Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Pentagone retweete un appel à la démission de Donald Trump

Selon le porte-parole du département américain de la Défense, le colonel Rob Manning, il s'agit d'une "erreur", rapporte The Independent.

Malaise…

Publié le
Quand Pentagone retweete un appel à la démission de Donald Trump

Le community manager du Pentagone a dû s'en mordre les doigts. Heureusement, la bourde n'est restée que quelques instants en ligne. Ce vendredi 17 novembre, le compte Twitter officiel du Pentagone a retweeté un message appelant à la démission plusieurs responsables politiques américains, dont le président Donald Trump, rapporte The Independent.

Un message "retweeté par erreur"

Le message a été posté par @ProudResister, une activiste anti-Trump. Le retweet du département américain de la Défense a été partagé aux 5,2 millions d'abonnés du compte, avant d'être rapidement supprimé.

Cependant, il n'est pas passé inaperçu. En effet, des captures d'écran ont vite circulé sur la Toile.

>>> À lire aussi : Lancement d’une procédure de destitution : pourquoi Donald Trump ne peut plus se permettre de perdre les élections de “mid-term” 2018

Dans un communiqué, le porte-parole du Pentagone, le colonel Rob Manning, a expliqué qu'un des employés du ministère, autorisé à utiliser le compte Twitter officiel, avait "retweeté par erreur un contenu non approuvé par le Département de la Défense". "L'employé s'est aperçu de son erreur et l'a immédiatement effacé", a-t-il indiqué. 

>>> À lire aussi : Cet autre visage de Wikileaks qu’ont dévoilé les étranges échanges entre les chevaliers de la transparence et Donald Trump Jr 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€