Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sondage : la popularité d'Emmanuel Macron encore en hausse

D’après deux récents baromètres, le chef de l'Etat serait toujours dans une bonne dynamique sondagière.

Tendances

Publié le
Sondage : la popularité d'Emmanuel Macron encore en hausse

L’ascension se poursuit pour Emmanuel Macron. Selon deux récents sondages, le chef de l’Etat serait dans une dynamique positive. Dans un baromètre YouGov publié ce vendredi, réalisé pour Le HuffPost et I-télé, Emmanuel Macron est crédité de 41% d'opinions favorables, ce qui représente un gain de six points. "Désormais, le chef de l'Etat est plus populaire qu'au mois de juin dernier (39% d'opinions favorables), juste après son élection à l'Elysée" constate le Huffington Post.

Le locataire de l’Eysée serait aussi populaire auprès des sympathisants socialistes et écologistes (41%, pas de changement) que des sympathisants Les Républicains (41%, +2 points).

Plus étonnant, le leader d’En Marche gagne des points chez ses opposants politiques directs : 8 auprès des personnes interrogées proches du FN (22% d'opinions favorables) mais aussi 8 chez les sympathisants insoumis et communistes (28% d'opinions favorables).

D’après un autre sondage - Kantar Sofres-OnePoint pour Le Figaro Magazine - publié jeudi, les cotes de confiance du couple exécutif ont augmenté pour le deuxième mois consécutif, plaçant Emmanuel Macron à 44 % et Édouard Philippe à 42 %. Toutefois, le magazine rappelle que cette remontée n'a rien d'inédite, alors que les sondés sont toujours plus nombreux à ne pas faire confiance à l'exécutif (51 % pour Emmanuel Macron, 48 % pour Édouard Philippe) qu'à la lui accorder.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 12/01/2018 - 10:15 - Signaler un abus Cela deviens très pénible,

    ce martèlement; pire que la musique techno. Ce mec nous asphyxie avec toutes sortes d'impôts et de taxes (et d'autres sont en préparation) et on nous parle de sondage en hausse. Je sais que beaucoup de français sont des veaux, mais il y a une limite. d'ailleurs, un veau deviendra un fier taureau (ou une belle vache qui est loin d'être conne), contrairement à un mouton. Nous ne sommes pas des enfants, contrairement à ce qu'ils croient. Je préfère encore la musique techno.

  • Par kateparpaillot - 12/01/2018 - 10:37 - Signaler un abus MAIS. QUI. EST. SONDES. ..... !!!!!!!

    La rédaction de certains médias médias. sans doute ......... en tout cas personne autour de moi, car sinon pas un tel résultat .......!!!!!!

  • Par vangog - 12/01/2018 - 11:44 - Signaler un abus Ah! la dynamique des sondages aux ordres...

    Elabe, Harris, et tutti quanti...de la dynamite!

  • Par Citoyen-libre - 12/01/2018 - 12:19 - Signaler un abus On ne le paie pas pour ça

    Il est vrai que par certains côtés, notamment liés à cette communication un peu débile, ce gouvernement commence à agacer. Mais d'un autre côté, le dynamisme et les bonnes sorties internationales de Macron, maintient dans le pays, pour l'instant, un climat positif qui se retrouve dans le moral des gens et dans les affaires. Et çà c'est extrêmement important. Il faut mettre un terme à cette communication stupide, pour pas que ce gouvernement devienne impopulaire d'ici la fin de l'année. Les grands groupes ne font pas de bruit, et leurs patrons non plus. Ce gouvernement devrait tirer les leçons de ces 10 dernières années et ne pas commencer à nous bassiner insidieusement avec 2022. On ne le paie pas pour ça.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€