Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 09 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La SNCF devra désormais dédommager les voyageurs pour tout retard supérieur à 30 minutes

L'entreprise publique appliquera la réglementation européenne en matière d'indemnisation des voyageurs.

Indemnisation

Publié le
La SNCF devra désormais dédommager les voyageurs pour tout retard supérieur à 30 minutes

Selon le journal "Le Parisien", la SNCF appliquera à partir du jeudi 1er décembre la réglementation européenne en matière d'indemnisation des voyageurs dont les trains sont en retard. Les voyageurs des TGV et Intercités pourront ainsi être indemnisés pour tout retard de 30 minutes ou plus, quel qu'en soit le motif. 

Aujourd'hui, seulement les retards directement imputables à la SNCF peuvent donner lieu à une indemnisation, d'après les conditions présentées sur le site de la SNCF. Les actes de malveillance ou les accidents de personne sont pour l'heure exclus de ces conditions.

À partir du 1er décembre, les utilisateurs des trains TGV et Intercités pourront se faire rembourser sous forme de bons d'achat de 25% pour des retards de 30 minutes à deux heures, 50% pour les retards de deux à trois heures et enfin 75% pour les retards de plus de trois heures. 

"On a décidé de faire de cette garantie la meilleure garantie d'Europe", a expliqué ce mardi à l'AFP Rachel Picard, directrice de Voyages SNCF, une branche chargée de l'exploitation des TGV. 

"Conformément à l'article 17, les voyageurs peuvent demander une indemnisation proportionnelle au prix du billet en cas de retards importants ou de suppressions (…) L'indemnisation d'un retard est calculée par rapport au prix que le voyageur a réellement payé pour le service ayant subi un retard", précis le texte de Bruxelles. 

>>>> À lire aussi : Pire qu'une épreuve de Koh-Lanta ? Prendre le train entre Rouen et Paris tous les jours et faire face aux absurdités de la SNCF…

 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€