Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le président israélien contre une frappe de l'Iran sans soutien américain

Shimon Pérès temporise la position va-t-en-guerre de son Premier ministre Benjamin Netanyahou.

Fracture

Publié le

Une nouvelle ligne de fracture est apparue samedi au sein de l'exécutif israélien.

Pour la première fois, le président Shimon Pérès s'est déclaré publiquement opposé à une attaque d'Israël contre l'Iran sans le soutien explicite des États-Unis : "Il est clair que nous ne pouvons pas le faire seuls, nous ne pourrions que retarder (le programme nucléaire iranien), nous devons y aller ensemble avec les Américains".

Une position qui tranche nette avec celle que les médias prête au duo Benjamin Netanyahou (Premier ministre)-Ehud Barak (ministre de la Défense) : Israël pourrait passer outre l'opposition de Barack Obama et lancer une offensive contre les installations nucléaires iraniennes dans les prochaines semaines.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par De France et de plus loin - 19/08/2012 - 15:18 - Signaler un abus En règle générale, Israël

    En règle générale, Israël sans le soutien américain ... c'est risqué .

  • Par RcommeRobert - 19/08/2012 - 19:25 - Signaler un abus Ils ne sont pas idiots au point d'attaquer l'Iran.

    Il s'agit juste de gesticulations pré-électorales.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€