Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Série noire pour les croisières

Les mésaventures des passagers des paquebots se multiplient...

Touché coulé

Publié le

Des hommes armés et cagoulés ont intercepté un bus de passagers du bateau de croisière Carnival Splendor alors qu’ils revenaient d’une randonnée dans la jungle mexicaine. Selon les médias mexicains, le bus a été attaqué au retour du village de El Nogalito. Les brigands ont volé appareils photo, argent, montres et autres objets de valeur. Carnival, le croisiériste, a tenu à préciser que personne n’a été blessé et que les passagers ont pu regagner le bateau sains et saufs.

Pour autant, les autorités locales ont critiqué le tour operator pour n’avoir pas respecté les procédures de sécurités recommandées. Le croisiériste a quant à lui suspendu la randonnée nature depuis l’attaque, et a déclaré travailler à indemniser les victimes.

En 2010, il est arrivé au Splendor la même mésaventure qu’au Costa Allegra au large des Seychelles. Après un incendie en salle des machines, les passagers ont du passer quatre jours au bord d’un bateau sombre et froid, avec pour toute nourriture des hot dogs et de la salade.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par bacal - 28/02/2012 - 15:26 - Signaler un abus Jamlais 2 sans 3

    Quand la scoumoune vous attrape, elle ne vous lâche plus. Attendons le suivant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€