Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Revivez l'intervention de François Fillon dans "L'Émission politique"

Selon un sondage Harris Interactive réalisé pendant l'émission, le candidat a convaincu 28% des Français lors de son passage sur France 2 jeudi soir, et 66% des sympathisants de la droite et du centre.

Grand oral

Publié le
Revivez l'intervention de François Fillon dans "L'Émission politique"

>>>> À lire aussi : Fenêtre de tir : la semaine où François Fillon pourrait sauver sa campagne

>>>> 23h15 : FIN DE CE DIRECT

"J'ai la force. Je vais être au second tour de cette élection. Je considère aujourd'hui être le seul candidat à proposer une alternance politique. C'est difficile, c'est vrai, mais ça ne m'empêche pas de faire campagne", a martelé François Fillon, répondant au journaliste Karim Rissouli qui l'interrogeait sur sa "force" dans la campagne. 

François Hollande a commenté ce jeudi soir les propos tenus par François Fillon à propos d'un "cabinet noir" à l'Élysée, et ce avant même la fin de l'émission 

Dans un communiqué officiel publié par la présidence, François Hollande "condamne avec la plus grande fermeté les allégations mensongères". 

"L'exécutif n'est jamais intervenu dans aucune procédure judiciaire (…) sur les affaires particulièrement graves concernant François Fillon, (...) le président de la République n'en a été informé que par la presse", poursuit l'Élysée, qui estime que les propos de François Fillon apportent "un trouble insupportable" dans la campagne. 

Une heure plus tôt, François Fillon avait déclaré : "Il y a un livre sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauvau dont j'ai pu lire les bonnes feuilles et qui explique comment Hollande fait remonter les écoutes judiciaires à son bureau, comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris.

On cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé, ce cabinet noir (…) Je demande qu'une enquête soit ouverte. Dans l'histoire récente, un chef d'État n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité".

"Déclenchez une enquête. Il y a une enquête sur l'emploi de ma femme, déclenchez une enquête sur les allégations du Canard enchaîné concernant François Hollande (…) La justice va trancher. Pourquoi est-ce qu'elle ne trancherait pas dans le cas de François Hollande ?", a poursuivi François Fillon. 

François Fillon: "Emmanuel Macron ne pourra pas diriger le pays" 

Interrogé sur le ralliement à Emmanuel Macron de plusieurs élus de droite, tels que Dominique Perben ou Jean-Paul Delevoye, François Fillon a répondu : "C'est la preuve qu'Emmanuel Macron ne pourra pas diriger le pays. On ne peut pas faire une majorité d'Alain Madelin à Robert Hue (…) Mettez Alain Madelin et Robert Hue dans la même pièce et demandez leur de construire un programme. Vous verrez qu'on est dans l'utopie (…) Il y a des blocs, des permanences en terme d'idéologie en France. Après l'élection présidentielle, il y a une poussée à droite ou à gauche qui permet au président d'avoir une majorité. Mais ce ne sera sûrement pas le cas avec des candidats Internet". 

Interrogé par une enseignante, François Fillon aborde la question des programmes scolaires, et notamment celle des programmes d'histoire. 

"Quand on regarde les difficultés qu'on a à créer une cohésion de la nation française, on se dit que l'école a aussi une vocation d'éducation civique. Je demande donc qu'on fasse des corrections des programmes d'Histoire", explique François Fillon. 

"Ce sont des enseignants qui doivent rédiger les programmes. Je demande simplement qu'il y ait une commission d'académiciens qui donne leur avis sur ces programmes. Il ne s'agit pas d'enjoliver l'Histoire, mais de permettre aux enfants de mieux l'appréhender dans son ensemble. Que cela leur permette d'aimer notre pays car, vous le voyez bien, il y a de vraies fractures aujourd'hui (…) Je demande qu'on enseigne l'histoire dans son ensemble. De faire comprendre aux Français qu'ils sont les héritiers de ce passé. Quand on voit les mouvements communautaires qui se mettent en place dans notre pays, on se dit que l'histoire a aussi une vocation d'enseignement civique. On doit enseigner toute l'histoire de France. Du début à la fin. Avec ce message: c'est elle qui nous a façonnée", a poursuivi l'ancien Premier ministre. 

