Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 19 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sondage : Emmanuel Macron n'a plus la cote

Le chef de l'Etat perd des points dans les sondages, selon une étude Ifop-Fiducial, réalisée pour Paris Match et Sud Radio.

Flop

Publié le
Sondage : Emmanuel Macron n'a plus la cote

66% des Français approuvaient l'action d'Emmanuel Macron lorsque celui-ci est arrivé au pouvoir. En juin dernier, ils n'étaient plus que 62%. Ce mois-ci, la chute continue, 56% des Français soutiennent l'action du président de la République, selon le baromètre Ifop-Fiducial pour Paris match et Sud Radioconcernant, publié le 11 juillet.

Selon cette même étude, 54 % des sondés estiment que le nouveau chef de l'Etat est proche des préoccupations des Français, soit 8 points en moins par rapport au mois précédent.

Le président fait même moins bien que son Premier ministre, Édouard Philippe, dont l'action est approuvée par 60 % des Français. Cependant, la part de ceux qui le croient capable de réformer le pays a diminuée (56 %, soit 7 points de moins que le mois dernier).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 11/07/2017 - 20:18 - Signaler un abus Au bout de 2 mois ....

    ...... notre sous-marinier est en immersion dans les sondages . Le périscope devient inutile .

  • Par Anouman - 11/07/2017 - 20:35 - Signaler un abus Sondages

    Et dans six mois il sera à 15% comme les autres, c'est à dire ce qu'il représente réellement dans l'électorat.

  • Par borissm - 11/07/2017 - 21:49 - Signaler un abus @Anouman

    Exactement. Sauf qu'il peut aussi perdre dans son propre électorat.

  • Par Alain Proviste - 12/07/2017 - 09:26 - Signaler un abus Comme à la Légion

    Il a signé, il va en ch... pendant 5 ans.

  • Par Beredan - 12/07/2017 - 09:38 - Signaler un abus Encore plus fort que Hollande !

    Au bout de 2 mois : 4 ministres dégommés ( bientôt un 5° ...) , des retropédalages ..... la mousse se dissipe ...

  • Par hermet - 12/07/2017 - 10:18 - Signaler un abus 58 % c beaucoup

    Il n'était que 24% il y a 2 mois, donc avec 58 % c'est encore beaucoup; vu le départ et la politique identique au précédent, on peut penser que dans 1 an il reviendra à 24- 30 %, mais bon le problème reste entier et pour 4 longues années au moins... On peut remercier les cons de retraités de droite qui ont voté pour lui !

  • Par COUDY-MENARDEAU - 12/07/2017 - 10:33 - Signaler un abus CON DE RETRAITE DE DROITE

    D'abord jeune homme, je n'ai pas voté pour lui mais me suis abstenu. Ensuite, le titre de l'article est faux: il perd des points mais il est, à l'heure des plages et des barbes à papa , encore populaire. On verra mieux fin novembre.

  • Par pasdesp - 12/07/2017 - 11:23 - Signaler un abus Une baudruche

    forcement ça se dégonfle!

  • Par ISABLEUE - 12/07/2017 - 12:02 - Signaler un abus Ben oui bientôt 15% : ceux qui ont voté pour lui

    et on verra à la rentrée......

  • Par vangog - 12/07/2017 - 12:03 - Signaler un abus Monter très haut pour chuter très lourdement...

    un peu comme un Zeppelin rempli d'hydrogène...attention, le sol!

  • Par ISABLEUE - 12/07/2017 - 12:08 - Signaler un abus hermet : il y a beaucoup de fonctionnaires

    et aussi beaucoup les "djeuns bac + 7"... les hipsters et autres cajoles pour qui TOUT VAUT mieux que de ne pas REUSSIR dans la vie.. La vie avec Uber bien sûr.... et surtout vacances à des prix défiants toute concurrence dans des avions dont ils ne SE demandent même pas quels sont les salaires misérables des personnels... et qui cotisent bien dans le privé... la sécu beurk...la retraite ??? re-beurk, pour les ploucs. Eux s'éclatent dans leur boulot, ils sont tellement importants !!

  • Par Haddock36 - 12/07/2017 - 14:01 - Signaler un abus l'état de grâce

    La Reine est toujours aussi aimée d'une grande majorité de son peuple après 65 ans de Règne, même s'il y eut des hauts et des bas. C'est tout ce qui fait la différence entre la Monarchie et la république.

