Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 22 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sondage : Emmanuel Macron et Edouard Philippe poursuivent leur chute

Ils atteignent le niveau le plus bas depuis leur entrée en fonction, selon un sondage Ifop Fiducial.

Flop

Publié le
Sondage : Emmanuel Macron et Edouard Philippe poursuivent leur chute

 Crédit FRANCOIS GUILLOT / POOL / AFP

Emmanuel Macron (-2) et Edouard Philippe (-1) sont en baisse dans les sondages en ce début du mois de juin. Ils atteignent d’ailleurs le niveau le plus bas depuis leur entrée en fonction, selon un sondage Ifop Fiducial diffusé ce mercredi 6  juin. Si 43% des Français approuvent l'action du chef de l'Etat, une nette majorité (57%, +2) exprime désormais une opinion opposée.

Emmanuel Macron, qui est en baisse quasi continue depuis le début de l'année, perd en juin sur l'ensemble des traits d'image qui lui sont associés, même si certains restent à un niveau élevé. Pour 57%, il défend bien les intérêts de la France à l'étranger (-5 points), il renouvelle la fonction présidentielle pour 55% (-3). En outre, seulement 30% des Français pensent que le chef de l’Etat "est proche des préoccupations des Français" (-2). De son côté, Edouard Philippe réunit 43% de bonnes opinions.

57% des sondés n'approuvent pas son action à la tête du gouvernement. Le Premier ministre poursuit donc sa chute entamée en janvier (-16 points en cinq mois).

Ce mécontentement envers l'exécutif profite à La France Insoumise (42%, +7), qui devance le Front national (25%, -1) et Les Républicains (23%, -4) en perte de vitesse.

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 06/06/2018 - 09:28 - Signaler un abus Foutaise!

    Re foutaise. Macron ne défend pas les intérêts de la France. Il jappe et on l'a vu face à Trump, Poutine et Merkel. C'est une "couille de loup". Pourquoi les entreprises françaises quittent l'Iran? Trump l'a renvoyé à la niche avec Némo le pisseur.

  • Par J'accuse - 06/06/2018 - 10:52 - Signaler un abus Les sondeurs ne veulent pas poser correctement leurs questions

    Les questions devraient être neutres. Exemple: "comment défend-il les intérêts de la France", et pas "défend-il bien les intérêts de la France ?", avec pour réponses possibles de "très bien" à "très mal", et pas oui ou non. Il faudrait aussi des sous- questions pour connaître la raison des réponses globales: "ses relations avec Trump (ou Merkel) servent-elles les intérêts de la France". Ces sous-questions devraient être posées avant la question globale, puisque celle-ci en est la conclusion. Les instituts de sondage préfèrent se donner toute latitude pour interpréter des réponses globales équivoques à des questions orientées.

  • Par cloette - 06/06/2018 - 11:39 - Signaler un abus Globalement

    Ces sondages disent que Macron n'est pas proche des préoccupations des Français : C'est un ressenti , et les ressentis sont souvent justes . Macron semble avoir été parachuté , avec l'aide de ce qu'on appelle la "haute Finance" , c'est à dire le système financier actuel . Est ce vrai ou faux ? Nul ne sait, c'est un" sentiment" , non pas parce qu'il a travaillé dans "la banque" , Pompidou était dans le même cas, et ne provoquait pas la même impression que Macron .

  • Par vangog - 06/06/2018 - 11:46 - Signaler un abus 0,2% de croissance, 10% de chômeurs, un record d'impôts

    a 47,7% du PIB, un record de déficit commercial à 62 milliards, un record de dette à 2200 milliards (sans compter le hors-bilan)...moi, je trouve qu’il s’en sort plutôt bien au niveau des médias, Macrouille! Mais au niveau des médias seulement...

  • Par assougoudrel - 06/06/2018 - 12:28 - Signaler un abus @ cloette ...Pompidou

    a fait pire et on ne que peut constater les dégâts.....http://www.atlantico.fr/decryptage/loi-1973-prets-etats-banques-privees-interdiction-banques-centrales-argent-taux-zero-jeanluc-schaffhauser-269187.html

  • Par kateparpaillot - 06/06/2018 - 12:31 - Signaler un abus SONDAGE PIPO

    les sondeurs donnent les résultats que veut l'acheteur ...... et voilà et puis il ne faut pas froisser JUPITER .... on ne sait jamais il pourrait taper très fort sur les sondeurs et les médias qui révèlent les mauvaises nouvelles ...... nous aurons bientôt LES FAKE-NEWS

  • Par cloette - 06/06/2018 - 12:38 - Signaler un abus en réponse à Assou

    je copie la conclusion de son article < Ou bien l’État met sous contrôle la finance ou bien la finance met l’État sous son contrôle. Soit c’est le peuple qui est le souverain (via ses élus), soit c’est le système financier (agences de notation, banques, institutions financières) qui est le souverain, dictant au peuple et à ses élus, la politique à suivre. Et comme conséquence, un pouvoir qu’on ne peut plus sanctionner, puisqu’il n’est pas élu et n’a même pas de "visage". La dépossession progressive de toute latitude monétaire des États ne pose donc pas seulement un problème économique. Elle représente aussi un effroyable déni de démocratie, la volonté et les intérêts des acteurs de la finance primant de facto sur ceux des peuples.> Qu'en penser ? That is the question !

  • Par gerint - 06/06/2018 - 12:53 - Signaler un abus @Cloette

    Je pense comme vous mais j'appelle l'ensemble des forces qui ont amené Macron au pouvoir une organisation mafieuse.

  • Par moneo - 06/06/2018 - 16:42 - Signaler un abus @Cloette

    Pour pouvoir faire ce que vous appelez de vos voeux ; il faut qu elle finance françaises soient nickel /chrome/ ce qui n'est pas le cas et donc de tous temps et de manière universelle celui qui paie l ' orchestre choisit la musique...Aujourd'hui on paie le fonctionnaire s à partir de septembre bref grace aux prêteurs financiers internationaux ..et vous voulez leur dire .........Crotte?

  • Par Vincennes - 06/06/2018 - 17:04 - Signaler un abus Qu'est que c'est que c'est CONNERIE de sondage ?

    Le 2/5 pour Ipsos/sopra/Stéria 27% pensaient que ça allait mieux !! Le 10/5 22% de satisfaits 78% de négatif !! et d'un coup de baguette magique le voilà à 43% !!!!! Bravo M.Dhabi !!!! Il devient IMPERIEUX qu'il donne la QUESTION POSEE

  • Par cloette - 06/06/2018 - 19:01 - Signaler un abus @moneo

    d'accord, c'est la banque qui paie, elle fabrique des billets pour cela, et elle va veiller à ce qu'ils ne circulent pas trop, mais l'orchestre ne choisit pas la musique, en principe il exécute . La banque ne doit donc pas remplacer le politique mais lui obéir . D'ailleurs comment faisait on "avant" ?

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€