"Invitée surprise" de l'émission, l'écrivain Christine Angot a employé un ton particulièrement sec et accusateur face à François Fillon dès son arrivée sur le plateau, rendant impossible le "dialogue" souhaité par David Pujadas.

"Si vous êtes élu, on aura un président en qui une large partie population n'aura pas confiance (…) Si vous vous étiez retiré, dans le cas d'un second tour entre Les Républicains et le Front national, on aurait voté Les Républicains. Là Monsieur, le front républicain est mis en danger", a-t-elle lancé. 

"Est-ce que vous nous faites un chantage au suicide?", a poursuivi Christine Angot, évoquant la référence de François Fillon au suicide de Bérégovoy en 1993.

"De quel droit vous me condamnez ? Ce n'est pas car un journal a décidé de m'accuser que je suis coupable", a notamment rétorqué le candidat. 

L'ancien Premier ministre expose son projet pour les dotations allouées aux collectivités locales

"Je n'ai pas dit qu'on baisserai les dotations aux collectivités locales, j'ai juste dit que la sphère des collectivités territoriales devaient baisser leurs dépenses de 20 milliards d'euros (…) On s'est accordé sur une baisse d'un milliard et demi d'euros par an de baisse des dotations. Soit 7,5 milliards d'euros sur le quinquennat. On va passer un contrat ensemble. Ils auront une visibilité sur la baisse des dotations pour cinq ans, mais en échange on, va mettre en place des simplifications de normes, on va supprimer la réforme sur les rythmes scolaires". 

François Fillon aborde son programme économique : "Je veux relancer la dynamique de compétitivité"

"Depuis 20 ou 30 ans on a essayé de faire une politique qu'on jugeait la plus juste dans l'immédiat, la plus susceptible de donner des voix. Je veux mettre fin à cette situation qui a conduit à 6 millions de chômeurs et 9 millions de pauvres en relançant la dynamique de compétitivité (…) Chez nos voisins, la fiscalité du capital est à peu près à 30%. Chez nous elle est environ à 60-70%. On doit baisser la fiscalité du capitale, et on le fait en baissant la fiscalité sur ceux qui ont du capital", a développé le candidat. 

Le candidat évoque l'existence d'un "cabinet noir" à l'Élysée et s'attaque frontalement à François Hollande

"Il y a un livre sur le ministère de l'Intérieur et la place Beauvau dont j'ai pu lire les bonnes feuilles et qui explique comment Hollande fait remonter les écoutes judiciaires à son bureau, comment il est au courant des moindres faits, des filatures y compris. On cherchait un cabinet noir, on l'a trouvé, ce cabinet noir (…) Je demande qu'une enquête soit ouverte. Dans l'histoire récente, un chef d'État n'est jamais allé aussi loin dans l'illégalité", a déclaré François Fillon. 

François Fillon répond à la question David Pujadas sur sa situation financière : "Vous êtes un homme d'argent ? Un homme frustré car il n'a pas assez d'argent ?"

"Cela fait deux mois que la presse déverse des torrents de boue sur moi (…) J'ai été élu à 27 ans. Cela fait 36 ans que je me consacre à la chose publique. J'ai été maire, réélu trois fois. Est-ce qu'une seule fois on a mis en chose mon intégrité, ma capacité à prendre des décisions ? J'ai été ensuite président d'une région. Est-ce qu'il y a eu un soupçon ? Jamais. Ensuite, j'ai été ministre pendant plus de 10 ans. Est-ce qu'une seule fois il y a eu des soupçons ? Jamais", s'est notamment défendu l'ancien Premier ministre. 

"Tout d'un coup, je deviens un personnage sulfureux, pour tout dire, corrompu. C'est l'image qui a été véhiculée depuis des jours et des jours. C'est une image qui me blesse, dont je ne me reconnais pas et qui m'a souvent fait penser à Pierre Bérégovoy. J'ai compris pourquoi on pouvait être amené à cette extrémité", a-t-il ajouté.

Au lendemain de l'attaque perpétrée à Londres, François Fillon aborde en premier lieu la question du terrorisme : "Je voudrais dire ma solidarité avec le peuple britannique, frappé par ces attaques barbares. C'est la démonstration que nous sommes face à une guerre qui va durer longtemps", a tout d'abord déclaré le candidat. 

