Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 11 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Réforme de la taxe d’habitation : une facture particulièrement salée pour de nombreuses communes

"Le Parisien" révèle, ville par ville, le coût de cette mesure phare voulue par Emmanuel Macron.

Au régime sec

Publié le
Réforme de la taxe d’habitation : une facture particulièrement salée pour de nombreuses communes

Une mesure phare…et bien couteuse. Dans son édition de ce lundi, Le Parisien révèle le coût exact, ville par ville, de l'exonération pour près de 80 % des foyers français de la taxe d'habitation. Mise en place progressivement à partir de de 2018, cette promesse de campagne d’Emmanuel Macron devrait toucher 22 millions de foyers.

Plusieurs grandes villes devront gérer un manque à gagner particulièrement important : Marseille perdra par exemple 178 millions d'euros, 81 % de ses foyers répondant aux critères d'exonération, Toulouse 80 millions (76 % exonérés), Lyon 78 millions (71 %) et Nice 60 millions (79 %). Une ville comme Clermont-Ferrand verra 83% de foyers exonérés et perdra 28 millions d’euros.

Pour Paris, ce sera 151 millions d'euros qui vont disparaitre (56 % exonérés).

Par ailleurs, selon Le Parisien, 52 communes françaises n'auront plus aucun foyer assujetti à la taxe d'habitation, et 131 ne pourront compter que sur un seul foyer taxé. Les villes les plus riches s’en sortiront le mieux, avec les ménages aisés qui continueront à payer cette taxe. Des sénateurs LR ont annoncés leur décision de saisir le Conseil constitutionnel dès que la réforme sera votée, car elle instaure, selon eux, "une discrimination fiscale".

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 20/11/2017 - 11:56 - Signaler un abus Le piège à c**s commence

    à se découvrir. Par cette simple magouille de bonneteau, Macron va tenir les viles et les régions, donc les citoyens. Car n'oublions jamais que l'Etat ne tient jamais ses promesses, et les dotations aux communes va progressivement diminuer, voir les exemples déjà en cours des réductions de l'Etat, et les maires n'auront pas d'autres solutions que d'augmenter les impôts locaux. Bonjour la casse.

  • Par vangog - 20/11/2017 - 12:04 - Signaler un abus Macron emprunte au gauchisme son inégalité...et son populisme!

    Car, pour être élu par des naïfs sur un tel programme inégalitaire, et de ruissellement de la pauvreté et du chômage, il fallait bien faire du populisme"..

  • Par cloette - 20/11/2017 - 13:30 - Signaler un abus c'est évident

    comme dit Atlante, le piège à c. Il accroit son pouvoir, il va verrouiller, clientéliser, en marche vers quoi ?

  • Par zombikiller - 20/11/2017 - 19:56 - Signaler un abus Conseil constitutionnel

    Les sénateurs sont enfin dans leur rôle. Le CC devrait mettre tout le monde d'accord et normalement sanctionner cette aberration...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€