  • Par Vincennes - 12/07/2017 - 17:17 - Signaler un abus @Beredan......"bientôt un (e) 5ème Ministre de dégommée" dites v

    voir SIX...... si les révélations de : Lexpress. Fr/actualite/politique/marlene-schiappa-a-t-elle-ecrit-des-livres-erotiques-sous-pseudo_1925515!!!! ça la "fou mal"........le POINT semble "frileux" à en parler !!!

  • Par Vincennes - 12/07/2017 - 17:21 - Signaler un abus @Hermet.....en effet ça fait beaucoup car le 4/7 HARRIS pour Atl

    annonçait que 26% seulement avaient été convaincus par le "discours" de "Macron le petit" et 27% par celui de Philippe le grand !!! Quelle clique

  • Par GPM - 12/07/2017 - 19:09 - Signaler un abus Les sondages n'ont pas de légitimité

    Les Medias ont déjà usurpé le pouvoir de "faire élire" le Président en plombant Fillon et encensant Macron. Les sondages qui peuvent être manipulés n'ont aucune légitimité pour conduire la politique du pays. Mais on peut craindre que les Medias, après avoir choisi Macron, veuillent choisir les réformes.

  • Par atlante29 - 12/07/2017 - 19:30 - Signaler un abus la fin

    du début

  • Par Liberte5 - 13/07/2017 - 00:54 - Signaler un abus IL n'est pas sûr que les sondages continuent de baisser...

    car à la rentrée, la propagande va repartir de plus belle. L'arrivée continue des clandestins et leur dispersion dans le pays ne provoque pas beaucoup de mécontentement. Les Français dans leur grande majorité semblent résignés à accepter un système où beaucoup y trouve leur compte.

  • Par Lou Coume - 13/07/2017 - 14:39 - Signaler un abus L'invariant

    Quel est l'invariant dans la politique de la France? La droite?La gauche?Le centre? les extrêmes? Le système politique: La République?La Monarchie? L'Empire? La démocratie? Le capitalisme? Le marxisme? L'Islam? Non,l'invariant ce sont les français,peuple léger,inconstant,vaniteux,constat fait de Jules César à Napoléon ("car nous autres français,il faut que nous murmurions de tout et toujours" disait-il)en passant par Raymond Aron. Ce président à peine en place,il faut le démolir au plus vite.Des sacrifices? Oui,mais ...pour les autres!

  • Par Haddock36 - 13/07/2017 - 14:55 - Signaler un abus Le formatage universel

    Ils ne voulaient plus de Sarkozy, ils ont eu Hollande ; Ils ne voulaient pas Fillon, ils ont eu Macron. Le principe du suffrage universel, selon lequel les voix de 100.000 abrutis pèsent plus que celles de de 10 hommes sages, se révèle avec le temps être une désastreuse sottise, plus de 70 ans après que Churchill ait déclaré que la Démocratie était le pire des systèmes à l’exception de tous les autres. Ce qui pouvait se révéler pertinent alors, ne l’est plus dans un monde où les media ont totalement aliéné la faculté de jugement des masses, spécialement en France où le niveau de maturité politique en est resté à l’esprit jacobin d’avant 1789. Quand la démocratie n’est plus que la caricature de ce qu’elle devrait être, il ne reste plus que la solution qu’il est interdit de mentionner mais vers laquelle on se dirige à grands pas ; et la dictature de demain sera plus proche de celle de Pol Pot que de celle de Pinochet.

  • Par MGPresse - 14/07/2017 - 13:23 - Signaler un abus Cobocratie

    Notre monde à changé, mais pas celui de tous les politiques. Macron a bien compris comment utiliser la cobotique que nous intégrons peu à peu à la facilitation de notre mode de vie. C'est à nous tous d'en faire de même ! Un travail de recherche à faire ensemble, ... http://cobocratie.fr - la démocratie (et le "parlement du futur") en dépend.

  • Par MIMINE 95 - 15/07/2017 - 15:29 - Signaler un abus LES FRANCAIS CRETINISES PAR LES MEDIAS VOTENT

    Pour? "le produit de l'année"! et après ils ont la colique, rien de bien neuf sous le soleil

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€