Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 24 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Emmanuel Macron donne ses consignes à ses ministres pour la rentrée

En vue d'une rentrée chargée, le chef de l'Etat souhaite que ses ministres "donnent plus de corps à leur responsabilité ministérielle".

Devoirs de vacances

Publié le
Quand Emmanuel Macron donne ses consignes à ses ministres pour la rentrée

Les vacances, oui, mais avec la rentrée dans un coin de la tête. Alors que l'équipe gouvernementale profite de quelques jours de repos durant cette période estivale, Emmanuel Macron a préparé le terrain en vue d'une rentrée qui s'annonce particulièrement chargée. Dans un article, L'Opinion révèle que le chef de l'Etat a rencontré un par un tous les ministres avant de s'envoler vers Marseille. 

A certains ministres, il a donné des consignes claires, afin qu'ils occupent davantage le terrain. Le Canard enchaîné a rapporté en août que la faible présence de ses ministres dans la presse constituait, d'après Emmanuel Macron, l'une des raisons de sa chute dans les sondages (seuls 36% des Français se déclarent satisfait de sa politique, selon un songe Ifop pour Le Figaro).

Le chef de l'Etat souhaite donc qu'ils "montent au créneau dans les médias, donnent plus de corps à leur responsabilité ministérielle", écrit L'Opinion. Le journal décrit aussi un locataire de l'Elysée aurait un style sensiblement différent de ses prédécesseurs. ""Nicolas Sarkozy accordait très peu d’audiences à ses ministres, laissant le secrétaire général de l’Elysée les recevoir. François Hollande avait la fâcheuse réputation de les écouter sans les entendre. Disponible et attentif, Emmanuel Macron tente, lui, de les dorloter".

Selon un ministre, il serait d'ailleurs "très facile" de parler au président. "Après le Conseil des ministres, il ne file pas dans les étages et il est toujours possible d’échanger", rapporte L'Opinion.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 16/08/2017 - 13:42 - Signaler un abus Le perroquet et la

    reine-mère qui dorlotent les ministres. Les journalistes ont plus peur de lui qu'on avait peur d'Adolf et ils ont des langues de grand tamanoir pour la lèche. Ils ont, macron et sa bande, beaucoup de soucis à se faire car le moustachu Martinez aiguise ses couteaux et on verra si le minet lui dira "je suis votre chef" comme pour l'ancien CEMA.

  • Par Beredan - 16/08/2017 - 16:50 - Signaler un abus Le petit Chef a dit !

    Landru , Schiappa et le Mulot ont reçu 5 sur 5 .....

  • Par Vincennes - 16/08/2017 - 17:06 - Signaler un abus Jupiter donne, ENFIN, la permission aux Ministres de s'exprimer

    mais en attendant "leur rentrée scolaire", il envoie sur tous les plateaux de toutes les chaines une représentante de PARIS MATCH afin qu'elle prenne "fait et cause" pour lui !!!! lamentable

  • Par vangog - 16/08/2017 - 23:02 - Signaler un abus "Occuper le terrain médiatique"...

    Oh ben c'est sûr que ça va faire avancer le schmilblick! De plus en plus nul, Macron-Rothschild...il est déjà en passe de battre le record de Flamby-le-menteur. Un prodige!

  • Par essentimo - 17/08/2017 - 06:32 - Signaler un abus Dans les consignes

    peut-il imposer à Brigitte, puisqu'elle sera une sorte de ministre - avec budget - de rallonger ses robes, d'arrêter de porter des perruques (ou de les mieux choisir) veut-elle économiser des frais de coiffeur et de cesser de croiser les jambes lorsqu'elle est dans un fauteuil, en particulier devant le roi du Maroc !

  • Par cloette - 17/08/2017 - 08:33 - Signaler un abus bof

    Lamentable , rien à ajouter .

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€