Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 19 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Attaque au cutter dans le Var : la jeune femme est reconnue responsable de ses actes

La jeune femme qui a commis une agression à l'aide d'un cutter dans un supermarché Leclerc à La Seyne-sur-Mer a été reconnue responsable de ses actes.

Justice

Publié le
Attaque au cutter dans le Var : la jeune femme est reconnue responsable de ses actes

 Crédit BERTRAND LANGLOIS / AFP

La jeune femme de 24 ans ayant agressé deux personnes au cutter dans un supermarché de La Seyne-sur-Mer dans le Var, ce dimanche 17 juin, va donc devoir répondre de ces faits devant la justice. Elle a été reconnue responsable de ses actes par un expert psychiatre. Cette information a été dévoilée par le parquet de Toulon, ce lundi.
 
"L'examen psychiatrique effectué par un expert psychiatre l'a déclarée responsable des faits, avec aucune atténuation de sa responsabilité. Elle est handicapée adulte, mais handicapée physique".
 
La principale suspecte dans le cadre de l'agression commise à La Seyne-sur-Mer est titulaire d'une carte d'adulte handicapé physique à 80% en raison de problèmes à la hanche.  
 
Cette cliente habituelle du magasin Leclerc avait attaqué un client qui patientait à la caisse du supermarché. Une caissière, qui a tenté de s'interposer, a également été blessée. Selon des informations de Franceinfo, elle aurait crié "Allah Akbar" au moment de l'attaque. 
 
Le parquet a indiqué que la jeune femme n'était pas connue pour des faits de radicalisation ou de violence. 
 
Lors de sa garde à vue, elle aurait eu "du mal à expliquer son passage à l'acte qu'elle a décidé le matin. Elle a dit qu'elle était malheureuse dans la vie. Selon les témoins sur place, elle a dit qu'elle était la fiancée d'Allah, ce qu'elle ne nie pas en garde à vue. Mais il n'y a aucun élément pour établir un lien avec Daech à ce stade".
 
La garde à vue de la jeune femme de 24 ans a été prolongée lundi matin. Elle doit être déférée mardi, selon le parquet, "dans le cadre de l'ouverture d'une information judiciaire pour tentative de meurtre".
 
Un homme a également tenté d'agresser des policiers avec un cutter à Nice, dans la nuit de dimanche à lundi. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par brennec - 18/06/2018 - 17:48 - Signaler un abus Radicale mais pas folle.

    Ainsi donc elle n'est pas folle. Donc le fait qu'elle soit la fiancée d'allah et qu'elle ait crié allahou akbar s'il ne prouve pas qu'elle ait des liens directs avec daesh prouve qu'elle est motivée par un islamisme radicalisé.

  • Par Anouman - 18/06/2018 - 18:13 - Signaler un abus Cutter

    Si tous les gens qui sont "malheureux dans la vie" poignardent les clients des supermarchés on est mal barré. Dans le cas présent il ne semble pas que la religion apporte beaucoup de réconfort.

  • Par assougoudrel - 18/06/2018 - 18:37 - Signaler un abus J'aimerais savoir qui parmi la

    la population française, sort de chez lui muni d'un cutter. Ce n'est pas mon cas. Certains ne vont pas tarder à aller à la plage avec une hachette, un couteau de cuisine et une machette dans leur sac de sport pour "rééduquer" les femmes qui sont en bikini, au lieu du beurkini.

  • Par vangog - 19/06/2018 - 09:54 - Signaler un abus À Nice, dans le Var, un peu partout, protégez-vous des cutters..

    lorsque vous passez à proximité d’un fantôme voilé, ou d’un barbure...et encore merci à la gauche et à la droite archaïques d’avoir imposé à la France ce « progressisme »!...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€