Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

SNCF : la reprise de la dette n'aura pas d'impact sur le déficit public, assure Bruno Le Maire

La reprise de 35 milliards d'euros de la dette de la SNCF "ne pèsera pas sur le déficit public", a déclaré samedi le ministre de l'Economie et des finances.

Magie magie

Publié le
SNCF : la reprise de la dette n'aura pas d'impact sur le déficit public, assure Bruno Le Maire

 Crédit ALAIN JOCARD / AFP

Promis, juré : la reprise par l'Etat de 35 milliards d'euros de la dette de la SNCF "ne pèsera pas sur le déficit public". C'est ce qu'a déclaré ce samedi le ministre de l'Economie et des finances, Bruno Le Maire, en visite au salon des startups VivaTech à Paris.

"Notre évaluation c'est que cette reprise de la dette ne pèsera pas sur le déficit public. Elle aura évidemment un impact sur la dette publique, puisque ça accroit la dette publique française (...) mais elle n'aura pas d'impact sur le déficit", a-t-il souligné.

Ces propos contredisent ceux du rapporteur général du budget, Joël Giraud, qui estime que la reprise de cette dette aura un impact sur le déficit : il serait de 1,9% du PIB en 2020 avec la reprise d'une première tranche de 20 milliards de dette SNCF, au lieu de 0,9% prévu, et de 0,1% de PIB en 2022, contre un excédent prévu de 0,3% du PIB.

Après les propos de Joël Giraud, le ministère de l'Economie, dans un communiqué, avait expliqué qu'il "n'est pas possible de se prononcer sur l'impact sur la trajectoire des finances publiques" de cette reprise de dette (ce qu'a donc fait le ministre ce samedi). Pour le ministère, l'impact dépendra du "traitement comptable de l'opération par l'Insee".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par J'accuse - 26/05/2018 - 17:22 - Signaler un abus Menteur et truqueur

    La dette s'alourdit par évidence, mais il faudra aussi payer les intérêts de cet accroissement de la dette, et ceux-là pèsent sur le déficit. Le ministère avoue carrément qu'il pourra recourir à un tour de passe-passe comptable pour le dissimiler. Ça s'appelle faux en écriture publique et ça doit conduire en prison, là où devraient déjà se trouver Moscovici, Sapin et Hollande pour les mêmes raisons.

  • Par assougoudrel - 26/05/2018 - 18:01 - Signaler un abus Le fumier et le lisier

    de porc sont moins "chilngants" que celui-là. Une pourriture que les vautours affamés éviteraient en se bouchant le "nez".

  • Par Anouman - 26/05/2018 - 18:24 - Signaler un abus Dette

    Si on augmente les impôts la dépense augmentera et pas le déficit. Et pour ce qui est d'augmenter les impôts tous ceux qui se succèdent à la tête de l'état ont toujours su le faire. Celui-ci est dans cette tradition.

  • Par vangog - 26/05/2018 - 20:48 - Signaler un abus Le « traitement comptable de l"opération par l’INSEE »?????

    Ah putain! Si on m’avait dit que ce serait l’INSEE qui reprendrait la dette de la SNCF-pour que les cheminots partent dix ans plus tôt que les autres Français...j’aurais voté Macron-les yeux fermés! Ce type est plus qu’habile...il donne envie de voter pour lui, même après la séance d’hypnose médiatique. Hari Macrouille!...

  • Par catlaya - 26/05/2018 - 23:26 - Signaler un abus quelque chose m'échappe ...

    ... 35 milliards n'ont pas d'incidence sur le déficit mais il est absolument indispensable de nous supprimer les petits - eh oui - avantages comme l'APL et un taux acceptable de la CSG Très fort Mr. Le Maire (comme il parle très bien allemand pourquoi ne pas s'inspirer de leur gestion ?)

  • Par Anguerrand - 27/05/2018 - 08:41 - Signaler un abus Ben voyons

    Macron pense que cette dette plus le déficit de la SNCF et la dette vont s’evaporer. Ce serais bien pour tous ceux qui ont des crédits, la recette svp MR Macron...

  • Par Atlante13 - 27/05/2018 - 10:52 - Signaler un abus Insupportable,

    ce type nous prend vraiment pour des c*ns. Je crois qu'il est temps de fermer l'ENA et de foutre ces hurluberlus débiles au chômage sans solde.

  • Par kelenborn - 27/05/2018 - 14:48 - Signaler un abus Oui

    Atlante! si on ferme l'ENA, que fera-t-on des " hurluberlus débiles " qui sévissent sur Atlantico.... parce que c'est quand même un peu grâce aux inepties débitées ici ou ailleurs que des charlots surtout experts en trahison comme ce guignol peuvent perdurer! Pour conduire une voiture remplie d'ivrognes, vaut mieux choisir le moins saoul !

  • Par Dorine - 27/05/2018 - 15:22 - Signaler un abus Ah,

    Je vais faire pareil avec mes impôts et ma banque. On va voir s'ils seront d'accord !!!

  • Par pierre de robion - 27/05/2018 - 22:23 - Signaler un abus Le renouveau c'est (pas) bruno!

    Je pense à ce qu'il a raconté sur la volonté de l'état de rationaliser les 52 prestations et aides sociales! Le lendemain son acolyte dans la trahison (et en pire) affirmait que cela se ferait à prestations constantes! Comme la TH, et autres promesses "fariboliques" à la micron!

  • Par moneo - 28/05/2018 - 10:28 - Signaler un abus il a oublie

    et vous ne paierez pas plus d'impôts

  • Par vangog - 28/05/2018 - 13:49 - Signaler un abus Il peut « reprendre » ma dette, le prestidigitateur?...

    J’ai 300000 euros qui traînent un peu...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€