Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment Bercy se rapproche du modèle allemand en séparant Economie et Finances

Ce mercredi, Arnaud Montebourg est devenu ministre de l'Economie et Michel Sapin ministre des Finances.

Remaniement

Publié le

C’est FranceTVInfo, avec l’aide de l’AFP, qui l’assure ce mercredi 2 avril, quelques heures après la nomination du premier gouvernement Valls : en séparant Economie et Finances, Bercy se cale sur le modèle allemand. Et ce n’est pas tout à fait une première.

Ce mercredi, Michel Sapin est passé du ministère du Travail à celui des Finances, et Arnaud Montebourg à hérité de l'Economie, en plus du Redressement productif et du numérique. Cette séparation était déjà arrivée entre 1993 et 1995 : Edmond Alphandéry était alors ministre de l'Economie seule, et Nicolas Sarkozy ministre du Budget (et non des Finances), souligne le site. Hormis cette période, les gouvernements ont toujours eu l’habitude de compter un ou une ministre de l'Economie et des Finances, accompagné parfois d’un ministre du Budget.

Le modèle de Bercy 2014 se cale sur le modèle allemand où la cohabitation entre un ministre des Finances et un de l'Economie est beaucoup plus fréquente. Les postes sont souvent occupés par des membres de partis différents, en fonction du jeu des coalitions. Dans le gouvernement actuel d'Angela Merkel, le conservateur Wolfgang Schäuble est aux Finances et le social-démocrate Sigmar Gabriel est à l'Economie et l'Energie. Un duo qui fonctionne souligne le site, grâce à une séparation très stricte des pouvoirs.

>> La composition du gouvernement Valls 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€