Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Soins palliatifs : La SFAP et la fédération Jalmalv invitent Christine Angot à accompagner un bénévole

La Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP) a tenu à répondre aux propos de Christine Angot samedi dernier sur les soins palliatifs et le travail des bénévoles.

Droit de réponse

Publié le
Soins palliatifs : La SFAP et la fédération Jalmalv invitent Christine Angot à accompagner un bénévole

 Crédit FRANCOIS GUILLOT / AFP

Lors de la venue de l'homme politique Jean-Luc Romero-Michel à l'occasion de son livre "Ma Mort m'appartient" dans l'émission de Laurent Ruquier (On n'est pas couché), Christine Angot a évoqué le sujet des soins palliatifs. Jean-Luc Romero est, par ailleurs, président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité. Une association a été directement visée et attaquée par la romancière lors de cet échange à la télévision, samedi dernier. Christine Angot a dénoncé les pratiques, les pensées et l'attitude de la fédération "Jusqu'à la mort accompagner la vie" (Jalmalv). 

"Il y a des bénévoles qui veulent être dans les soins palliatifs à tout prix.
Ils sont partout. Ce sont des catholiques intégristes."
 
La Jalmalv a d'ailleurs introduit une saisine auprès du CSA suite à l'invective et aux critiques de Christine Angot sur le plateau de l'émission On n'est pas couché le samedi 21 avril. Suite à cette mise en cause, la Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP) a tenu à répondre à Christine Angot. Un communiqué a été publié à cette occasion. 
 
"Passant sur l'ignorance, nous écoutons Christine Angot poursuivre. (…) en décrivant avec un effroi feint et amplifié l'action sournoise des bénévoles qui, présentés aux malades incurables avec la complicité des médecins, "font intrusion dans leur vie" et profitent de leur état de faiblesse. Les bénévoles forment un lobby catholique intégriste chargé de veiller à ce que souffrance et douleur perdurent."
 
L'association dénonce l'attitude, la violence des propos et les affirmations de Christine Angot. La SFAP fédère 350 associations d'accompagnement.
 
"Mais c'est de la vie et de la mort d'hommes et de femmes qu'il est question madame. De leurs jours et de leurs nuits de vivants dont on ne peut jouer avec des mots, un micro et un pauvre audimat. Madame, l'ignorance est coupable quand on n'a pas cherché avec honnêteté à la vaincre. Elle est doublement coupable quand elle est mal intentionnée. Et triplement coupable quand elle est le fait d'une personne intelligente et cultivée. Vos propos sans mesure ont gravement offensé tous ceux qui prennent soin et accompagnent les personnes malades et leurs proches". 
 
La Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP) a d'ailleurs lancé une invitation à Christine Angot afin qu'elle puisse se rendre compte de la réalité de la mission des bénévoles et des associations au quotidien :
 
"Mais comme il subsiste en nous l'idée que vous avez pu simplement vous tromper, naïvement, prisonnière de vos préjugés, nous vous invitons à venir accompagner un bénévole pendant quelques heures. Venez, nous vous accueillerons. Alors nous pourrons parler."     
 
Reste donc à savoir Si Christine Angot acceptera cette main tendue. La femme de lettres pourrait donc prochainement accompagner un bénévole en soins palliatifs.  
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 26/04/2018 - 21:14 - Signaler un abus Furieuse envie de tuer chez les gens

    Comme Mme Angot. Pure motivation de haine envers leur cible préférée.

  • Par venise - 26/04/2018 - 23:29 - Signaler un abus intrusion

    des associatifs dans les soins, la chronicité et la fin de vie en sont le champs, j'aurais aimé que Christine Angot se taise, le probléme se situe dans la délégation par les soignants de leur rôle propre et de leur compétence par manque d'effectifs, parfois par désinvolture, c'est de leur métier dont il s'agit, ce bénévolat est une rupture dans la prise en charge au sein d'un service et le côté dame de compagnie ne convient pas, quel contrôle par ailleurs de ce bénévolat?

  • Par emcé - 27/04/2018 - 07:53 - Signaler un abus Pauvre malade !

    On n’a pas le droit d’imposer cette zinzin à un malade !! C de la maltraitance !

