Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

"Race blanche" : Claude Bartolone présente enfin ses excuses

Le président de l'Assemblée nationale a reconnu avoir tenu des propos déplacés envers Valérie Pécresse lors des dernières élections régionales.

Reconnaître ses erreurs

Publié le
"Race blanche" : Claude Bartolone présente enfin ses excuses

Claude Bartolone s'était absenté du Perchoir après sa défaite aux régionales.  Crédit Reuters

Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a présenté des excuses publiques ce mardi pour ses propos sur la "race blanche"  tenus dans le cadre des dernières élections régionales. C’est en présentant ses vœux aux parlementaires et aux corps constitués, que l’adversaire de Valérie Pécresse a fait son mea culpa.

La polémique avait commencé par un entretien accordé à L’Obs dans lequel il expliquait que Valérie Pécresse tenait "les mêmes propos que le FN, elle utilise une image subliminale pour faire peur. Avec un discours comme celui-là, c'est Versailles, Neuilly et la race blanche qu'elle défend en creux".

"Lorsque l’on a prononcé des mots déplacés, il faut savoir s’en excuser", a-t-il concédé devant les journalistes. "Je le dis d’expérience, en temps de campagne électorale, il peut y avoir des mots qui dépassent les pensées, cela a pu être le cas, y compris me concernant", a ajouté le fidèle de François Hollande.

Pour Julien Dray, observateur avisé de la vie politique, ce sont ces propos qui ont conduit à la défaite de Claude Bartolone aux régionales. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ISABLEUE - 19/01/2016 - 16:06 - Signaler un abus BEURK TOUS POURRIS

    pERSONNE n'a manifesté contre le retour de Bartholone ??? ah la place est bonne. bizarre, personne n'a vilipendé son retour... après sa défaite... quel culot... tous des mange-M...

  • Par raslacoiffe - 19/01/2016 - 16:12 - Signaler un abus Qui peut croire à la sincérité de ses excuses

    Seul l'appât des avantages liés à sa fonction explique les excuses de ce "fidèle de Hollande dixit Le Parisien". Qui se ressemble s'assemble. Dans tout autre état démocratique ce personnage aurait présenté sa démission ou été conduit à la démission.

  • Par Lafayette 68 - 19/01/2016 - 16:15 - Signaler un abus excuses et erreurs socialistes

    excuses envers Pécresse : le temps de comprendre ,donc 2 mois . Contre le chômage ça sera plus long : dans 10 ans ils diront comme la droite aujourd'hui...

  • Par 2bout - 19/01/2016 - 16:25 - Signaler un abus Il y a des clashs qui se perdent, parfois !

    Et donc pour synthétiser, sommes-nous dans le 100% acrylique ou dans la cravate en Tergal ?

  • Par Vincennes - 19/01/2016 - 16:43 - Signaler un abus Bravo pour les réflexes "au ralenti" de Don BARTHO

    et c'est "ça" qui a été élu Président de l'assemblée nationale et maintenant il est question de Fabius au Conseil constitutionnel !!! quelle clique........DEBRE ne semble pas "net" non plus !!! et ce sont NOS IMPOTS qui permettent à tout ce joli petit monde de vivre GRASSEMENT !!!! très grassement .......à notre bonne santé

  • Par hibernato - 19/01/2016 - 18:44 - Signaler un abus le plus grave est qu'il n'a été battu que de peu

    La démographie étant une science exacte aux prochaines élections ces islamocompatibles, porteurs de valise de l'antiFrance, seront vainqueurs en utilisant les mêmes arguments. Sauf "accident" de parcours

  • Par emem - 19/01/2016 - 18:51 - Signaler un abus P... de race

    La "race blanche" à toutes les sauces. Mais puisqu'on vous dit que les races n'existent pas. C'est prouvé "scientifiquement".

  • Par emem - 19/01/2016 - 18:51 - Signaler un abus P... de race

    La "race blanche" à toutes les sauces. Mais puisqu'on vous dit que les races n'existent pas. C'est prouvé "scientifiquement".

  • Par Kaliste - 19/01/2016 - 22:48 - Signaler un abus Bien

    C'est bien de s'excuser. C'est vrai que c'est rare en poltique. Ca aurait encore été mieux si ça avait été fait avant la défaite. Se serait-il excusé s'il avait gagné grâce à ce procédé indigne ?

  • Par winnie - 20/01/2016 - 07:20 - Signaler un abus Non,ce ne sont,

    Pas des excuses, j'ai entendu les propos de l'idiot util Bartellone, mais il reste évasif comme s'il s'agissait d 'un autre dont il parlait. On voyait qu'il se bouchait le nez pour s'excuser. Bref pas franc,socialo quoi ! Ça n'a a pas d'importance on a compris qu'ils ne vallent pas un petit de lapin, et je suis poli !

  • Par mymi - 20/01/2016 - 09:25 - Signaler un abus Oui winnie

    Je l'ai regardé, en fait il lisait les yeux bien collés sur son papier, les 2 lignes prévues, comme un pensum auquel il devait s'astreindre. Zéro sincérité.

  • Par REVERJOVIAL - 20/01/2016 - 10:24 - Signaler un abus Riche type de gauche

    Encore un qui toute sa vie a été nourri au lait des emploi publics ou officiels et qui ne veut surtout pas laisser sa place car le fromage est bon. Député depuis 1981, maire, plusieurs fois ministre, président du conseil général du 9-3, membres du bureau politique du PS, président de l'assemblée, il n'aura pas de problème de retraite lui au moins.

  • Par Anguerrand - 20/01/2016 - 12:16 - Signaler un abus Il n'y avait qu'une façon de s'excuser

    c'était de démissionner de tous ses postes, y compris de president de l'Assemblee. Mais ce pauvre type qui s'est permis d'insulter les blancs pour obtenir le vote immigré sait il faire autre chose dans la vie ? Rien n'est moins sur. De toute façon il doit avoir le parachute du fonctionnariat. Pas le genre à prendre le moindre risque.

  • Par pasdesp - 20/01/2016 - 12:30 - Signaler un abus Il faut savoir s'excuser.

    Oui et la suite ou sont les excuses?. Les excuses c'est de l'avoir dit "dans le feu de l'action" , il n'est pas responsable c'est le "feu"et ça dedouane les propos.Toujours la meme arrogance; Ca ne s'appelle pas des excuses mais une entourloupette.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€