Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 01 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sommeil : On dort moins bien en février ? Oui, révèle une étude

D'après une étude britannique menée auprès de 21 000 personnes, le mois de février est le plus propice aux insomnies.

Insomnie, mon amour

Publié le

Vous dormez mal depuis quelques jours ? Vous vous retournez des heures dans votre lit avant de sombrer dans les bras de Morphée ? C'est normal. Selon une étude britannique, le mois de février serait le mois de l’année où l’on dort le plus mal. Les raisons ? Le froid, le manque de lumière et le moral en berne, explique le site Top Santé. 

Pour arriver à cette conclusion, des experts britanniques ont analysé 21 000 questionnaires de la Grande étude sur le sommeil.

Résultat : en février, nous mettons 8 minutes de plus à nous endormir par rapport au mois de mars. En février, il nous faut donc en moyenne 56 minutes pour sombrer dans le sommeil, contre 48 minutes en mars. Par ailleurs, en février, les personnes souffrant d’insomnies restent éveillées 10 minutes de plus qu’en mars.

Les explications sont multiples révèlent les chercheurs : ce mauvais sommeil est d'abord dû au froid qui nous pousse à surchauffer nos maisons. Or une température supérieure à 19°C n’est pas propice à un sommeil de plomb. Autre facteur : les heures d’ensoleillement qui sont au plus bas, et qui ont un effet négatif sur notre moral et sur la qualité de notre sommeil

Autre constat : les femmes seraient davantage touchées que les hommes par cette baisse de la qualité du sommeil.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 05/02/2013 - 18:14 - Signaler un abus On dort moins bien en février

    Faut dire aussi que le mois est plus court on dormira moins longtemps!

  • Par Gengis - 05/02/2013 - 18:25 - Signaler un abus Que d'études !

    Il faut ainsi admettre à défaut de comprendre qu'il y a des organismes, des instituts, des laboratoires qui se creusent la cervelle et celle des sondés pour pondre, en croissance inflationniste, ce type d'ânerie ?

  • Par Age - 06/02/2013 - 17:01 - Signaler un abus Rythme circannuel

    @Gengis : il est désormais largement connu de la communauté scientifique que nos fonctions corporelles (température, ventilation pulmonnaire, pression artérielle, etc...) varient en fonction de l'heure de la journée (rythmes circadiens), mais aussi en fonction des saisons (rythmes circannuels). Rien de surprenant donc, a ce qu'il y ait un pic négatif en février, et si la température et la luminosité sont, entre autres, des facteurs déterminants, il y a probablement aussi un pic en juin/juillet. D'où notamment une théorie un peu plus sérieuse et logique que l'astronomie sur le caractère des gens en fonction de leur mois de naissance/leur niveau de développement : il parait alors logique de penser que ces facteurs impliqueraient des différences de construction psychologique (cérébralisation) de l'environnement par l'enfant lors de sa 1ere année de vie...

  • Par emi-75 - 07/02/2013 - 11:22 - Signaler un abus Coucou, Moi je ne sais pas si

    Coucou, Moi je ne sais pas si c'est parce que l'on est en février mais je dors mal de toute façon... Je ne sais pas trop quoi faire. J'ai trouvé ces vidéos qui expliquent le sommeil et apparemment, si on est du soir, ça sert à rien d'aller au lit trop tôt et vice-versa. http://www.entrepatients.net/fr/sante/actualites/763394-sante-visioconference-sur-sommeil-les-videos-sont-maintenant-disponibles#comment-1031

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€