Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Rémunération des fonctionnaires : 61% favorables au coup de pouce du gouvernement

Et 73% pensent que les modifications du projet de loi El Khomri sont une reculade du gouvernement plutôt qu'un dialogue social.

Sondage

Publié le
Rémunération des fonctionnaires : 61% favorables au coup de pouce du gouvernement

Manuel Valls Crédit Capture d'écran / Twitter

Enfin une bonne nouvelle pour le gouvernement. 61% des français sont favorables au coup de pouce pour les fonctionnaires, l''une augmentation du point d'indice, qui détermine le barème de rémunération dans la fonction publique, selon un nouveau sondage Tilder / LCI / OpinionWay. Un score élevé dans l'opinion qui est surtout mû par les employés de la fonction publique eux-mêmes qui y sont massivement favorables, ce qui était à prévoir. Par contre, les salariés du privé ou indépendants soutiennent cette mesure à 50% ou moins.

Une bonne nouvelle qui arrive à point nommée : elle était prévue pour février et arrive aujourd'hui alors que le gouvernement entreprend une réforme difficile du droit du travail. Un report officiellement dû au remaniement ministériel, mais qui pourrait apparaître comme un effet de communication du gouvernement, qui fait un "cadeau" aux fonctionnaires au même moment où il affronte les salariés.

Autre résultat intéressant du même sondage : 73% des français considèrent que la nouvelle version de la loi El Khomri est "un recul du gouvernement face à la contestation du texte initial" plutôt que le "résultat d’un dialogue avec les syndicats". (L'option "les deux" n'était pas proposée.) Pour les français, donc, l'évolution de la loi n'est pas perçue comme un succès de la stratégie de dialogue social du président et du gouvernement, mais comme une démonstration du pouvoir des syndicats qui se sont mobilisés contre ce texte.

"le gouvernement paye une erreur majeure de communication sur cette réforme du Code du Travail", commente Nicolas Boudot, associé chez Tilder, cabinet de conseil en communication. Tactiquement, ne pas avoir communiqué entre la remise des rapports, qui ont servi de socle à la réforme et la fuite dans la presse du texte initial en février avant même que les organisations syndicales n’aient une connaissance complète du projet est une erreur que le gouvernement paye aujourd’hui. Il sera compliqué désormais pour l’exécutif de capitaliser sur une réforme du Code du Travail même si celle ci était votée sans heurts ou recours à l’article 49-3 de la Constitution au Parlement", ajoute-t-il. 

A LIRE AUSSI : Victimes silencieuses de la loi El Khomri : ces petites et moyennes entreprises oubliées autant dans la 1ère que dans la 2ème mouture (alors que ce sont elles qui embauchent le plus)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Geolion - 17/03/2016 - 20:18 - Signaler un abus Le coût électoral !

    C'est le prix (2,4 milliards d'euros) que Hollande fait payer aux français à leur fonctionnaires pour s'assurer de leur voix aux prochaines présidentielles ! Pas la peine d'aller chercher plus loin !

  • Par tubixray - 18/03/2016 - 09:09 - Signaler un abus Nos enfants paieront la tentative de réélection de F. Hollande

    Les milliards empruntés sont jetés à pleine pelle, on en arrive à souhaiter la hausse des taux d’intérêts avant que la vermine quitte l'Elysée... Non seulement les fonctionnaires sont augmentés selon leur ancienneté (GVT = glissement vieillesse technicité) mais ils ont en plus une prime garantissant leur pouvoir d'achat par périodes de 4 ans.... Que les salariés du privé se renseignent, ils en seront écœurés....Mme Lebranchu, quand la journée de carence avait été supprimé, avait justifié cette mesure infâme par compensation du gel du point d'indice (si, si, vérifiez), alors la journée de carence est elle rétablie (3 j dans le privé ) .... et bien NON !

  • Par Septentrionale - 18/03/2016 - 11:40 - Signaler un abus Avec Merlinpinpin le clientélisme c'est pas sorcier

    Mais ils n'ont pas osé écrire 100%. ~~~~ Egoïsme des nantis qui appauvrit le secteur privé et ruine le pays. Avec Bricoleur 1er indifférent à la dette publique invraisemblable qui endommage l'avenir de nos enfants, de nos petits-enfants.Une crapulerie à la hauteur de MoiPrésident.

  • Par Septentrionale - 18/03/2016 - 11:53 - Signaler un abus Ils n'ont pas osé écrire 1OO% de la gauche

    Ils n'ont pas osé écrire 1OO% de la gauche.

  • Par Anguerrand - 20/03/2016 - 11:00 - Signaler un abus Normal il y a tellement de fonctionnaires en France

    que rares sont les familles ne comportent au moins 1 fonctionnaire, donc favorable à une augmentation des salaires, tout en sachant que ce n'est pas l'intérêt de la France et augmente l'inégalité entre le privé et le public, inégalités déjà criantes et la dette du pays.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€