Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

FTSE 100 : Une semaine après le Brexit, la Bourse britannique atteint des sommets

Le FTSE 100 atteint son niveau le plus haut de l'année.

Panique complète

Publié le
FTSE 100 : Une semaine après le Brexit, la Bourse britannique atteint des sommets

Décidément, la catastrophe économique et l'effondrement boursier tant prophétisés par les partisans du maintien de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne se fait un peu attendre. Alors même que l'incertitude politique reste extrême--personne ne sait qui succèdera à David Cameron, après le retrait inattendu de Boris Johnson, et Jeremy Corbyn, chef de l'opposition, est complètement désavoué par ses équipes--les marchés financiers britanniques voient rose. 

Non seulement le FTSE 100, l'indice principal de la Bourse britannique, a ravalé les pertes qu'il avait fait au lendemain du résultat du référendum, mais il atteint son résultat le plus haut de l'année, à plus de 6500 points.

Et pendant ce temps-là, les taux de la dette britannique restent à des niveaux historiquement bas, c'est-à-dire à l'opposé d'un niveau de panique.

A LIRE AUSSI : Nous, les cons qui aimons le Brexit : une anthologie

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 01/07/2016 - 11:01 - Signaler un abus Donc

    interprétationn ?

  • Par cloette - 01/07/2016 - 11:01 - Signaler un abus Donc

    interprétationn ?

  • Par cloette - 01/07/2016 - 11:02 - Signaler un abus pardon

    pour le bis et comprendre interprétation ( avec un n )

  • Par Camtom - 01/07/2016 - 12:35 - Signaler un abus So, panique or not panique?

    So, panique or not panique? la "panique complète" c'est pas quand tout s'écroule?... Je ne peux pas le croire, on nous mentirait?!! Hahaha!!!

  • Par langue de pivert - 01/07/2016 - 12:58 - Signaler un abus Le monde continue de tourner ! ☺

    Pour le moment il ne s'est rien passé ! les GB ont fait un gros sondage - sans en tenir compte - et ils réfléchissent ! L'Europe comporte 28 pays membres ! Pas de quoi en faire une histoire !

  • Par cloette - 01/07/2016 - 13:36 - Signaler un abus Thérèse May

    eurosceptique mais consensuelle est prévue premier ministre , au lieu de Boris, une Margaret Thatcher qui rassure les marchés ? De toute façon je suis convaincue que même les "Remain" étaient eurosceptiques dans le fond . Ils l'ont toujours été ,no euro? no schengen , et puis no tout finalement .La Hongrie retrouve son eurosceptique, la suite ?

  • Par toupoilu - 01/07/2016 - 16:43 - Signaler un abus Alors, qu'est ce qu'il en dit Anguerrand ?

    Au fait c'est toujours 35%, qu'elle a perdu, la livre ? :D

  • Par langue de pivert - 01/07/2016 - 17:26 - Signaler un abus Ceci explique cela !

    AVANT les résultats du Brexit les Anglais avait augmenté leur achat d'or de + de 30 % ! "Les marchés" ont plusieurs fers au feu. La Banque d'Angleterre envisage d'injecter des centaines de milliards de £. Idem en € par la BCE ! Tant qu'il y aura du blé à moudre les moulins de la finances tourneront...ça veut pas dire que demain il y aura du pain pour tout le monde ! ☺

  • Par vangog - 02/07/2016 - 10:18 - Signaler un abus Ah ben alors, si on m'avait dit ça avant!...

    Les prophètes d'apocalypse peuvent, tous, ravaler leurs prophétise mortifères et faire amende honorable. Car, non seulement l'apocalypse n'a pas eu lieu, mais tous les indicateurs sont au vert pour la GB! Avec une livre faible, les exportations vont encore plus pénaliser notre agriculture française, et la GB va attirer de plus en plus de jeunes diplômés européens, de plus en plus de travailleurs polonais...le Brexit a encore de beaux jours devant lui!

  • Par gerint - 02/07/2016 - 11:50 - Signaler un abus Ce que cette remontée pourrait signifier

    C'est peut-être que les financiers considèrent que l'UE est un système en faillite? Certes je ne suis pas économiste mais cela me semble logique. Dans cette optique, les Anglais ont fait le bon choix (et les Ecossais/Irlandais du Nord ont intérêt à bien réfléchir).

  • Par langue de pivert - 02/07/2016 - 12:01 - Signaler un abus Avai(en)t les Anglais !

    Avai(en)t les Anglais !

  • Par cdealbuquerque - 02/07/2016 - 16:18 - Signaler un abus Keynes avait raison

    Les financiers réagissent toujours avec excès d'optimisme ou de pessimisme.

  • Par Deudeuche - 02/07/2016 - 16:27 - Signaler un abus @gerint

    Les Ecossais et Irlandais du nord veulent se tirer des Anglais, omnipotents, l'UE c'est une contingence. Allez vivre dans ce pays (pas à Londres ni Oxford ou Cambridge) et vous comprendrez. Encore plus fort mettez y vos enfants à l'école locale ou privé (si vous le pouvez) et vous comprendrez encore mieux ce qu'est "l'Anglais". Ceci dit il vaut mieux être leur allié que leur ennemi.

  • Par gerint - 02/07/2016 - 16:47 - Signaler un abus @Deudeuche

    Certes l'histoire entre l'Irlande et l'Cosse d'une part et les Anglais d'autre part est faite de sang. Mais entre les Anglais et nous jusqu'au 19ème siècle, entre les Allemands et nous jusqu'en 1945: c'est la ma^me chose. Il reste du ressentiment de tout cela, je ne suis pas fan de la mentalité allemande, mais les temps changent, les rivalités s'estompent et les intérêts se modifient. Il apparaît de plus en plmus je crois que l'UE est une tromperie et une "vassalisation" des peuples, un système en quelque sorte totalitaire. Les Anglais ne sont plus peut-être aussi mal par rapport. Ceci dit je suis allé en Ecosse et j'admets que vos critiques sont fondées sur les Anglais vu d'Ecosse et probablement aussi d'Irlande

  • Par Paul Emiste - 03/07/2016 - 11:39 - Signaler un abus Là par contre...

    Si l´économie de la Grande Bretagne voit sa croissance augmenter, alors l´UE aura un sérieux plomb dans l´aile. Ou elle se réforme ou elle disparaît.

  • Par Liberdom - 03/07/2016 - 13:53 - Signaler un abus Normal

    Londres avait déjà baissé trois fois moins que Paris le lendemain du referendum. On voit bien où se trouve la confiance.

  • Par vangog - 10/07/2016 - 01:02 - Signaler un abus On se dirige vers un Bruxellexit!

    En réalité, ce n'est pas l'Angleterre qui part, mais Bruxelle qui se prépare à faire ses valises, car le bail était aux Englishs...Exit de nos mémoires, cette technostructure immigrationniste alliée à Goldmann-sachs, et c'est tant mieux!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€