Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La société Uber France condamnée à payer 1,2 million d'euros à l'Union nationale des taxis

Cette décision intervient en pleine mobilisation des taxis contre le secteur des véhicules de transport avec chauffeur (VTC).

Décision de justice

Publié le
La société Uber France condamnée à payer 1,2 million d'euros à l'Union nationale des taxis
La société Uber France a été condamnée par le tribunal de grande instance de Paris ce mercredi, à verser 1,2 million d’euros à l’Union nationale des taxis (UNT) au titre d’une liquidation d’astreinte. Cette décision intervient en pleine mobilisation des taxis contre les "dérives" du secteur des véhicules de transport avec chauffeur (VTC). Les chauffeurs de taxis poursuivent en effet leur action ce mercredi. 

Même si Manuel Valls a nommé un médiateur "pour restaurer l'équilibre économique du secteur", la préfecture de police de Paris recommande aux automobilistes de "contourner largement" les quartiers de la Porte Maillot et de Bercy, ainsi que d'éviter les aéroports. "Les rassemblements dans la capitale aux abords de la Porte Maillot et de la place du Bataillon du Pacifique sont maintenus cette nuit et reconduits pour la journée du mercredi 27 janvier. Dès 6 heures, de nouveaux rassemblements sont envisagés sur les sites des aéroports d'Orly et de Roissy Charles-De-Gaulle". 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kaprate - 27/01/2016 - 23:39 - Signaler un abus Taxis, c'est fini...

    Les agitations de taxis obsolètes, trop chers, honteusement exempts de services, qui ne répondent plus aux attentes de la clientèle et les sanctions financières à l'encontre d'Uber n'empêcheront pas l'évolution du marché du transport de passagers. Lorsqu'un domaine d'activité est trop réglementé et que celui qui détient le monopole abuse de cette position, c'est l'usager qui, à la moindre occasion, se libère...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€