Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les réactions pleuvent face à la phrase choc d'Emmanuel Macron sur les "fainéants", les "cyniques" et les "extrêmes"

A Athènes la phrase du président Emmanuel Macron fait polémique. Pour marquer sa détermination, le chef de l'Etat a annoncé qu'il ne cédera rien, ni aux fainéants, cyniques ou extrêmes. Un cadeau fait à l'opposition qui en profite.

Gaffe

Publié le
Les réactions pleuvent face à la phrase choc d'Emmanuel Macron sur les "fainéants", les "cyniques" et les "extrêmes"

La formule choc qu'Emmanuel Macron a utilisé à l'école française d'Athènes ne laisse pas indifférent. Pour assurer de sa "détermination absolue" sur la réforme du droit du travail, il a ajouté qu'il ne cèdera rien "ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. Et je vous demande d'avoir, chaque jour, la même détermination".

Une phrase qui a fait monter au créneau de nombreux membres de La France insoumise  malgré les précisions de l'Elysée qui assure que le président de la République parlait de la classe politique qui appelle à des réformes depuis 15 ans.

Pas de quoi calmer Jean-Luc Mélenchon qui compte bien surfer sur la vague pour faire grossir les rangs des manifestations prévues les 12 et 23 septembre à Paris. Dans un tweet, il résume : "Abrutis, cyniques, fainéants, tous dans la rue les 12 et 23 septembre !"

Pierre Laurent, chef du PCF a, de son côté, sur twitter  accusé Emmanuel Macron d'insulter "ceux qui s'opposent à sa politique" en rajoutant que "Décidément Emmanuel Macron n'aime pas les Français".

Clémentine Autain, députée de la 11e circonscription de Seine Saint Denis (groupe La France insoumise) a quant à elle souligné sur le même réseau social "le mépris de classe de Macron" qui "commence à être à la mesure de sa chute abrupte de popularité". Elle en profite tout de même pour le remercier "pour son appel à manifester contre lui".

Un dérapage qui est loin d'être une première pour le président. En 2014 déjà, l'ancien locataire de Bercy avait parlé de "salariées illettrées" dans l'abattoir Gad en Bretagne. En 2016 il s'était emporté face à deux militants CGT en leur disant que "Le meilleur moyen de se payer un costard c'est de travailler!"

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 08/09/2017 - 21:22 - Signaler un abus La droite, évidemment, ne dit rien !

    La droite collaborerait elle ?

  • Par cloette - 08/09/2017 - 21:33 - Signaler un abus Sur le New York Times

    On lui taille un costard et on l'habille pour l'hiver .

  • Par vangog - 08/09/2017 - 21:36 - Signaler un abus Il s'est reconnu Melenchouille?...

    Nous les patriotes, ce type d'attaque ne nous touche pas, car nous ne sommes ni feneants, ni cyniques, ni extrêmes. Ou alors simplement extrême centre de gravité de la vie politique française...

  • Par assougoudrel - 08/09/2017 - 22:26 - Signaler un abus Fainéants, cyniques et les extrêmes

    Parle-t-il de la CGT, Sud-rail et de l'extrême Gauche? Si oui, je ne vois pas pourquoi polémiquer. Mélenchon qui fait de bonds de lémurien, se sent-il visé?

  • Par Beredan - 08/09/2017 - 23:00 - Signaler un abus Du haut de l'Acropole , Narcisse 1er fustige en vrac ...

    Tous les veaux de franchouillards qui ne se prosternent pas devant sa Grandeur , puis les retraités qui roulent sur l'or , les cheminots qui prospèrent , les flics trop gras , les chÔmeurs trop voyants , les syndiqués non complaisants , les pauvres récriminant ....

  • Par J'accuse - 08/09/2017 - 23:07 - Signaler un abus Néron

    Il ne respecte personne, sinon lui-même. Quand il se voit Jupiter, ce n'est pas une image pour lui: il le croit vraiment. Des empereurs romains se prenaient déjà pour des dieux, jusqu'à en devenir fou. Bientôt, il voudra sa statue.

  • Par vauban - 08/09/2017 - 23:11 - Signaler un abus Asssougoudrel

    Vous avez tout à fait raison etbdans cette hypothèse pour une fois il faut soutenir micron ou à minima ne pas en rajouter sur ce point precis

  • Par lexxis - 09/09/2017 - 06:55 - Signaler un abus LA SIGNATURE DU MÉPRIS

    Cela fait décidément beaucoup de monde que notre cher Président ne peut pas supporter. Les ouvriers illettrés et alcooliques sans aucune chance de retrouver du travail, la France coupable de crime contre l'humanité en Algérie, le Chef d'état-major qui ose dire la vérité sur le délabrement de nos armées au Parlement , ceux qui ne travaillent pas assez pour se payer un beau costard, le gouvernement polonais indigne du pays qu'il dirige, les kwassa-kwassa qui sombrent au large des Comores, les retraités qui s'enrichissent sur le dos du pays, les gens de rien et maintenant les fainéants qui contestent ses réformes et je suis sûr que j'en passe. Il est certain que ce monsieur a un grave problème personnel, au-delà de son ego sur-dimensionné et de son incapacité à admettre la moindre contradiction. Le mépris et l'insulte ruissellent à tout bout de champ de sa bouche.Or on peut parfaitement ne pas avoir fait l'ENA et ne pas être Inspecteur des Finances et avoir quand même le droit d'exister et même celui de ne pas penser exactement comme un jeune Chef de l'État qui croit tout savoir, tout pouvoir, alors que visiblement son expérience n'est pas encore à la hauteur de ses prétentions.