"On ne peut pas être les gendarmes du monde. On n'en a ni la dimension ni la légitimité. Par rapport à nos capacités militaires, la vérité c'est qu'il faudrait que nous soyons épaulés par d'autres pays européens", a-t-il poursuivi, estimant qu'une plus grande prudence était nécessaire avant d'"engager nos forces partout dans le monde".

"Il faut mettre nos frontières en sécurité et mettre un terme aux activités sur notre territoire qui ont le même discours que les terroristes : les salafistes, les Frères musulmans". 

Selon le dernier baromètre Ifop-Fiducial réalisé jeudi 23 mars pour Paris Match, CNews et Sud Radio, François Fillon est toujours crédité de 18% d'intentions de vote au premier tout, derrière Marine Le Pen (25%), et Emmanuel Macron (26%).

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Vincennes - 23/03/2017 - 22:31 - Signaler un abus J'espère que le livre "BIENVENU place BEAUVAU" des Journalistes

    du C.DECHAINE + du POINT ne sera pas "empêché" comme celui "le vrai visage de Manuel VALLS" d'Emmanuel Ratier enlevé de la vente à la FNAC!! achetons en masse ce voir ces bouquins sur les secrets INAVOUABLES du quinquennat d'HOLLANDE et celui sur le Matador (possible il parait sur Amazone)!!!

  • Par toupoilu - 23/03/2017 - 22:37 - Signaler un abus 10 000 c'est pas assez,

    (pour le systeme économique, etc), c'est ce que je retiens.

  • Par tananarive - 23/03/2017 - 22:55 - Signaler un abus Les accusateurs de Monsieur Fillion.

    http://www.livreshebdo.fr/article/christine-angot-mise-en-examen-pour-diffamation-apres-une-chronique-dans-liberation

  • Par bobthe log - 23/03/2017 - 22:56 - Signaler un abus insupportable

    cette hegerie suffisante et de mauvaise fois.

  • Par cloette - 23/03/2017 - 23:19 - Signaler un abus Angot

    Elle s'est ridiculisée avec son histoire de bracelet , personne au ras des pâquerettes , il paraît qu'elle est " écrivain " ...

  • Par lafronde - 24/03/2017 - 00:04 - Signaler un abus Revivez le procès de Fillon dans l'Emission politique !

    21h00-23h15 l'Emission politique dont la moitié en procès politique................. 25 mn sur les procédures contre Fillon et les spéculations consécutives........... 10 mn avec Mme Angot Procureur du Peuple au Comité de Salut public.......... 20mn avec Mme Filipetti dont la moitié de mise en cause de sa moralité......... Parole est donnée au contradicteur du FN, qui rappelle le bilan Sarkozy, normal ! Que Mme Filipetti critique Fillon au nom de l'égalitarisme et de la "justice sociale" est aussi banal, par contre que F. Lenglet, qui se dit économiste, utilise ces même arguments démontre son incompétence en micro-économie : un entrepreneur a son tarif, si le fisc lui prend plus que la moitié, il entreprend à l'étranger, ou réduit son activité. Au total que sur une émission de 135mn l'invité politique doive faire face pendant 45mn à une mise en cause de sa moralité est éprouvant. je n'ai jamais entendu un tel procès à la TV pour des présidentielles, à part peut être pour le père Le Pen. Pujadas a eu son procès. Fillon a été d'un flegme tout britannique (à cause de son épouse ?) Il a été aussi pugnace pour se défendre sa probité, exposer son programme : le social passe par l'emploi.

  • Par BABOUCHENOIRE - 24/03/2017 - 00:18 - Signaler un abus Angot : Monologeuse Angoissée

    Madame Angot a eu de refuser les nombreux bracelets , mais pour la rassurer la qualité du bracelet n’était pas digne d'elle, pas assez cher, et en plus qui aurait lu ses critiques donc elle aurait escroqué son ami(e). Mais comme écrivaine elle devrait rechercher dans un dictionnaire la définition du mot "débat" et connaitre la différence avec "monologue"

  • Par dewitt - 24/03/2017 - 02:18 - Signaler un abus Comité de Salut Public

    Incroyable ces deux furies, la mère Angot puis la Filipetti. On se serait cru revenu au temps de la terreur. C'est digne de Fouquier-Thinville le grand inquisiteur de cette époque !

