Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Mars 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce qu'il ne fallait pas louper dans l'émission "Candidats au tableau"

Ce dimanche, certains candidats à l'Elysée se sont présentés devant une classe d'écoliers.

Best-of

Publié le
Ce qu'il ne fallait pas louper dans l'émission "Candidats au tableau"

Ce dimanche, sur C8, François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, et Jean-Luc Mélenchon ont joué le jeu et sont retourné à l'école pour répondre aux questions d'une quinzaine d'enfants de 8 à 12 ans. Les petits étaient intransigeants avec eux et ont posé diverses questions sur l'actualité, sur le programme des candidats et sur leur propre vie d'écolier et leur rapport à l'école.

C'est Emmanuel Macron qui a ouvert le bal de cette l'émission "Candidats au tableau". En une minute, le leader d'En Marche a dû expliquer la différence entre la droite et la gauche.

La droite et la gauche selon Emmanuel Macron... par C8TV

Jean-Luc Mélenchon avait une minute pour expliquer la règle verte aux enfants. Et il l'a fait avec humour.

Jean-Luc Mélenchon explique la règle verte en... par C8TV

Benoît Hamon était interrogé sur sa proposition phare : le revenu universel. Et même les enfants n'étaient pas d'accord avec ce projet…

Benoît Hamon explique le revenu universel... par C8TV

Le fait que François Fillon se trouve en difficulté à cause de sa mise en examen n'a pas échappé aux enfants. Ainsi ils ont demandé à l'ancien Premier ministre : "Pourquoi tout le monde vous a abandonné ?" La réponse ne s'est pas faite attendre : "Tant pis pour ceux qui ont fui, je reste avec les courageux".

François Fillon : "Tant pis pour ceux qui ont... par C8TV

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€