  • Par cloette - 27/04/2018 - 07:56 - Signaler un abus Ces bénévoles

    ne s'imposent pas, ils ne viennent que souhaités par les malades, et le passage d'une vie à la mort n'est pas quelque chose de léger et de superficiel, chacun y passera , on verra si le moment venu C Angot ne se remettra pas en question . Ces gens là sont admirables, et ont tout mon immense respect . A mon avis, ils sont d'ailleurs contrôlés évidemment dans les hôpitaux ou cliniques .

  • Par Atlante13 - 27/04/2018 - 10:55 - Signaler un abus Ras le bol,

    il est si difficile que ça de comprendre qu'en fréquentant les poubelles on n'y trouve que des ordures?

  • Par Ganesha - 27/04/2018 - 12:23 - Signaler un abus Comme d'habitude, les ''chiens de Pavlov'' aboient !

    Si, au moins, vous aviez regardé cette partie de l'émission (j'ai zappé l'interview du jeune député ''En Marche''), vous auriez constaté qu'il y avait une unanimité très consensuelle de tous les participants. D'ailleurs, plus de 80% des français sont en faveur d'une loi légalisant l'euthanasie. La 3ème loi Leonetti est un ''sommet d'hypocrisie'' : chez nous, actuellement, on ne ''tue'' pas les malades en phase terminale, on les ''laisse crever'' ! Chez les vieux, c'est en général assez rapide. Les jeunes ''pourrissent'' plus lentement. Ce qui est bizarre, c'est qu'il parait que la ministre de la Santé est opposée à une nouvelle loi.

  • Par MIMINE 95 - 27/04/2018 - 14:00 - Signaler un abus "le fait d'une personne intelligente et cultivée."

    Ce n'est pas parce que la mode est aujourd'hui à l'imosture qu'il flattait un (e) imposteur(e).... Angot ne m'a jamais paru bien cultivée, juste entrainée pour faire son petit effet dans les salons, et son propos de bécasse cancannante: "Il y a des bénévoles qui veulent être dans les soins palliatifs à tout prix. Ils sont partout. Ce sont des catholiques intégristes.", prouve l'analyse binaire de sa petite cervelle. Mais, pour bosser à On N'est Pas Futé, c'est plutôt une qualité .

  • Par MIMINE 95 - 27/04/2018 - 14:02 - Signaler un abus OUPS

    Je reprends : Ce n'est pas parce que la mode est à l'imposture qu'il est nécessaire de flatter un(e) imposteur(e) .

  • Par cloette - 27/04/2018 - 15:28 - Signaler un abus Ganesha

    On vous parle des bénévoles qui tiennent la main des agonisants , toujours à côté de la plaque !

  • Par brennec - 27/04/2018 - 18:16 - Signaler un abus Syndrome d'eructation compulsive.

    La folle a encore eructé. Mais peut être que Roméro lui avait bourré le crane.

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 07:46 - Signaler un abus Cloette

    Si vous souffrez d'une maladie qui vous donne des douleurs atroces qui résistent à la morphine, vous vous fichez complètement qu'un imbécile de catho vous tienne la main. Vous mangez une dernière tartine de Nutella, puis vous demandez une injection qui vous fasse définitivement perdre conscience. Une fois dans le coma, la suite vous importe peu. Avec la loi actuelle, on vous laisse alors crever ''naturellement'' de faim et de soif, pour maintenir la fiction que ''C'est Dieu qui décide'' !

  • Par cloette - 28/04/2018 - 08:18 - Signaler un abus Ganesha

    j'ai assisté à beaucoup de réunions de l'ADMD , et je me suis intéressée également à ce que disent les médecins, ils donnent en fin de vie de la morphine ,ils ne laissent pas crever comme cela, simplement ils ne veulent pas de piqure létale que souhaite l'ADMD . D'autre part, et c'est une réflexion philosophique de ma part, le suicide est pour moi quelque chose de rédhibitoire , De plus les sédations sont bien au point, on ne sent rien quand on se fait opérer, donc la douleur n'est pas à craindre, les médecins l'évitent ! Mais,figurez vous qu'il y a des gens qui meurent de façon naturelle vieux ou malade et sans douleur, en sachant que la fin est là , ils sont bien contents que leurs proches leur tiennent la main, et s'il n'y a pas de proche, un bénévole catho ou pas ....Vos n'avez jamais tenu la main d'un mourant ? moi oui .