  • Par assougoudrel - 24/03/2017 - 04:54 - Signaler un abus Il est grand temps que je disparaisse

    de ce pays, afin de ne plus assister à ça et de ne plus à payer de redevance. J'espère que Mr Fillon sera président et qu'il désinfectera France Télévision privatisant France 2. Supporter tant de minables pendant tout ce temps sans s'énerver, il faut de la maitrise. Une honte de chez honte.

  • Par Ganesha - 24/03/2017 - 06:16 - Signaler un abus Sous-fifre

    François Fillon n'est qu'un ''sous-fifre'', un larbin à la triste figure… Ce qui serait déjà plus intéressant, c'est que son ''patron'', son ''sponsor'', vienne s'exprimer à la télé. Avec le comte Henri de Castries, on serait alors à un échelon supérieur. Ce playboy de 63 ans est secrétaire général du Club Bilderberg. Que nous dirait-il, à condition de s'exprimer avec un minimum de sincérité ? Qu'il a bien l'intention de continuer à s'enrichir sans limite et de placer à des ''postes clefs'' les membres de sa famille, ses amis et des exécutants... vraiment fiables ! Pas des escrocs minables, comme cette andouille de la Sarthe, qui, pour arrondir ses ''fins de mois'', avait monté un ''business parallèle'' avec sa société 2F Conseil. Tout cela coule de source…

  • Par Ganesha - 24/03/2017 - 06:20 - Signaler un abus L'Union fait la Force

    Mais, pour le peuple français, quel projet, quel avenir ? Très simple : continuer à nous imposer les délices de la mondialisation libérale, jusqu'à ce que 51 % d'entre nous aient le courage de se révolter en élisant Marine Le Pen. En fait, le grand danger qui menace le ''clan Axa'', c'est qu'une autre famille mafieuse, les Rothschild, est entrée dans la compétition. L'oligarchie qui nous gouverne néglige cette règle pourtant simple et éternelle : ''L'Union fait la Force'' !

  • Par toupoilu - 24/03/2017 - 06:40 - Signaler un abus "Bienvenue Place Beauvau"

    Est N°1 des ventes sur amazon, belle pub. Est ce qu'il y a de quoi poursuivre, c'est ce que j'aimerai savoir.

  • Par cloette - 24/03/2017 - 07:07 - Signaler un abus Intervention d'un prèsident sur la Justice

    Si c'est prouvè oui il y a de quoi poursuivre . Le ressenti est que c'est vrai . Reste à prouver . Ressenti de ce qu'on est dans une république devenue bananière. Pauvre France !

  • Par Jean-Benoist - 24/03/2017 - 07:53 - Signaler un abus Enfin Fillon accuse

    Et ne pose plus en victime...Chacun sait que Taubira avec Houlette a mis un ex président sur ecoute Sarko alors quelle niait, Jouyet le faux cul a oeuvré contre Sarko et Fillon, que Gantzer, le pote de l'héritier et conseiller de machiavel, agit dans l'ombre. .. Maintenant, Il faut virer tous ces incompétents intrigants car avec le mignon arc en ciel ambigu, on en prend pour 15 ans et notre pays sera foutu. Hier, Fillon fut Excellent, calme et la Angot n'a pas rendu le bracelet..Quant a la Filipetti, une catastrophe a la culture, fut une nullité face au futtur president...

  • Par Yves3531 - 24/03/2017 - 08:10 - Signaler un abus Émission procès politique stalinien ....

    Face à tous les Fouquet Tinville rassemblés par Pujadas dans une émission digne des procès politiques staliniens, procès dont le ridicule a éclaté avec cette pauvre Angot la bave aux lèvres ou avec la grande faiblesse de Filipetti, Fillon a comme toujours été brillant, étonnamment calme, prèsidentitel et surtout il est enfin passé à l'attaque pour dénoncer la machination dont lui et la droite sont victimes.

  • Par von straffenberg - 24/03/2017 - 08:41 - Signaler un abus Tribunal médiatique

    De telles émissions même si elles font parait il parti du jeu politique , déshonorent l'esprit français car a t on le droit d 'exploiter l'espace médiatique pour tenter d' abattre un homme . Pourquoi inviter Mme Angot qui s'est transformée l'espace d'un instant en accusatrice publique (comme la représentante des indigènes dans une émission précédente ) Tout ceci avec l'argent du contribuable; Fillon a été imperturbable et pédagogue (Comment fait il pour se contrôler ????) . J' aimerais bien voir le comportement de ses adversaires dans une situation identique .

