Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Remaniement : Jean-Marc Ayrault remplace Laurent Fabius au Quai d'Orsay

L'ancien Premier ministre s'était fait très discret depuis son éviction.

Retour

Publié le
Remaniement : Jean-Marc Ayrault remplace Laurent Fabius au Quai d'Orsay

Germaniste, Jean-Marc Ayrault pourrait redonner du baume au cœur aux relations franco-allemandes Crédit Reuters

Jean-Marc Ayrault avait quitté son poste de Premier ministre le 14 avril 2014 remplacé par Manuel Valls. L'ancien maire et de Nantes et actuel député de Loire-Atlantique a fait peu de bruit depuis son éviction : un amendement à son nom sur une CSG progressive retoqué par le Conseil constitutionnel.

Ce fidèle de François Hollande revient donc sur le devant de la scène avec sa nomination au poste de ministre des Affaires étrangères en remplacement de Laurent Fabius pressenti pour siéger au Conseil constitutionnel.

Germaniste, il pourrait redonner du baume au cœur aux relations franco-allemandes. Sa connaissance des dossiers européens a également joué en sa faveur.

Si le retour d'un Premier ministre dans un gouvernement comme simple ministre s'était déjà produit – avec Laurent Fabius, chef du gouvernement de 1984 à 1986, puis ministre de l'Economie (2000-2002) et des Affaires étrangères (2012-2016) et Alain Juppé, locataire de Matignon de 1995 à 1997 puis ministre de l'Ecologie (2007), de la Défense (2010-2011) et des Affaires étrangères (2011-2012) – c'est une première sous un même quinquennat.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par l'enclume - 11/02/2016 - 17:31 - Signaler un abus Ah que la vie est dure en socialie !!!!!

    Un has been remplace un has been, pour un plat de lentilles. Idem pour la présidente des écolos qui avant hier annonçait qu'aucun accord n'était possible avec le "ravi de la crèche".

  • Par phegp - 11/02/2016 - 17:56 - Signaler un abus Cette mascarade ! Enfin, j'en connais un...

    qui a réussi finalement a se placer...

  • Par ALAIN B - 11/02/2016 - 20:36 - Signaler un abus Les pieds nickelés...

    Lamantable

  • Par vangog - 12/02/2016 - 02:27 - Signaler un abus Ayrault-le-mou sera-t-il suffisemment dur pour trancher?

    Entre une diplomatie Obamasse, tiédasse et sans vision, et une diplomatie russe, échiquéenne et réaliste, la France mollasse de Flamby n'a jamais su trancher,...les vapeurs de vierges effarouchée d'Ayrault, seule valeur sûre de ce gouvernement de nazes, s'évaporeront-elles, avant que Zéro prenne une décision'? Rien de moins sûr! Jusqu'à la fin du Titanic, Ayraultrestera entre-deux-eaux, sans savoir ni pouvoir...,mais espérant secrètement que les russes jouent leur rôle d'arbitre (un vieux fond de soumission à la dialectique socialiste soviétique, sans doute...). Mais, en Syrie, les Russes ne tremblent pas d'incertitude socialiste! Ils sont à l'offensive et prêts à enfoncer les résistances des islamistes d'Alep. Comme ils ont raison! Car on ne peut plus se maintenir dans l'option tiédasse de l'UE et de la bécasse Moguerini...il faut choisir son camp! Souhaitons qu'Ayrault le mou choisisse très vite le bon camp! Celui des Kurdes, Peshmergas, Hezbollahs, Russes, Assyriens, chrétiens d'Orient qui luttent contre les islamistes et leurs faux-nez résistants...

  • Par langue de pivert - 12/02/2016 - 08:23 - Signaler un abus JM-0

    Les affaires étrangères c'est pas seulement la France et l'Allemagne ! On va économiser un interprète ? la belle affaire !

  • Par paolo manzi - 12/02/2016 - 19:44 - Signaler un abus Jeux à sommes nuls

    Ce qui s'appelle , changer un cheval aveugle contre un cheval borgne.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€