Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Remaniement : Nicolas Hulot pressenti au gouvernement

Mise à jour : celui-ci a refusé l'offre de François Hollande. 68% des Français sont favorables à un remaniement.

Nouvel arrivant ?

Publié le
Remaniement : Nicolas Hulot pressenti au gouvernement

Mise à jour : Nicolas Hulot a refusé l'offre de François Hollande.

Précédemment : 

La rumeur enfle depuis plusieurs mois. Et si Nicolas Hulot entrait au gouvernement ? "François Hollande lui a proposé d'être ministre" explique un de ses proches au Parisien. "Il n'a pas dit non... ni oui, il réfléchit." Ce n'est pas la première fois que le président de la République tente le coup : il sait que l'écologiste est populaire et travailleur. Il a notamment largement participé au succès de la COP21 et aurait apprécié ces mois passés comme "envoyé spécial pour la planète auprès de l'Elysée."

Si l'ex-homme de télé hésite, c'est aussi parce qu'il s'oppose au gouvernement sur plusieurs sujets d'envergure à commencer par l'aéroport décrié de Notre-Dame-des-Landes.

Chez les écolos, on est aussi partagé sur l'opportunité d'une telle nomination. Trop tard, juge Daniel Cohn-Bendit sur Europe 1. "Qu'est-ce qu'un ministre peut faire en un an ?" Au contraire, d'autres y voient une formidable opportunité.

Reste que la présidentielle est toujours dans le viseur de Nicolas Hulot. S'il décide de se présenter, il a tout intérêt à rester en dehors du gouvernement. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il aurait déjà refusé une proposition similaire en septembre dernier.

Selon un sondage Odoxa pour BFM Business et Challenges, 68% des Français sont favorables à un remaniement gouvernemental. Si plusieurs ministres gardent les faveurs des sondés, qui souhaitent ainsi leur maintien comme Bernard Cazeneuve (62%), Emmanuel macron (60%) ou encore Jean-Yves Le Drian (57%) d'autres sont moins appréciés : Myriam El Khomri (69% des Français veulent son départ), Najat Vallaud-Belkacem (63%) ou encore Marisol Touraine (61%). 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€