  • Par Nemrod07 - 24/03/2017 - 08:42 - Signaler un abus EXCELLENT FILLON

    Enfin un Fillon combatif. Je viens de commander le bouquin sur Amazon à l'instant. Je vais le lire et le prêter autour de moi. Franchement cette émission avait été préparée pour mettre Fillon en difficulté. Fangot et flipetti puaient la haine. Comme d'habitude il a gardé son calme, c'est à ça qu'on reconnaît un grand pilote et ce sera un grand Président.

  • Par bern4243 - 24/03/2017 - 09:31 - Signaler un abus mais on a oublié lea salamé!!

    Il parait qu'elle va revenir a l'antenne ; mais n'est ce pas la compagne de celui qui ecrit les discours de Mr Hamon? neutralité du service public?

  • Par Ganesha - 24/03/2017 - 09:45 - Signaler un abus Rien d'illégal !

    Ce qui a perdu Fillon, c'est son insatiable boulimie ! Sa soif inextinguible pour ''toujours plus de fric'' ! Le clan Axa lui allouait régulièrement de généreux pourboires, mais humilié par sa condition de ''collaborateur'', le mari de Pénélope a voulu devenir aussi riche que son patron : Sarko ! Et cela l'a conduit à renoncer à toute prudence, à la décence la plus élémentaire. Comme des centaines de ses collègues, il avait magouillé sur le statut des assistants parlementaires. Mais, en échangeant son mandat de député contre une rétrocession intégrale, là, il était dans le racket, l'extorsion de fonds. Et avec 2F Conseil, ce ''bon chrétien'' n'a plus respecté aucune limite : on se roulait dans la fange, on jouait au ''grand guignol'', avec des plumes d'autruches dans le derrière ! Cinquante mille dollars pour offrir à un gangster libanais un ''selfie'' avec Poutine ! En échange de quelques costumes, participer à une sombre histoire de rétrocommission (ou d'importation de médicaments périmés?) en Afrique. Rien d'illégal !

  • Par Ganesha - 24/03/2017 - 09:48 - Signaler un abus Carbonisé

    Après la fin du mandat de Sarko, François Fillon avait trouvé un poste de domestique chez le comte de Castries. Mais celui-ci doit être complètement furibard d'apprendre que son majordome se livrait, après ses heures de services, à toutes sortes d'activités plus répugnantes les unes que les autres. Et ce qui devait arriver, arriva : ses adversaires politiques furent informés, et aujourd'hui François l'Arsouille est complètement ''carbonisé'' !

  • Par Beredan - 24/03/2017 - 10:04 - Signaler un abus L'amazone du sinistre pujadasse...

    ... ce laideron LGBT hystérique , Á été execuité par Fillon...

  • Par MMG - 24/03/2017 - 10:27 - Signaler un abus Bravo F. Fillon Président

    Antenne 2 a mis le paquet pour démonter F Fillon, mais tout s'est retourné en sa faveur. Angot, la bave aux lèvres , visage tordu par la haine, s'est complètement disqualifiée, inquisiteur populaire de la pire espèce, Fillon est resté calme, digne face à des attaques délirantes. Lenglet , avec ses exemples caricaturaux, a voulu démontrer qu'il faudrait continuer à raisonner selon les critères qui nous mènent à la faillite aujourd'hui. Filipetti, sectaire, soutien d'Hamon (c'est dire..) sans arguments crédibles , a fini par insulter F. Fillon sans respecter la présomption d'innocence. Pujadas était défait pour avoir échouer dans les "bons coups" qu'il avait préparé avec la direction de sa chaine d'Etat, outil de propagande du pouvoir socialiste. Fillon a gardé sa dignité, son calme, son sérieux et sa stature présidentielle. Vive F.Fillon, notre prochain Président de la République.

  • Par bd - 24/03/2017 - 11:10 - Signaler un abus Ineptie macroéconomique du programme de Fillon

    Personne ne s'est demandé comment François Fillon arriverait à faire à la fois 100 milliards d'économies et une croissance de 2,3%? Une vraie incohérence macroéconomique. C'est tout simplement impossible!

