Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 23 Janvier 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Sex-tape, emploi, Obamacare et mur avec le Mexique : les déclarations de Donald Trump lors de sa première conférence de presse

Le nouveau président américain a indiqué qu'il allait être "le plus grand créateur d'emplois que Dieu ait jamais créé".

Sous haute tension

Publié le
Sex-tape, emploi, Obamacare et mur avec le Mexique : les déclarations de Donald Trump lors de sa première conférence de presse

L'ambiance était franchement tendue à la Trump Tower. Au lendemain du discours d'adieu de Barack Obama, son successeur Donald Trump a donné sa première conférence de presse ce mercredi. Un exercice rendu explosif par l'actualité : le milliardaire doit faire face à une polémique sur une vidéo à caractère sexuel, une "sex-tape", qui le montrerait avec des prostituées et qui serait détenue par les Russes. Trump s'est d'abord montré évasif à ce sujet avant de lancer: "Je crois que c'est un scandale que des informations aient pu fuiter. Toutes celles qui se sont retrouvées dans ce rapport sont bidons. Ce sont des personnes malades qui ont regroupé toutes ces foutaises".

Egalement interrogé sur les soupçons de piratage russe durant la campagne présidentielle, le néo président républicain a estimé que "tout le monde fait des cyberattaques".

Donald Trump,  qui a annoncé avoir cédé le contrôle de ses entreprises à ses deux fils Eric et Donald Jr pour la durée de son mandat, s'est surtout posé en champion de l'emploi, "le plus grand créateur d'emplois que Dieu ait jamais créé". Le magnat de l'immobilier est aussi revenu sur l'Obamacare, qu'il a qualifié de "désastre". Nous allons adopter un plan, et ce plan sera le remplacement et l'abrogation d'Obamacare".

Questionné sur le projet de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique, il a confimé qu'il voulait faire payer le pays voisin des Etats-Unis. "Nous allons construire un mur. Le Mexique va nous rembourser et nous rembourser le prix de la construction du mur. Qu'il s'agisse d'un paiement ou d'une taxe, ils vont le faire. Nous allons bâtir un mur. Les gens vont me dire 'Qui va payer ?' On a entendu la semaine dernière que le Mexique ne veut pas payer. Le Mexique a été extrêmement aimable, je respecte le peuple et le gouvernement mexicain. Le gouvernement mexicain est excellent et je ne leur en veux pas d'exploiter les États-Unis. Mais ils vont payer".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 11/01/2017 - 21:07 - Signaler un abus La sex-tape qui tombe fortuitement juste avant

    la première conférence de Trump...ça pue tellement l'intox, et qui la brandit? Poutine? Non! Aucun russe dans cette histoire glauque, mais des Américains pas très patriotes... c'est CNN, la chaîne de désinformation qui a le plus à craindre de sa honteuse propagande pro-Hillarious, qui n'assume pas sa fausse sextape et qui en accuse les russes (double effet kiss-cool) sur le mode "les services secrets russes auraient une sextape de Trump avec des prostituees..." bien naïf de la part de CNN, ce Hoax. Car si Poutine avait le moindre moyen de pression contre Trump, vous croyez qu'il le dévoilerait à CNN? Et sans aucun prix?...trop nul CNN

  • Par clint - 11/01/2017 - 21:23 - Signaler un abus Comme sur le FN on peut tout dire ça les renforce !

    Sans objet !

  • Par Beredan - 12/01/2017 - 01:39 - Signaler un abus Trump à de la stature...

    Et du répondant...le front des merdias se disloque . Pour ce qui concerne le Pentagone et les Agences , leurs Chefs qui doivent tout à Obama ont avalé et endossé le montage de ce dossier ,sachant qu'ils ne seront pas reconduits par Trump...mais certains de leurs collaborateurs écœurés du procédé font fuiter de grosses quantités d'informations vers les conseillers de Trump.... le piège est éventé et les comptes vont se règlera sans esclandre.

  • Par cloette - 12/01/2017 - 20:03 - Signaler un abus La preuve

    Qu'il y a quelque chose de pourri au royaume de CNN ....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€