Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Août 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Radio France : le gouvernement veut la démission de Mathieu Gallet

Le patron du groupe public a été condamné pour "favoritisme", ce lundi. "Il appartient à l’intéressé d’en tirer les conséquences", déclare la ministre de la Culture au Monde.

Sans ambiguïté

Publié le
Radio France : le gouvernement veut la démission de Mathieu Gallet

Les jours de Mathieu Gallet à la tête de Radio France semblent comptés. "Les dirigeants d’entreprises publiques ont un devoir d’exemplarité. Un dirigeant d’entreprise publique condamné pour favoritisme, ce n’est pas une situation acceptable", a déclare la ministre de la culture Françoise Nyssen au Monde, ce mardi. "Il appartient à l’intéressé d’en tirer les conséquences, ainsi qu’au Conseil supérieur de l’audiovisuel, légalement compétent."

Condamné, ce lundi, à un an de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour "favoritisme", à l'époque où il dirigeait l'INA, l'homme n'est pourtant pas décidé à abandonner son mandat. Il a ainsi fait appel de sa condamnation. Lundi, le gouvernement semblait d'ailleurs temporiser, refusant de s'immiscer dans les décisions du CSA, qui décidera du sort de Mathieu Gallet. Désormais le ton a changé et c'est un pari risqué pour l'exécutif qui faisait confiance à l'homme fort de Radio France pour mener à bien les réformes complexes à venir. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Wortstein - 16/01/2018 - 16:45 - Signaler un abus le petit chéri de Macron

    sera vite recasé au ministère de Culture, toute honte bue...

  • Par Vincennes - 16/01/2018 - 17:03 - Signaler un abus L'article ne mentionne pas l'utilisation abusive, LUI AUSSI,

    de fonds publics : 61. 063€ en deux ans (moyenne 2500€/mois) pour « tables étoilées » »mini bar » «hôtels de grand standing » etc. Très loin des 30€ par personne consentis... Et lui fait appel ! Un culot dingue ce mec....... Comme quoi, F.PELLERIN avait raison de commander un Audit et l’inspection des comptes des dirigeants de l’INA, suite au rapport de la Cour des comptes !! ce qui lui avait valu d’être virée, pour mettre en place d’AZOULAY l’amie de la « fiancée » d’Hollande !!! Le même copinage qui perdure dans le soit disant « nouveau monde » de Macron.

  • Par essentimo - 16/01/2018 - 18:10 - Signaler un abus Il ne veut

    pas démissionner ? On le vire !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€