  • Par Jean-Louis MICHELET - 24/03/2017 - 11:14 - Signaler un abus Prise de conscience naissante.

    Les 28 % de français convaincus par F Fillon sont à porter à son crédit , sans abattement et compte tenu des conditions dans lesquelles s'est déroulée l'émission , c'est un réel exploit. Maintenant et au delà des commentaires qui se radicalisent de plus en plus, il ne faudrait pas oublier qu'une élection présidentielle " se joue " sur quatre tours. Et le premier tour n'est pas encore joué.... Une prise de conscience de beaucoup de français " secoués" par ce capharnaüm médiatique pointe le bout de son nez. Et il reste un mois de campagne.

  • Par lemillanh - 24/03/2017 - 11:15 - Signaler un abus La réponse enfin!

    Comme Mitterrand, comme d'autre ceux qui sont au sommet utilisent leur pouvoir à des fins personnels, par égo démesuré, n'ayant pu se présenter il a indirectement flinguer tous les candidats républicains de droite pour présenter son poulain comme le seul refuge face à l'extrême droite vengeant l'élection de 2002 et la mémoire de Jospin c'est en les furies révolutionnaires d'hier l'ont sous entendu Fillon empêche le front républicain de se dresser face à ce machiavélisme de gauche personnellement je n'aurai aucun état d'âme à voter MLP même si ce n'est pas ma tasse de thé marre de ces tribunaux populaires de ces journaleux qui n ont aucun devoir de réserve ulcéré par un Macron qui a gagné 100000 € par mois chez Rothschild qui a craché sur l'histoire de France en assimilant nos parents grands parents à des hommes de Hitler ou de Pol Pot et qui a réduit son patrimoine a 3 fois rien et n ' a même remboursé ce qu'il doit à l’état après sa démission de l'administration et ce blanc bec est idolâtré par les jeunes remarquez il y a bien eu le Veau d'Or et ses admirateurs antiques

  • Par Flamel - 24/03/2017 - 11:15 - Signaler un abus Ganesha toujours égal à lui-même...

    Ganesha s'emploie à longueur de colonnes à décourager tout électeur de Fillon d'apporter sa voix au second tour à sa madonne Marine Le Pen, je crois qu'il y réussit assez bien.

  • Par Flamel - 24/03/2017 - 11:19 - Signaler un abus @ MMG

    Entièrement d'accord avec vous, MMG, rien à ajouter : tout était fait dans ce programme pour dégommer Fillon (rien de surprenant avec un service public qui roule à fond pour Macron), et tout s'est retourné en sa faveur. Mme Angot, avec sa haine baveuse à la bouche et son mépris, son expression orale si déplorable qu'elle en dit long sur sa médicorité d'écrivain, a fnalement rendu service à François Fillon.

  • Par bd - 24/03/2017 - 11:24 - Signaler un abus Ineptie macroéconomique du programme de Fillon

    Personne ne s'est demandé comment François Fillon arriverait à faire à la fois 100 milliards d'économies et une croissance de 2,3%? Une vraie incohérence macroéconomique. C'est tout simplement impossible!

  • Par l'enclume - 24/03/2017 - 11:48 - Signaler un abus Tu l'as dit bouffi

    bd - 24/03/2017 - 11:10 - Démontrez nous votre théorie, ensuite, nous serons assez grands pour prendre une décision en toute connaissance de cause.

  • Par bd - 24/03/2017 - 12:01 - Signaler un abus Les électeurs du second tour à la pêche? Le rêve de Marine!

    François Fillon perdrait car avec lui, la gauche irait à la pêche. Hamon ou Mélenchon perdraient car avec eux, la droite irait à la pêche. ... Et s’abstenir, c’est aussi favoriser Marine Le Pen.
 Emmanuel Macron est le seul qui peut battre Marine Le Pen.

  • Par Deudeuche - 24/03/2017 - 14:04 - Signaler un abus Face à Macron la majorité des électeurs de droite n'iraient pas

    à la pêche, mais se mobiliserait contre l'avatar du boboîsme Hollandais. Les sondages de BFMacron et du Monde selon Drahi se donnent beaucoup de mal.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€