Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 17 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce que François Hollande disait à Jean-Yves Le Drian à propos d'Emmanuel Macron

"Je comprends que tu aies envie de rester ministre si Emmanuel est élu mais fais attention", aurait lancé François Hollande à Jean-Yves Le Drian en avril dernier, selon Le Monde.

Coulisse

Publié le
Ce que François Hollande disait à Jean-Yves Le Drian à propos d'Emmanuel Macron

Ce mercredi 9 août, Le Monde dévoile un échange que François Hollande aurait eu avec Jean-Yves Le Drian avant son départ. A l'époque, le ministre de la Défense avait rejoint Emmanuel Macron et le conseillait pendant la campagne présidentielle. Le 28 avril, lors d'un déplacement en Bretagne, le président de la République avait interpellé son ministre à ce sujet.

"Si tu restes, tu ne pourras que descendre l’escalier"

"Je comprends que tu aies envie de rester ministre si Emmanuel est élu mais fais attention", aurait prévenu François Hollande. "En mai, tu partirais au sommet de ta gloire – tout le monde considère que tu es l’un des meilleurs ministres de la défense de l’histoire !

Si tu restes, tu ne pourras que descendre l’escalier".

Jean-Yves Le Drian, 70 ans, n'a pas suivi le conseil de François Hollande et a été nommé par Emmanuel Macron ministre des Affaires étrangères. Depuis, il est dans l'ombre du nouveau président français qui se montre très actif sur la scène internationale. Une situation que Jean-Yves Le Drian vit plutôt bien : "Je mets du charbon dans les soutes. Je suis le second du Président, à l’arrière-plan. C’est le jeu normal de la Ve République. Je n’ai pas d’états d’âme", confie-t-il.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 09/08/2017 - 17:42 - Signaler un abus Six soldats blessés, dont trois grièvement...

    désolé de contredire votre belle euphorie, messieurs Hollande, Le Drian, Macron...mais tous ces morts et ces blessés sont le résultat de votre politique immigrationniste criminelle! assumez l'immigration sauvage, assumez la responsabilité de l'islamisation de la France, assumez ces lois gauchistes pro-communautarisme, car ils sont vos bébés et cessez de vous réjouir de votre action, car elle n'est pas bien belle...la pire que la France ait connue, excepté la collaboration des gaucho-centristes avec les nationo-socialistes allemands!

  • Par Anouman - 09/08/2017 - 19:53 - Signaler un abus Escalier

    S'il doit descendre l'escalier ça ne fera pas beaucoup de marches. Il ne risque pas une mauvaise chute.

  • Par gerard JOURDAIN - 10/08/2017 - 10:53 - Signaler un abus au royaume des aveugle..;le borgne est roi...

    tout est dans le titre..Ledrian n'a qu'un oeil...

  • Par Atlante13 - 10/08/2017 - 19:20 - Signaler un abus Finalement,

    il n'est qu'un petit, un simple porteur d'eau qui sait de lui-même qu'il ne vaut pas mieux. Je n'oublie pas que pendant son "règne" il n'a jamais cessé de mentir aux français, l'intervention au Mali ne devait durer que quelques mois, sans troupes au sol, on a vu la suite; sur l'opération Sentinelle, censée protéger les français, les soldats avaient interdiction absolue de se servir de leurs armes, et même lors du Bataclan il a interdit à des soldats proches des lieux d'intervenir, laissant les fous d'Allah massacrer littéralement nos jeunes, et il a osé venir à la télé nous expliquer que les soldats n'étaient pas aptes au combat en ville. Il nous prenait vraiment pour des c***. Petit et minable, comme son ex-patron.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€