Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 24 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Soupçons de financement libyen : Alexandre Djouhri est sorti de prison

Visé par une demande d'extradition, il a versé une caution d'un million de livres.

Libre

Publié le

Alexandre Djouhri est libre. Selon Le Point, la juge du tribunal de Westminster Magistrates Court, à Londres, a autorisé l'homme d'affaires à quitter sa prison après le paiement d'une caution d'un million de livres, soit 1,1 million d'euros. Alexandre Djouhri a passé 5 nuits en détention.

Visé par une demande d'extradition lancée par la France, il attend désormais une nouvelle audience.

Les enquêteurs français le soupçonnent d'être un personnage clé dans un supposé système de financement illégal de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy par la Lybie en 2007. Alexandre Djouhri avait toujours refusé de parler aux juges. En novembre dernier, Mediapart affirmait que Nicolas Sarkozy lui-même lui avait demandé de ne "pas aller voir" les deux juges en charge de cette affaire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 13/01/2018 - 08:10 - Signaler un abus « Ne pas aller voir les juges »

    Sarko-le-tricheur, Representant de cette droite pourrie, qui a laissé s’installer la dictature néo-trotskyste alliée à la grande finance internationale- pantin Macron- Le gourou pour bobos et petites filles immatures...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€