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 09:05 - Signaler un abus Cloette

    Il y a une notion vraiment basique que vous semblez ignorer : il y a des maladies, ou des stades de maladie, qui sont ou deviennent, résistants à la morphine ! Tant que, grâce à la morphine, vous ne ressentez aucune douleur, personne ne viendra vous ''embêter'' ! Vous pouvez parfaitement mener une vie ''grabataire'' pendant des mois, à regarder des épisodes supplémentaires de votre feuilleton télévisé et à faire vos adieux à votre famille. Le moment du choix, c'est quand la morphine n'agit plus... ou que vous commencez à vous ennuyer ! Pour son dernier repas, Johnny Hallyday a mangé de la langouste. J'ai un oncle qui est mort d'un cancer il y a quelques années. Ce devait être en Juin : pour son dernier repas, il a mangé des asperges ! Vous pensez sincèrement que St Pierre les a ensuite accueilli en leur disant : ''chenapans, vous avez osé vous opposer à la volonté de Dieu il !

  • Par venise - 28/04/2018 - 09:59 - Signaler un abus la kermesse

    les discussions en web sur le sujet finissent toujours par une sombre kermesse, mourir est une affaire intime, un passage, et en parler quand on n'est pas concerné est aléatoire, je me garderai bien de décider si je suis pour ou contre quoi, on verra bien

  • Par cloette - 28/04/2018 - 10:06 - Signaler un abus mon pauvre Ganesha

    Il n'y a pas de douleurs pour le cancer . sauf à la fin peut être ?Je connais actuellement une personne cancer et métastases, qui n'a pas de douleurs ni morphine donc .D'autre part je sais mieux que vous comment un proche meurt du cancer ,il n'y a pas d'état grabataire .

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 10:23 - Signaler un abus Venise

    Tant que vous êtes consciente, la situation est relativement simple. Si vous tombez sur un médecin catho qui, comme pour l'avortement, refuse d'appliquer la loi, il faut changer d'hôpital. L'euthanasie est, en fait, disponible en France comme dans les pays voisins. La différence, c'est la farce grotesque de ''l'agonie dans le coma''. Ce qui est compliqué, c'est quand le coma est survenu ''naturellement'', à cause de la maladie, et que le patient n'avait pas fait connaître auparavant sa volonté.

  • Par cloette - 28/04/2018 - 10:33 - Signaler un abus ganesha

    vous pouvez lire les ouvrages de Emmanuel Hirsh et ceux de Marie de hennezel ( de religions différentes ) . d'autre part je ne crois pas que l'Euthanasie soit "disponible" en France, aucun médecin hospitalier ne vous fera de piqure létale .Il faut aller en Suisse ( mais ils réservent leur savoir faire pour les Suisses en priorité ) ou en Belgique .

  • Par JG - 28/04/2018 - 11:05 - Signaler un abus @ganesha

    Il n'y a pas de douleurs "résistantes à la Morphine" comme vous semblez l'affirmer (êtes vous médecin ? Moi oui...) Il suffit d'augmenter suffisamment la dose. Le problème , et c'est en général ce qui se passe en fin de vie, c'est qu'au delà d'une certaine dose, la morphine est un puissant dépresseur respiratoire et finit par entraîner la mort par arrêt respiratoire (c'est le mécanisme des overdoses). C'est cela "l'aide à la fin de vie" que la plupart des médecins qui s'occupent des patients en fin de vie utilisent. Cela dit, vous êtes libre de vous suicider ou de demander à votre entourage de vous aider à mourir, mais ne demandez pas une loi qui impose aux médecins ou aux infirmières de le faire à votre place ou à celle de vos proches....Assumez ou faites assumer par vos proches votre volonté euthanasiante....

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 11:42 - Signaler un abus JG

    Le problème, c'est quand les médecins refusent de prescrire la dose létale de morphine, soit par conviction religieuse, soit par crainte de poursuites judiciaires. D'après vous, ''il n'y a aucun problème en France'' ? A quoi sert la loi Leonetti, et les débats actuels, si tout se règle facilement avec la dose ''adéquate'' de morphine ? D'autre part, il y a une vieille loi, encore assez largement respectée, qui interdit de faire connaître les moyens efficaces et non barbares pour se suicider. Un grand drame, c'est le nombre énorme de suicides ''ratés'', mais qui laissent de lourdes séquelles. De combien d'étages faut-il sauter, pour être certain de pas se retrouver ensuite vivant, mais dans un fauteuil roulant ? La greffe de foie doit-elle être remboursée, après une tentative de suicide au paracétamol ?

