Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 31 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

PSA : la rémunération de Carlos Tavares crispe l’Etat

Le PDG du groupe a touché 5,24 millions d’euros en 2015. Beaucoup trop, juge Bercy.

Revenus

Publié le
PSA : la rémunération de Carlos Tavares crispe l’Etat

Après le bras de fer avec Renault, qui refuse le système de voix doubles de l’Etat, c’est avec PSA que le gouvernement va ferrailler. La faute aux émoluments de son PDG Carlos Tavares. Ce dernier a ainsi touché 5,24 millions d’euros. Selon Les Echos, les deux représentants de l’Etat ont voté contre ce niveau de rétribution puisque Bercy préconise dans les entreprises à participation publique minoritaire, une baisse de 30% des revenus.

D’autant plus que l’Etat a mis la main à la poche en 2012, pour éviter une catastrophe industrielle, quand le groupe était dans le rouge, tandis que Louis Gallois, président du conseil de surveillance a renoncé à toute rémunération.

Mais Carlos Tavares est encore loin du salaire de son concurrent Carlos Ghosn, patron de Renault qui a touché 7,25 millions d’euros en 2015, sans compter son salaire en tant que PDG de Nissan.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Gustave - 28/03/2016 - 20:45 - Signaler un abus L'argent des riches.

    La totalité de son salaire annuel représente 1,5€ par voiture vendue ou 1,5€ par salarié du groupe et par mois.

  • Par vangog - 28/03/2016 - 22:08 - Signaler un abus On s'en fout de leurs salaires!

    Excepté les jaloux et les ultra-gauchistes, tout le monde s'en fout...régénérons l'enseignement, en y extirpant l'idéologie, et nous formerons plus de chefs d'entreprise, et leurs rétributions baisseront mécaniquement, par la vertu du libéralisme! Quand on voit les brêles que produisent HEC et l'ENA, on ne s'étonne pas d'un tel manque de concurrence...

  • Par Pourquoi-pas31 - 28/03/2016 - 22:19 - Signaler un abus L'état a mis la main à la poche

    pour la bonne raison qu'il avait déclaré l'embargo sur l'Iran ou PSA avait une part de chiffre d'affaire importante.

  • Par Anguerrand - 29/03/2016 - 07:23 - Signaler un abus Certains footballeurs gagnent ça en 2 mois

    Idem pour les tennis men qui non qu'une responsabilité ; taper la babale. Ce PDG a sauvé PSA et à des responsabilités écrasantes. Combien l'état va t il récupérer avec l'impôt sur le revenu, plus de la moitié, quand les sportifs sont tous expatriés pour ne pas ou peu payer d'impôts, à peu près tous y compris Noah capitaine d'une " équipe de France " dont tous sont expatriés en Suisse, Belgique, Monaco ou aux USA.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€