Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 26 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le Service national "sera obligatoire", confirme Benjamin Griveaux

Le porte-parole du gouvernement a évoqué le sujet ce mardi sur Radio Classique, alors qu'au sein du gouvernement, les positions semblent diverger.

Tranché

Publié le
Le Service national "sera obligatoire", confirme Benjamin Griveaux

Obligatoire ? Purement volontaire ? Les interrogations subsistaient. En mars 2017, le candidat Emmanuel Macron avait promis de rétablir un "service national obligatoire et universel" d'un mois et pour l'ensemble d'une classe d'âge. Mais, au sein même du gouvernement - notamment entre Florence Parly et Gérard Collomb - les positions semblaient diverger ces derniers jours sur la notion d'obligation.

Interrogé sur Radio Classique ce mardi, Benjamin Griveaux a souhaité clarifier la position : "Il sera universel, il concernera toute la classe d'âge et il sera obligatoire".

Le porte-parole du gouvernement a poursuivi : "On est en train de regarder les modalités techniques. C'est la totalité d'une classe d'âge, c'est universel, donc les garçons et les filles, et c'est obligatoire". Un rapport devrait être remis au gouvernement fin avril.

Comme le rappelle RTL, il serait impossible, pour des raisons juridiques, de l'imposer aux majeurs. Il s'adressera donc probablement aux seuls jeunes de 16 à 18 ans. Ce serait l(‘option désormais privilégiée par l’exécutif. Chaque année, cela concernerait 600.000 filles et garçons, qui ne sont pas encore sur le marché du travail.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par patafanari - 13/02/2018 - 10:46 - Signaler un abus Tous ceux et celles qui n'ont pas les pieds plats,

    auront leur épée en bois et rentreront le soir chez papa et maman raconter leurs exploits.

  • Par assougoudrel - 13/02/2018 - 10:52 - Signaler un abus Les pieds plats seront pris

    comme fers à repasser, car la Défense n'a pas assez de sous.

  • Par vangog - 13/02/2018 - 13:11 - Signaler un abus Et toujours pas de financement...

    5 milliards, selon les hypothèses de la presse...le gouvernement sicialauds-macroniste, lui, n’a pas calculé...il vient de décider entre « obligatoire » et « facultatif »...alors, laissez-lui le temps de savoir si les appelés rentreront chez leur maman, le soir, et si les cinq milliards seront financés par un nouvel impôt ou de nouvelles dettes! Peut-être un mix des deux?...réponse avant la fin d’un quinquenat?...

  • Par ajm - 13/02/2018 - 16:07 - Signaler un abus Gadget.

    Il ne s'agira nullement d'un service militaire mais d"animations citoyennes" de quelques semaines. En fait, on a un gadget inutile et coûteux de plus alors que l'Etat n'a plus un rond.

  • Par kateparpaillot - 13/02/2018 - 17:07 - Signaler un abus LE PRESIDENT IL A DIT DONC .........

    il faut dire qu'il y aura ......... après on verra si possible .... on dira nous allons concerter sur qui sera concerner et qui exclus résultat dans 5 mois ... 5 mois résultat de la concertation sur qui .... maintenant il nous concerter sur où ..... et 6 mois après .... nous allons concerter sur quel encadrement et 6 mois maintenant nous allons concerter comment allons nous financer .... et 6 mois après NOUS VERRONS LORS du prochain quinquennat .......... ET nous aurons été baladé ....

  • Par Deudeuche - 13/02/2018 - 20:09 - Signaler un abus "en même temps"

    c'est n'importe quoi!

  • Par Anouman - 13/02/2018 - 20:49 - Signaler un abus Obligatoire

    Sauf pour ceux qui seront exemptés et ceux qui n'iront pas.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€