Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Avril 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Selon Ségolène Royal, Donald Trump ne pourra pas remettre en cause la "mise en oeuvre" de l'accord sur le climat

"A l'heure où je vous parle, 103 pays ont ratifié, représentant 70% des émissions de gaz à effet de serre. Il ne peut pas, contrairement à ce qu'il a dit, dénoncer l'accord de Paris", estime la ministre de l'Environnement.

Réaction

Publié le
Selon Ségolène Royal, Donald Trump ne pourra pas remettre en cause la "mise en oeuvre" de l'accord sur le climat

Invitée ce mercredi au micro de RTL, la ministre de l'Environnement a exprimé ses craintes après l'élection de Donal Trump, notamment à propos de la mise en œuvre des accords de Paris sur le climat. 

"A l'heure où je vous parle, 103 pays ont ratifié, représentant 70% des émissions de gaz à effet de serre.

Il ne peut pas, contrairement à ce qu'il a dit, dénoncer l'accord de Paris", a estimé Ségolène Royal, qui vient de conduire les négociations internationales sur le climat lors de la COP 22. Depuis plusieurs mois, Donald Trump avait comparé le réchauffement climatique à un "canular", exprimant sa volonté d'"annuler" l'accord mondial de la COP 21.

Après la mise en vigueur de cet accord le 4 novembre, la présidence de la République avait évoqué un "jour historique pour la planète". 

"C'est la preuve que la communauté internationale a pris toute la mesure de l'urgence climatique et c'est le résultat de la mobilisation de la France dans le cadre de la présidence de la COP21 assurée par Ségolène Royal", avait aussi déclaré l'Élysée.

>>>> À lire aussi : Victoire de Donald Trump : Les unes de journaux du monde entier

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Innocent - 09/11/2016 - 13:25 - Signaler un abus "Communauté" internationale

    Quel est son N° de téléphone? Si Donald veut dénoncer, demandera-t-il la permission à la Reine Ségolène? Ce n'est pas elle qui tient le révolver...

  • Par Olivier62 - 09/11/2016 - 13:33 - Signaler un abus Comique

    La madone du Poitou-Charentes (région qu'elle a complètement ruiné par ses dépenses somptuaires), ex de Flamby Ier et reconvertie dans l'eco-connerie, va surement faire mourir de peur Trump, ça ne fait aucun doute... La vérité c'est qu'il n'y a que les européens pour croire et appliquer l'imposture du "réchauffement climatique"...

  • Par assougoudrel - 09/11/2016 - 13:54 - Signaler un abus Dans la brume, on entendit encore

    le braiment d'une ânesse du Poitou.

  • Par Alain Briens - 09/11/2016 - 14:20 - Signaler un abus Tremble Trump !

    Et elle va faire quoi la Ségo, avec ses petits bras, si Donald ne respecte pas l'accord ? Le gouvernement français, qui tremblait naguère devant Léonarda, menace le président-élu des États-Unis ! De quoi bien rire ou de quoi pleurer selon son humeur ou son degré de patriotisme.

  • Par von straffenberg - 09/11/2016 - 14:27 - Signaler un abus Donald

    N'est pas encore aux affaires et on a ouvert le rayon connerie au Grand Magasin Socialo .Hollande le patron bombe le torse en conseillant Donald Ségolène chef de rayon s'agite dans son rayon vert (Rayon vert c'est drôle non......bof) On vit une époque formidable !!!!!!

  • Par J'accuse - 09/11/2016 - 16:48 - Signaler un abus Le respecter ou pas, c'est pareil

    L'accord signé n'est qu'un recueil de bonnes intentions, sans moyen technique et financier pour l'appliquer, sans sanction pour ceux qui ne le respecteraient pas, officiellement reconnu comme très insuffisant même s'il était appliqué. A supposer que les climatologues voient juste, pas comme ces autres "experts" que sont les économistes et les sondeurs...

  • Par jipebe29 - 09/11/2016 - 17:25 - Signaler un abus Ségo plane ...

    En fait, la trumpitude l'emporte largement sur la bravitude...

  • Par jipebe29 - 09/11/2016 - 17:30 - Signaler un abus Delirium Segolenum ...

    « ...la communauté internationale a pris toute la mesure de l'urgence climatique et c'est le résultat de la mobilisation de la France... » Je décode : la communauté internationale fait n’importe quoi en ce qui concerne le climat et l’énergie, et c’est le résultat dramatique de la propagande lyssenkiste menée en France à l’occasion de la COP21.

  • Par jipebe29 - 09/11/2016 - 17:34 - Signaler un abus Gaspillage d'argent public pour des prunes....

    A quoi ont servi les 21 premières COP ? A rien, si ce n'est à gaspiller l'argent des contribuables, pour des prunes et à faire résonner (sans raisonner) les trompettes et les tambours médiatico-politiques. A quoi va servir la COP22 ? A rien, comme les 21 précédentes, et il serait temps d'arrêter cette gabegie et de retrouver bon sens et raison.

  • Par jurgio - 09/11/2016 - 18:55 - Signaler un abus Les élucubrations ségologistes

    Elle tient à sa CP22 qui nous a coûté, grâce à la campagne de bilan de l'EX, l'illumination en vert de la Tout Eiffel. Jamais assez de grandes dépenses pour faire de petites économies.

  • Par moneo - 09/11/2016 - 19:30 - Signaler un abus ouarf

    Donald a dit Ségolène royal c'est qui?

  • Par crobard007 - 09/11/2016 - 20:27 - Signaler un abus Si TRUMP fait cela...

    Il va nous faire pleurer FABIUS, déjà que Lolo il a pas eu son prix NOBEL !!! Tout se perd ma pauvre dame !!!

  • Par jipebe29 - 13/11/2016 - 10:26 - Signaler un abus Rêve et réalité

    La Dame du Poitou rêve. La dernière fois que le Sénat des USA a eu à considérer cette affaire de climat, c'était le 25 juillet 1997 où il a voté, à l'unanimité, la "Résolution Byrd-Hagel", dont on trouvera ici le texte, et qui stipule dans son article 1 : "the United States should not be a signatory to any protocol to, or other agreement regarding, the United Nations Framework Convention on Climate Change of 1992, at negotiations in Kyoto in December 1997, OR THEREAFTER, which would-- ..." voir http://bit.ly/2g0tUVg De toute manière, en vertu de la constitution des USA, tout accord international doit, pour engager les USA, être voté à la majorité des 2/3, par le Sénat américain. L'accord COP21 n'a jamais été soumis à l'approbation du Sénat des USA. Il n'engage donc qu'un certain Barack Obama, qui va bientôt quitter la Présidence. Trump fera donc ce qu'il veut, et ce qu'il veut c'est cesser toute politique climat - énergie qui pénalise l'économie américaine. Il va cesser les subventions pharaoniques aux climatologues mainstream, au GIEC et au Grand Machin. Il va être pragmatique et utiliser les énergies favorables à l'économie et à l'emploi (donc pas les EnR intermittentes).

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€