Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 13 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

La réception des maires à l’Elysée : un élu dénonce "un dîner de cons"

A l'occasion du 100e Congrès des maires, mercredi 22 novembre au soir, Emmanuel Macron a reçu à l’Elysée des maires de France.

Resté sur sa faim

Publié le
La réception des maires à l’Elysée : un élu dénonce "un dîner de cons"

A l'occasion du 100e Congrès des maires, mercredi 22 novembre au soir, Emmanuel Macron a reçu à l’Elysée des maires de France. Parmi les invités, le maire LR Gaël Perdriau de Saint-Étienne reste sur sa faim. Sur RTL radio ce jeudi matin, il se dit très déçu de ce rendez-vous et notamment du comportement du chef de l’Etat, qui n'a "pas daigné venir s'exprimer" devant ses convives, selon lui.

Macron ne doit pas penser "qu'il a mis un étouffoir" sur des sujets préoccupants

"On avait un peu l'impression de participer à un dîner de cons. Les maires ont le sentiment d'être pris pour des François Pignon. Être invité à l'Élysée, c'est toujours un honneur bien entendu. Mais ne pas voir celui qui vous invite...", fustige-t-il au micro de RTL. Il a pu cependant s'entretenir avec une "quinzaine de ministres" qui ont fait le déplacement. "Je dois reconnaître qu'ils ont été très disponibles, très avenants", confie Gaël Perdriau. "Mais c’est la parole du président de la République que nous attendions", déplore-t-il.

>>> A lire aussi : Angoisse chez les maires de France : ces pistes malheureusement oubliées par le gouvernement qui permettraient de s’attaquer à la fracture territoriale française

"Il ne faut pas que le président de la République pense qu'il a mis un étouffoir sur l'ensemble des sujets qui nous préoccupent, en nous caressant le dos comme il a peut-être cherché à le faire avec ce cocktail", prévient l’élu alors qu’Emmanuel Macron doit prononcer un discours devant les maires de France. Un discours très attendu par ces élus en colère, notamment contre le gel des dotations pour les collectivités, la suppression de la taxe d’habitation et la diminution des contrats aidés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 23/11/2017 - 10:07 - Signaler un abus mais oui

    un diner de cons , bonne expression .

  • Par 28furka - 23/11/2017 - 10:27 - Signaler un abus apres , somme toute

    il fallait etre un peu con pour penser que cela allait se passer autrement et y etre alle . Mais une petite viree a l elysee ca ne se refuse pas isnt it . Si vraiment nos cher.e.s elu.e.s sont en colere il y avait une solution toute trouvee : ON N Y VA PAS !!!

  • Par assougoudrel - 23/11/2017 - 10:43 - Signaler un abus "Dîner de cons", mais

    pas "con de dîner" de bonnes choses avec au départ petits fours. Le genre de rassemblement stérile qui coûte cher à la fin. La "maîtresse de maison" était-elle aux fourneaux?

  • Par kelenborn - 23/11/2017 - 19:43 - Signaler un abus !!!

    Il y était et....comme invité! Quand on a vu le film et que l'on se fait avoir c'est que l'on est méritant !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€