Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 02 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La "réserve" parlementaire utilisée par les députés en 2015 a été publiée sur le site de l'Assemblée

La réserve parlementaire octroie en moyenne 130 000 euros à chaque député, qui choisit ensuite librement la façon dont il souhaite répartir cette somme.

Dans le détail

Publié le
La "réserve" parlementaire utilisée par les députés en 2015 a été publiée sur le site de l'Assemblée

En 2015, la plus grosse somme dépensée (360 000 euros), émanait de la réserve institutionnelle de la présidence de l'Assemblée. Crédit Reuters

L'Assemblée nationale a publié ce lundi 29 février sur son site internet le détail de l'utilisation des 81,2 millions d'euros de la réserve parlementaire par les députés en 2015. L'an passé, cette réserve a été employée presque à part égale entre le soutien aux communes et l'aide aux associations.

Publié à l'initiative du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le détail de cette réserve parlementaire (à laquelle les sénateurs ont également accès), révèle "l'attribution de 81,2 millions d'euros de subventions" sur les 90 millions de crédits votés. Le site de l'Assemblée nationale précise que 8,75 millions d'euros ont été restitués à l'Etat, comme en 2014, "afin de participer à l'effort d'économies".

Cette réserve parlementaire octroie en moyenne 130 000 euros à chaque député, qui choisit ensuite librement la façon dont il souhaite répartir cette somme. Les membres du Bureau de l'Assemblée peuvent quant à eux disposer de 140 000 euros, les vice-présidents, questeurs, présidents de groupe et présidents de commission de 260 000 euros, et le président de l'Assemblée de 520 000 euros.

En 2015, la plus grosse somme dépensée (360 000 euros), provient de la réserve institutionnelle de la présidence de l'Assemblée (différente de celle du président). Cette somme a été utilisée pour l'aide aux réfugiés. Par ailleurs, cette même réserve a également financé le Conseil d'Etat à hauteur de 250 000 euros, mais aussi la fondation Jean-Jaurès (200 000 euros), l'Institut de relations internationales et stratégiques (150 000 euros), et enfin la fondation Energies pour l'Afrique de Jean-Louis Borloo à hauteur de 50 000 euros. 

>>>> À lire aussi : La réserve parlementaire : ces 136 millions d'euros dont vos députés font ce qui leur chante

 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 29/02/2016 - 23:50 - Signaler un abus Un pur scandale gauchiste!

    360000 euros pour les clandestins, alors que nos paysans crèvent et se suicident! Ces gauchistes sont des malades mentaux et des assassins de nos terroirs, devenus des mouroirs par leur faute...

  • Par Vincennes - 01/03/2016 - 00:06 - Signaler un abus QUELLE GABEGIE

    pour assurer le train de vie de ces Messieurs/dames avec un Chef qui, LUI, fait le tour du globe 45.000 kms avec 150 invités + ses "

  • Par Vincennes - 01/03/2016 - 00:14 - Signaler un abus suite.....parti trop vite

    + "ses" avions accompagnateurs sans oublier Dame ROYAL 16.500 kms........alors que nos agriculteurs, EUX, survivent!!!!! on comprend l'accueil qu'ils lui ont réservé au SALON de l'agriculture!!!!! et aucune émission sur toute cette gabegie gouvernementale avec des Dirigeants qui devraient prendre exemple sur Mme MERKEL qui a remboursé ses frais de taxi pour retourner à Berlin 1000€.!!!!!

  • Par Paul Emiste - 01/03/2016 - 10:17 - Signaler un abus Ca ne coute rien...

    ce sont les tas qui payent.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€