexuelles commises dans la nuit de la Saint-Sylvestre, parallèlement aux faits survenus le même soir dans plusieurs villes d'Allemagne. "Plusieurs plaintes pour vols et agressions sexuelles ont été déposées", indique la police dans son communiqué. Près de 25 vols ont été signalés pendant la nuit du 31 décembre, alors qu'environ 120 000 personnes étaient rassemblées autour du lac de la ville.

La police qui enquêtait d'abord sur les vols a découvert que plusieurs victimes avaient aussi fait état d'agressions et de violences sexuelles. Une demi-douzaine de femmes ont déclaré avoir été encerclées et forcées à des attouchements par "plusieurs hommes à la peau sombre", qui s'étaient mêlés à la foule. "C'est un scénario un peu identique" à ce qui s'est passé à Cologne et dans d'autres villes allemandes, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Margo Cortesi.

Ce dernier a toutefois précisé que le nombre des victimes n'était pas comparable avec les dizaines de femmes ayant accusé des migrants de les avoir agressées en Allemagne. Dans la seule ville de Cologne, plus de 120 plaintes ont été enregistrées, dont deux pour des viols. La police zurichoise, qui a ouvert une enquête, a lancé un appel à témoins et demandé à d'éventuelles autres victimes de venir porter plainte. La police a précisé que la plupart des plaintes avaient été déposées dans les dernières 24 heures.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 07/01/2016 - 22:52 - Signaler un abus Le mythe des "Posombres" est né!

    Les médias sont tellement inhibés par leur dhimmitude qu'ils ne savent même plus prononcer les mots vrais...pour satisfaire à la dictature de la pensée unique, nommons cette nuée de sauterelles qui s'est abattue sur l'Allemagne dhimmi, les "posombres"...et donc, les femmes de la tribu des "poclaires" se sont fait encercler par la tribu des "posombres", qui les ont obligé à mettre leurs chariots en cercle...les tuniques bleues sont bien arrivées, mais trop tard et en nombre trop faible...de plus, les tuniques bleues n'avaient pas le droit ni d'interpeller, ni d'emprisonner, ni de stigmatiser les "posombres" qui sont protégés par la dhimmi Merkel...dans toute cette histoire, il manque un John Wayne...ou une calamity Jane (d'Arc)...mais nous ne sommes qu'au début du Western: les méchants gagnent!

  • Par sapiensse - 08/01/2016 - 04:32 - Signaler un abus Vous avez dit Posombre ?

    Attention avec la tribu des Posombres, pas d'amalgames : la tribu des Po d'UV n'a rien à voir.

  • Par Anguerrand - 08/01/2016 - 09:49 - Signaler un abus Les allemands et les suisses gouttent

    les joies de l'immigration, en France nous sommes tellement habitués de ces " petites incivilités" comme disent si bien nos politiques qu'ils ne sont même pas relatés dans les medias. C'est bien connu sans burqa toutes les européennes sont des salopes qui ne demandent qu'à être violées!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€