Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 31 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La Russie disposerait d'informations très compromettantes sur Donald Trump, dont une "sex-tape"

La chaîne de télévision CNN a révélé l’existence d’un mémo rédigé par un ancien membre du contre-espionnage britannique, faisant état d’allégations très compromettantes sur le nouveau président américain.

Explosif

Publié le
La Russie disposerait d'informations très compromettantes sur Donald Trump, dont une "sex-tape"

La Russie disposerait-elle de puissants moyens de pressions sur le nouveau président des Etats-Unis ? Les chefs du renseignement américain ont informé Donald Trump la semaine dernière de l’existence d’informations compromettantes qui auraient été recueillies pendant des années par la Russie, et qui sont rassemblées dans des notes confidentielles circulant à Washington.

Les autorités russes auraient monté un large dossier contre Donald Trump, afin de disposer de moyens de pression sur le nouveau résident de la Maison Blanche.

Le Kremlin aurait en sa possession des éléments sur ses finances, mais aussi sur des vidéos sexuelles, des "sex-tape", particulièrement compromettantes, qui auraient été réalisées avec des prostituées pendant ses voyages dans la capitale russe.

Ce mémo de 35 pages est une succession de petites notes datées du 20 juin au 20 octobre 2016. Il a été publié en intégralité par la plateforme Buzzfeed après des révélations de CNN. Le document contient des allégations non vérifiées - et une partie pourrait d'ailleurs être erronée -, mais les faits seraient explosifs et jugés crédibles par les services secrets américains. Les informations, compilées pendant des mois, ont été rédigées par un ancien agent du service de contre-espionnage britannique MI-6, un homme jugé fiable.

Comme à son habitude, Donald Trump a réagi à ces allégations sur son compte Twitter. "Fausses informations - une chasse aux sorcières totale!", a estimé le président élu, en lettres capitales. Barack Obama a lui déclaré sur la chaîne NBC qu'il ne "commentait pas les informations classifiées". 

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 11/01/2017 - 11:32 - Signaler un abus cnn

    la propagande continue ?

  • Par ISABLEUE - 11/01/2017 - 11:34 - Signaler un abus blabla bla

    on attend un peu... cnn et sa propagande de bobos....

  • Par Texas - 11/01/2017 - 12:02 - Signaler un abus Ce que..

    ...le Porte-Parole du Kremlin , Dimitri Peskov , vient de démentir comme étant une " fabrication absolue " . Wall Street Journal du jour . La communauté du renseignement a été plus vive que pour les failles de sécurité de la précédente administration .

  • Par Liberdom - 11/01/2017 - 12:17 - Signaler un abus CNN Chaine Nulle Nulle

    Les journaleux de CNN n'ont toujours pas digéré LEUR défaite à l'élection présidentielle... Il ne reste plus que des ragots...

  • Par Camtom - 11/01/2017 - 14:27 - Signaler un abus Leur monde s'effondre et ils

    Leur monde s'effondre et ils ont peur...on va rigoler avec Laurence Haïm en porte parole de macron!

  • Par 2bout - 11/01/2017 - 14:32 - Signaler un abus Fact-checked by No one.

    Grâce à l'ancien agent des services de renseignements britanniques, vous découvrirez le secret beauté de Donald Trump pour avoir les cheveux orange.

  • Par perceval - 11/01/2017 - 14:34 - Signaler un abus De deux (ou trois) choses l'une

    Ou c'est un hoax et effectivement on reste sur la propagande anti Trump des grands démocrates de gauche américains. Ou c'est vrai et les russes sont neuneu de divulguer ça maintenant alors que ça aurait plus de poids après, une fois Trump installé, et doublement neuneu de le faire savoir maintenant ce qui annule de facto les effets futurs... et on est donc toujours dans la propagande anti Trump. Enfin, depuis quand une info transmise par un service secret à un de ses collègues d'un autre service secret atterrit-elle dans la presse, et on est donc bien dans la propagande anti Trump.

  • Par Benvoyons - 11/01/2017 - 14:38 - Signaler un abus Les Milliards $ de la NSA étaient en vacances pendant l'année

    des élections USA. Rien de rien puis la Gauche Américaine perd les élections et 1 mois 1/2 après la NSA et les Services Américains découvrent et font des déferlements de conneries. Les Américains ne nous ont pas habitué à se type de comportement qui est complètement le comportement de la Gauche Française et de ses médias. Finalement Ségolène avait raison Obama l'a copié :)::))

  • Par Liberdom - 11/01/2017 - 17:58 - Signaler un abus @ Benvoyons

    Le comportement des mauvais perdants est le même partout : on insulte et on ment plutôt que de réfléchir au pourquoi de sa défaite.

  • Par vangog - 11/01/2017 - 19:28 - Signaler un abus La gauche perd les pédales!

    à force de voir tous ses bastions, Vénezuela, Brésil, Argentine, USA bientôt France lui échapper, elle se convulse et bave...beurk!

  • Par Texas - 11/01/2017 - 19:46 - Signaler un abus Poupées Russes

    Memo non corroboré selon le chef du Renseignement Américain sur CNN ce jour . En fait les agences gouvernementales ne sont pas à l' origine du Mémo .

  • Par Deudeuche - 12/01/2017 - 16:29 - Signaler un abus Clinton News Network

    et un espion inverti, arc en ciel pour tous, britannique. C'est sûr c'est du vrai c'est du lourd! Le lobby libertaire est à l'ouvrage. Encore un coup de....

  • Par Lapalatine - 14/01/2017 - 07:30 - Signaler un abus Pfff!!

    ..Et en plus, l'auteur (ex espion du MI6) a mis les voiles...Facile....ça sent vraiment le coup monté.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€