  • Par vangog - 09/09/2017 - 08:11 - Signaler un abus "Je vous aime!"...

    Les femmes, qui ont d'avantage l'habitude des manipulateurs, auraient dû se méfier d'un type qui dit à tout bout de champ et à de parfaits inconnus "je vous aime!"...Macron est socialiste, et les femmes auraient dû entendre "je ne vous aime pas!"...

  • Par zen-gzr-28 - 09/09/2017 - 08:15 - Signaler un abus peut-être le seul point

    que je ne contesterai pas. Que Macron ne soit pas délicat dans ses propos, d'accord bien sûr mais comment défendre par exemple les syndicats rétrogrades qui se marginalisent...de plus en plus. Macron se prend pour Jupiter , soit. Les syndicats extrémistes se prennent pour qui ? Qu'ils méditent sur l'égalité, la fraternité....

  • Par Atlante13 - 09/09/2017 - 10:36 - Signaler un abus @ clint

    Non, la droite ne collabore pas. Elle ne se sent pas concernée, et laisse ceux qui le sont régler leurs comptes.

  • Par Stargate53 - 09/09/2017 - 12:23 - Signaler un abus Qui se sent morveux se mouchent !

    Ceux qui réagissent se sont reconnus dans la description ! Tant pis pour eux, la vérité blesse les imbéciles quand ils se sentent démasqués !

  • Par Liberdom - 09/09/2017 - 13:36 - Signaler un abus Le grouillement

    Toute la faune des branleurs est traversée comme d'un tremblement visqueux, le grouillement de la gente fainéante, hérissé par son qualificatif se fait plus insistant. Décidément ce garçon, pour lequel je n'ai pas voté, a quelques fois l'heur de me plaire.

  • Par kelenborn - 09/09/2017 - 15:31 - Signaler un abus Liberdom

    Diable!!! Zeus vous aurait il chargé d'aller terrasser l'Hydre de Lerne? En tout cas , la description que vous faites de la bête donne à penser que vous êtes dans son antre et n'allez pas tarder à l'occire!!! Prenez cependant garde que la dite bête ne soit entourée de gremlins qui se multiplient quand on les frappe!

  • Par kelenborn - 09/09/2017 - 15:33 - Signaler un abus eh....

    Il les multiplie...serait il borderline ? Enfin, tout pendant qu'il ne déclare pas la guerre à Trump!

  • Par RAPP - 09/09/2017 - 16:37 - Signaler un abus Charité bien ordonnée...

    Qu'il commence donc à faire le ménage dans ses propres rangs, sans oublier les hypocrites de tous bords.

  • Par Patrick LOUVET - 09/09/2017 - 18:33 - Signaler un abus Petite question

    Est-il possible de porter plainte contre MACRON pour propos diffamatoire lorsqu'il traite un français moyen de fainéant ? Cette plainte a -t-elle une chance d'aboutir ? Car on pourrait assimiler ses propos a du rascisme envers les Français Merci de vos reponses

  • Par gerint - 09/09/2017 - 18:47 - Signaler un abus @Stargate53

    Je suis peut-être un morveux mais je pense que Macron est un petit merdeux vaniteux et psychopathe

  • Par Outre-Vosges - 09/09/2017 - 19:32 - Signaler un abus Point de vue d'un traducteur

    Vous reconnaissez, @Kelenborn, que vous n’êtes pas «spécialiste de la question», euphémisme pour dire que vous n’y connaissez pas grand-chose, mais vous tenez quand même à donner votre avis. Moi non plus je ne connais pas l’arabe mais je relis continuellement des traductions (à partir de l’anglais ou de l’allemand) et je sais ce que sont les problèmes linguistiques. Vous-même, dans votre réflexion de 15 h 33 sur l’article « Les réactions pleuvent face à la phrase choc d'Emmanuel Macron sur les "fainéants", les "cyniques" et les "extrêmes" » n'avez pas hésité à employer l’adjectif «borderline» ; pourquoi cet anglicisme ? C’est que vous estimez sans doute qu’en français il n’existe pas de terme équivalent; pourtant le site Linguee, trop souvent laxiste, vous donne 29 exemples de traductions et aucun des traducteurs professionnels qui y sont cités n’y a réemployé l’adjectif anglais. Je ne dis pas que vous ayez tort mais je constate que vous n’avez pas hésité à user d'un terme qui n’existe pas dans la langue française officielle. Que peut donc faire un Arabe qui se trouve obligé pour exprimer sa pensée de ne se servir que des mots que Mahomet avait pu employer dans son Coran?

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 09/09/2017 - 21:55 - Signaler un abus Il a tout a fait raison

    Il a tout a fait raison Macroléon 1er Empereur des Français... Et il aurait pu ajouter les lâches, mais la, d'un seul coup il se foutait à dos 90% de l'electorat. Pas fou macron il a limité la casse aux 25% de fonctionnaires qui vont se sentir visés.. Il s'en fout ils ne votent pas pour lui mais pour le Pen ou Mélanchouille

  • Par veloman95 - 10/09/2017 - 09:15 - Signaler un abus ça manque de classe, mais il

    ça manque de classe, mais il un petit peu raison, je pense que même si l'on a pas voté pour lui, il faut le soutenir, on en a mare de voir cette armée de glandeurs nous donner des leçons. Fin du statu de fonctionnaire et autorisation de licenciements des " Feignants" c'est là la première source d'économie budgétaire a faire.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€