Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 23 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Suisse : un canton décide par référendum d'interdire le voile intégral dans l'espace public

Plus des deux tiers des habitants du canton de Saint-Gall ont voté pour cette mesure lors d'une votation locale. L'ensemble du pays devra se prononcer l'an prochain sur cette question.

Démocratie participative

Publié le
Suisse : un canton décide par référendum d'interdire le voile intégral dans l'espace public

 Crédit Fabrice COFFRINI / AFP

Après le Tessin qui a interdit en juillet 2016 de se voiler le visage dans les lieux publics, le canton suisse de Saint-Gall a voté ce dimanche pour l'interdiction de la burqa dans l'espace public.

Plus des deux tiers des habitants ont voté pour cette mesure déjà votée au parlement régional, mais que les Verts et la Jeunesse socialiste ont tenté de bloquer en prenant l'initiative de ce référendum.

"Toute personne qui se rend non reconnaissable en dissimulant son visage dans l'espace public et met ainsi en danger la sécurité publique ou la paix sociale et religieuse sera punie d'une amende", dit la loi, ce que contestent les socialistes. Pour Fredy Fässler, un socialiste chargé de la sécurité et de la justice dans ce canton, le flou du texte pose problème : quand une femme portant la burqa représente-t-elle un danger ?

Si ce type de loi est du ressort des cantons, ce qui explique que la votation n'ait été que locale, l'ensemble des Suisses sera probablement appelé à se prononcer sur cette question en 2019, car un groupe de citoyens a réussi à collecter dans le délai imparti les 100.000 signatures nécessaires à l'organisation d'un vote populaire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par essentimo - 23/09/2018 - 20:54 - Signaler un abus heureusement

    qu'elle n'est pas dans l'Europe.

  • Par Ajar - 23/09/2018 - 21:40 - Signaler un abus Belle leçon de démocratie

    Ce pays est remarquable si seulement nous pouvions déclencher des référendums aussi facilement que ça ....

  • Par Liberte5 - 23/09/2018 - 21:53 - Signaler un abus La Suisse, un exemple de démocratie!!!

    Cela nous le savions depuis longtemps , mais chaque référendum le confirme. C'est le 1er constat, les Suisses ont droit à la parole en pouvant organiser des référendums. Ce que les Français n'ont pas. Le résultat du référendum à force de loi et doit-être appliqué.Ce n'est pas le cas de la France où le referendum sur l'Europe qui a donné la victoire au NON, le résultat n'a pas été respecté. Dernier point, l'Europe n'aurait pas accepté que se tienne ce référendum sur le voile intégral.

  • Par vangog - 23/09/2018 - 21:58 - Signaler un abus Bravo aux résistants suisses à l’islamisme!

    Les verts et les jeunesses socialistes (National-socialistes?) sont les éternels collabos de cette invasion qui ne se voile même plus. Ils seront jugés comme collabos, lorsque les patriotes auront débarrassé l’Europe de cette gangrène...

  • Par zelectron - 24/09/2018 - 10:32 - Signaler un abus En France ce srait le chaos

    des référendums en France ? toutes les 5 minutes et peut-être plus ! le bon moyen de retrouver (trouver) une démocratie "apaisée" consiste à adjoindre à chaque élu (après avoir divisé par 10 leurs effectifs) une dizaine de citoyens issus de la société civile pour les aider à accomplir leur mission 24/24.

  • Par lasenorita - 24/09/2018 - 10:51 - Signaler un abus Les musulmans doivent s'adapter aux lois du pays...

    ...qui les accueille!Ce n'est pas le cas puisqu'une loi interdit le port du ''voile intégral'' en France et nous voyons encore des musulmanes,dans notre pays,entièrement voilées!..Les musulmans sont ''au-dessus des lois''...1100 versets du coran contiennent de violentes diatribes de haine,de malédiction contre la catégorie des mécréants(kafirun) et contre tous ceux qui refusent de se soumettre à l'islam voir les extraits du livre ''Interroger l'islam'' de l'abbé Guy Pagès (téléchargeable sur Internet) et les non-musulmans n'ont aucun droit dans les ''pays musulmans'' même pas celui de pratiquer leur religion voir https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/04/08/combien-la-france-compte-t-elle-de-mosquees_4611547_4355770.html.....en 1962,la France n'avait que 10 mosquées et 400.000 musulmans...maintenant nous avons plus de 3.000 mosquées et plus de 15 millions de musulmans...

  • Par Fredja - 24/09/2018 - 13:18 - Signaler un abus Juste du bon sens...

    et les masques tombent : opposition des socialauds et des verts (ce sont les mêmes, mais passés au green washing !). On voit qui veut soutenir l'islamisation galopante... Et à la question très con : quel danger représente une femme avec une burqa, c'est que justement, ce n'est peut-être pas une femme, et que si elle veut planquer des armes ou des bombes, facile... Tout cela indépendamment de l'aspect religieux, cela va de soi !

  • Par Anouman - 24/09/2018 - 20:43 - Signaler un abus Suisse

    Quand certains évoquent en France la possibilité de référendums d'initiative populaire on les traite de populistes. Les Suisses ne sont pas populistes ils sont juste un exemple de démocratie que l'on devrait prendre en exemple sur bien des points (à commencer par leur taux de chômage?)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€