Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les Républicains : nombreux changements dans l'organigramme du parti, Lydia Guirous refuse son nouveau poste

Nommée déléguée aux nouveaux adhérents, l'ancienne porte-parole a déclaré ne pas se sentir "à l'aise ni avec certaines orientations ni avec certaines personnalités".

Du rififi

Publié le
Les Républicains : nombreux changements dans l'organigramme du parti, Lydia Guirous refuse son nouveau poste

Ça chauffe chez les Républicains. L’organigramme du parti a été sensiblement modifié ces derniers jours. Mercredi avaient déjà été nommés quatre nouveaux porte-parole (Guillaume Larrivé, Guillaume Peltier, Valérie Debord et Brigitte Kuster).

Ce vendredi, quatre personnalités sont nommées secrétaires généraux adjoints : Éric Ciotti (aux fédérations), Roger Karoutchi (élections), David Douillet (adhésions), Bérengère Poletti (fédérations professionnelles). L'ancien porte-parole Sébastien Huyghe est de son côté nommé secrétaire général adjoint à la formation.

Six autres personnalités deviennent conseillers politiques de Nicolas Sarkozy. Il s'agit de Luc Chatel, Brice Hortefeux, Édouard Courtial, Michèle Tabarot, Alain Joyandet et Françoise Guégot. Gérald Darmanin est nommé premier vice-président de la commission nationale d'investiture (CNI), présidée par Christian Estrosi.

Mais ces modifications ne sont pas du goût de tout le monde. C'est notamment le cas pour Lydia Guirous. Ecartée du poste de porte-parole pour être nommée déléguée aux nouveaux adhérents, l'ancienne adhérente de l'UDI ne digère pas le changement d'organigramme. Elle a déclaré : "je m'étonne du communiqué qui fait part de ma nomination. Ne me sentant à l'aise ni avec certaines orientations ni avec certaines personnalités, je n'ai jamais accepté de faire partie de la nouvelle direction des Républicains. Je ne sacrifierai jamais mes idées pour un poste".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 08/01/2016 - 23:07 - Signaler un abus Le début de l'implosion de la droite archaïque?

    Cette droite qui a échoué et qui s'est laissé intoxiquer par l'immigrationnisme, le clientélisme et l'entrisme gauchiste est condamnée à moyen terme...mais quand? Avant ou juste après l'élection présidentielle de 2017. J'aurais tendance à écrire: avant! Mais l'élection de Juppé lui permettra de gagner un an ou deux...puis arrivera Marine, première ministre pour éviter le désastre.

  • Par essentimo - 09/01/2016 - 06:46 - Signaler un abus La personne

    en question ne s'est pas vue et entendue pendant ses interventions, ce qui justifie pleinement qu'elle ne soit plus porte parole.

  • Par patamoto - 09/01/2016 - 07:43 - Signaler un abus Elle s'est fourvoyé avec l

    Elle s'est fourvoyé avec l'UMP et maintenant 'les républicains" , cette femme aux idées droites n'a rien à faire dans ce parti de carriéristes!

  • Par patrice Binet-Decamps - 09/01/2016 - 08:59 - Signaler un abus Bravo

    Bravo Mme Guirous. Trop de carriéristes et de has been, fuyez. Le monde de demain est déjà là et ces politiques vivent à reculons.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€