  • Par wanda60 - 28/04/2018 - 11:44 - Signaler un abus MENACES

    Les soins palliatifs sont, au contraire de la politique, un sujet suffisamment sérieux, pour éviter de le traiter chez Ruquier dont les émissions ne sont faites que pour débiter de la haine politiqueset anti-catholique. Alors quand c'est une cinglée comme Angot qui la ramène on touche à l'infâme !!!!! Laissez nous mourir en paix

  • Par venise - 28/04/2018 - 12:03 - Signaler un abus merci

    JG, "conserver la vie, soulager la souffrance"..... et qu'on cesse de traiter les soignants/médecins de catho garants de la loi de Dieu, non mais on est où?

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 12:26 - Signaler un abus Martyre

    Personne ne conteste aux catholiques qui ont la ''chance'' d'avoir un maladie très invalidante, douloureuse et mortelle, de profiter des délices du martyre ! Ce que 80% des français rejettent, c'est d'être soignés sur la base de tabous qu'ils ne partagent pas. Ce qui est crapuleux, c'est le cas que je connais personnellement, d'un obstétricien catholique qui a caché à une femme enceinte la trisomie de son enfant, qu'il avait décelée à l'échographie, pour lui ôter le choix de décider d'un avortement !

  • Par cloette - 28/04/2018 - 12:29 - Signaler un abus Ganesha

    J'ai une voisine ( 27 ans ) qui l'a fait en jetant d'abord ses enfants 2 et 5 ans, ce n'était pas joli joli, arrêtez de prôner la mort, on n'a qu'une vie et préférez faire ce que font les médecins normaux soigner les gens et les conserver en bonne santé

  • Par Taubiralebol - 28/04/2018 - 12:40 - Signaler un abus Suggestion

    Ganesha pourrait peut-être accompagner Mme Angot une journée dans un service de soins palliatifs avec un bénévole...

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 13:08 - Signaler un abus Cloette

    Que pensez-vous de l'obstétricien qui a fait naître un enfant trisomique ? Pourrait-il être poursuivi pour ''faute professionnelle'' ? Il y avait, semble-t-il un ''épaississement de la nuque'' visible sur l'échographie, et il aurait dû avoir, au minimum, une amniocentèse . L'ami d'une amie est en fauteuil roulant définitif suite à un saut. Je crois savoir que c'était d'un quatrième étage...

  • Par cloette - 28/04/2018 - 13:35 - Signaler un abus eh bien

    cette jeune femme a sauté du troisième étage elle ne s'est pas ratée, et n'a pas raté ses deux enfants .Pourquoi les a - t-elle privés de vie ? parce qu'elle était dépressive (elle ne pouvait plus payer l'épicier ) .Et malheureusement aucun médecin ne l'a aidé à surmonter sa dépression. Aujourd'hui les médecins préfèrent apparement faire des piqures létales , je leur conseille de changer de métier .

  • Par Ganesha - 28/04/2018 - 13:45 - Signaler un abus Cloette

    Une des principales causes de ''passage à l'acte'' et de suicide, ce sont les médecins généralistes qui prescrivent aux déprimés (bipolaires) des médicaments de type Prozac, plutôt que du lithium.

  • Par cloette - 28/04/2018 - 13:50 - Signaler un abus @Ganesha

    c'est vrai, mais pourquoi pas plutôt une psychanalyse ? à moins que la bipolarité ne relève pas du mental , ou que la psychanalyse soit une fumisterie ( je ne me prononce pas )

  • Par kelenborn - 28/04/2018 - 20:36 - Signaler un abus Angot?

    Une femme de lettres ? Je ne savais pas qu'elle bossait à la Poste! Ca doit être pour cela qu'elle est timbrée!

  • Par kelenborn - 28/04/2018 - 20:39 - Signaler un abus 28 commentaires!!!!!!!!!!!

    mais c'est un record...J'avais bien dit que quand il était question de cimetière et d'enterrements vous étiez assidus!!! Vous jouez au con là parce que Jacquet qui n'a pas le moral pourrait vous prendre au mot! Vous auriez bonne mine après!

  • Par Ganesha - 29/04/2018 - 09:10 - Signaler un abus Grand nettoyage !

    La religion chrétienne a eu une influence profondément délétère sur la façon de gérer la fin de vie en Occident, et il est grand temps de nous en débarrasser !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€