Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le texte sur le secret des affaires a été adopté par le Parlement

Un ultime vote du Sénat a permis d'adopter définitivement la proposition de loi LREM sur le secret des affaires.

Menaces sur la liberté d'information ?

Publié le
Le texte sur le secret des affaires a été adopté par le Parlement

 Crédit JACQUES DEMARTHON / AFP

La proposition de loi de La République En Marche sur le secret des affaires a été définitivement adoptée aujourd'hui lors d'un ultime vote au Sénat. Des associations, de nombreux médias ou bien encore l'opposition de gauche étaient très inquiets. 

Cette proposition de loi est en réalité une transposition d'une directive européenne. Elle a donc été adoptée au Sénat, ce jeudi 21 juin, avec 249 voix pour et 95 contre.  Le texte sur le secret des affaires avait été largement adopté également la semaine dernière à l'Assemblée nationale. 
 
Selon la ministre de la Justice (Nicole Belloubet), cette proposition de loi LREM doit "protéger les entreprises contre le pillage d'innovations, lutter contre la concurrence déloyale".  
 
Un accord a été trouvé entre les sénateurs et les députés lors de la commission mixte paritaire. 
 
Jérôme Durain, du Parti Socialiste, reste malgré tout très inquiet.
Son groupe considère, qu'à l'issue des débats, le texte "met à mal la liberté d'information, et fait porter des risques sur les journalistes, organes de presse et lanceurs d'alerte." Selon Jérome Durain, les sénateurs socialistes vont déposer un recours auprès du Conseil constitutionnel. 
 
Un important collectif - réunissant des ONG, des associations (Attac, Anticor), des sociétés de journalistes et des syndicats - dénonce une définition "trop large" du secret des affaires dans le texte. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par A M A - 21/06/2018 - 16:57 - Signaler un abus Si ce genre de secret ne s

    Si ce genre de secret ne s'applique qu'aux affaires économiques, c'est très bien, mais était-ce nécessaire. On se pose immédiatement la question de savoir si ce texte va s'appliquer aux affaires "louches" entre copains et si ce n'est pas sa réelle destination. Il est vrai que le monde politique nous rassure tant on l'imagine franc et honnête

  • Par vangog - 22/06/2018 - 08:46 - Signaler un abus La gauche a toujours attenté aux libertés...

    Les macronistes sentent bien que , malgré leur contrôle des médias gauchistes, 23% de votants macronistes ne suffiront pas pour conserver le pouvoir...il leur faut perfectionner l’appareil de propagande à benêts...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€